Navigation rapide

guide du nouveau
familles pures
familles mêlées
les alliances
géographie sorcière
monde magique et politique
autres annexes

le grand registre

journal de l'empire
top site

le flood !



 

fermeture du forum
Le Deal du moment : -29%
Griffoir Lion pour chat
Voir le deal
9.99 €

Partagez
 

 ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

Luis Rosenwald
( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 UH17mY6
‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)



( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)   ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 EmptyJeu 22 Sep - 23:57


and i'll use you as a focal point,
so i don't lose sight of what i want.

ft/Lukas Rosenwald

Lukas ne force pas, il lui fait cependant comprendre qu’il aimerait qu’il revienne vers lui. Son frère glisse ses doigts sur ses bras, puis sur ses épaules, il le tire doucement à lui, et Luis finit par s’abandonner contre son corps. Le baiser qu’ils échangent st violent, plein de sous-entendu explicites. Lukas n’est pas prêt à être une autre conquête que Luis peut dominer sans efforts. Il devra batailler, et ne remportera cette victoire que parce que son autre le veut bien. Luis prend le dessus au bout d’un certain temps, le plaque un peu plus contre le mur et glisse des baisers contre sa peau, la goûte pour la première fois et a le sentiment de déjà la connaître. L’ainé se sent complet, cette sensation qu’il recherchait tant dans les bras d’autres sorciers, il la trouve dans ceux de son double. Le brun sait que c’est mal, mais sa raison s’enfuit à nouveau, alors que Lukas glisse ses doigts dans ses cheveux. Luis lâche le menton de son frère, et glisse ses doigts sur ses hanches, fait glisser le pantalon et le laisse attérir autour des chevilles du jeune prince sans se soucier du reste. Luis entendu un son qui ressemble à une sorte de rire s’échapper de la gorge de son double. Il lève la tête, perturbé, et entend un livre tomber sur le sol, et s’ouvrir en deux. Luis ne jette pas un regard dans la direction de l’objet, son regard est plongé dans les ambres de son jumeau. « Tu vas faire quoi maintenant ? » chuchote Lukas. Le brun se lèche la lèvre inférieure en ne brisant pas le contact visuel. Il se redresse, s’approche et glisse ses lèvres contre son oreille. « Bien plus de choses que ce que tu as pu lire les textos de mon amant. » Il le provoque volontairement, ramène sur le tapis qu’il n’est pas le seul, mais veut lui faire comprendre qu’il est unique. Unique par ce qu’il lui fait ressentir. Il est rare que Luis se donne comme ça, dès la première nuit. En général il laisse l’autre venir, se fait traiter comme le prince qu’il est mais Lukas est un prince aussi, et Luis veut le satisfaire. Il contrôle la situation, cependant, et ses doigts repartent sans aucune gêne sur le dernier vêtement que porte son double. Il le fait descendre aussi le long de ses cuisses, le laisse tomber autour de ses chevilles et enroule ses doigts autour de lui. Il le garde contre la bibliothèque, souffle sur ses lèvres. « Si tu bouges, je mords. » Fait-il avant de venir mordre sa lèvre inférieure avec violence, presque. Il aurait pu la lui ouvrir, ce n’était sans doute pas loin, et finalement il se met à genoux devant lui. Luis n’en peut plus, il n’en peut plus de tourner autour du pot et est pressé de l’entendre gémir son plaisir, de l’entendre gémir son nom. Il veut savoir quel goût il a, il veut savoir quelle douce félicité s’emparera de lui une fois qu’il l’aura complètement possédé. Le prince héritier glisse ses lèvres contre lui, puis sa langue. C’est mal, et pourtant si bon. Luis ne peut pas s’arrêter, surtout quand il sent que son autre commence à faiblir. Alors il redouble d’effort, le prend de plus en plus à chaque fois, suçote sa peau et enfonce parfois ses doigts dans ses cuisses, quand il sent qu’il pousse lui-même un peu trop loin.


and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Lukas Rosenwald
impérialiste de la Rose

Lukas Rosenwald
( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Tumblr_niik21UEG61u6s1mso1_500
‹ MESSAGES : 951
‹ PSEUDO : summer child, co.
‹ FACE & CREDITS : Dylan O'Brien, songbird (av) wood spoon (sign)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT CIVIL : Marié depuis trois ans et déjà père.
‹ STATUT DU SANG : Un sang pourpre coule dans ses veines, porteur aussi du fardeau de la consanguinité.
‹ OCCUPATION : Guérisseur à la tête du service diagnostic de l'hôpital magique Günther Bartholomaeus.
‹ SCOLARITÉ : de 2000 à 2008.
‹ ALLÉGEANCE : sa famille avant tout, à sa mère, puis son frère malgré leur distance.
‹ LOCALISATION : Berlin la belle, entre le palais où il réside et l'hôpital où il travaille.
‹ INVENTAIRE : Une pince à cravate toujours accrochée, en forme de rose, son portable toujours dans la poche en cas d'urgence, un carnet encorcelé pour prendre des notes pendant ses débriefing avec son équipe. Son alliance, son portefeuille en barda dans lequel une photo de sa fille a sa place
‹ COMPÉTENCES : empathie (1), fraternité (1) & impulsivité (2)



( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)   ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 EmptyVen 23 Sep - 11:59




❝so i don't lose sight of what i want. ❞
- Luis Rosenwald -




Lukas a senti son pantalon lui être retiré, mais au lieu de s’en soucier, au lieu d’avoir une appréhension qui lui teinte le cœur, il n’est qu’impatience qui bout. Ne cherche qu’à l’avoir contre lui, alors que Luis passe sa langue sur sa lèvre dans un geste qui donne à Lukas l’envie de le mordre, remonte vers son visage, glisse vers son oreille, lui chuchote quelques mots : « Bien plus de choses que ce que tu as pu lire les textos de mon amant. » Un mélange explosif lui vient dans le fond de la gorge, un brin de jalousie, noyé dans une impatience qui le fait dérailler, qui le rend à bout de souffle, qui lui fait courber le dos dans l’espoir d’avoir encore plus de son corps contre le sien. Il a seulement hâte, comme l’enfant qui pousse la porte d’une pièce interdite pour y découvrir des choses incroyables. Belles, terrifiantes, mais capables de l’emporter dans une folie douce sans qu’il ne cherche à résister. L’anticipation tend tous ses muscles, rend sa peau sensible au moindre effleurement, fait s’enfuir toute once de raison. En sentant Luis le déshabiller complètement, en le sentant s’emparer de lui et le sentant si proche mais douloureusement si loin, Lukas n’est plus qu’un ensemble de nerfs agacés par trop de désir, directement lié à son cœur. « Si tu bouges, je mords. » Luis le mord, violemment, mais la douleur qui parvient jusqu’au cerveau de Lukas est changée en plaisir. Une plainte s’étouffe dans sa gorge. Une plainte sonne plus comme un accord, qu’il lui donne sans réfléchir. C’est Luis, c’est ce qu’il a toujours refusé de s’avouer mais qu’il a toujours voulu. C’est le seul moment qu’il aura son amour contre lui ainsi.
Parce qu’il sait qu’il l’aime. Quand il le regarde se mettre à genoux, quand il n’éprouve plus rien qu’un agrégat de désir et de confiance, il sait qu’il a là le seul être à pouvoir le faire vibrer de cette manière. Le seul avec qui il se complète parfaitement. Il le regarde faire les premiers mouvements, mais ferme bien vite les yeux, tendant le cou, face à la vague de plaisir qui l’assomme. C’est mal, mais il ne soucie plus du tout. C’est mal, mais c’est tout ce dont il a besoin pour réparer cette blessure vieille de plusieurs années déjà. Lukas perd une main dans les cheveux de son double, s’empêchant de les tirer quand les ongles de Luis viennent maltraiter le haut de ses cuisses. L’autre, il essaie tant bien que mal de l’accrocher au bout d’une planche de la bibliothèque, pour ne pas sombrer. La violence avec laquelle il s’en empare fait vibrer le meuble. Il serre les lèvres l’une contre l’autre pour s’empêcher de soupirer trop fort, trop réactif à ce que lui fait Luis. De sa bouche, de sa langue, de ses doigts. Il se sent faiblir, sent ses genoux tenir difficilement. Parce qu’il a déjà vécu ça, mais pas avec une telle intensité. Parce que ce n’était pas Luis. Il contrôle comme il peut les afflux de plaisir qui l’envahissent pour rouvrir les yeux et regarder Luis. Ses doigts tremblent un peu quand ils lissent ses cheveux, avec tendresse. Le moment est étrange, plein de violence, mais où la douceur n’est pas du tout absente et revient par petites touches pour rééquilibrer le moment. C’est simplement leurs sentiments qui s’entrechoquent pour la première fois. Lukas souffle son prénom. Pour rendre tout ça réel, juste un instant.

AVENGEDINCHAINS & LIZZOU


Just because logic doesn't seem that important when I fall in your eyes. Just because you're there and I don't know how to react. You know that, you see this dark hole between us and you know I'm tired to jump over once again.
Revenir en haut Aller en bas

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

Luis Rosenwald
( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 UH17mY6
‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)



( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)   ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 EmptyVen 23 Sep - 15:42


and i'll use you as a focal point,
so i don't lose sight of what i want.

ft/Lukas Rosenwald

Lukas ne bouge pas, il glisse juste ses doigts dans ses cheveux, et quelque part Luis aime ce contact que Lukas garde avec lui. Il continue à le pousser à bout, l’entend bouger pour attraper la bibliothèque et lève les yeux vers lui. Lukas a fermé les yeux, mais le plaisir se lit facilement sur son visage. Alors Luis continue, avec plus d’ardeur. Il continue jusqu’à ce qu’enfin, Lukas laisse échapper un soupire, un soupire qui prend la forme de son pré om, exhalé comme une prière. Luis s’arrête, pose un baiser sur la hanche de son autre, et se remet debout. Il l’attrape par la nuque, le tire à lui et vient s’emparer de sa bouche, encore. Son coeur bat si vite qu’il a le sentiment qu’il va s’enfuir de sa cage thoracique. Il le sent au bord de ses lèvres, près à s’échapper sous la forme de quelques mots qu’il ne devrait pas dire. Pourtant il en a envie, ses sentiments s’échappent au travers de ses gestes, et il devient difficile de se convaincre qu’une seule fois lui suffira. Pourtant le brun ne peut plus s’arrêter, et ne pourra plus jamais recommencer. Il profite de l’instant, lie sa langue à celle de son autre et attrape ses mains. Il les pose sur lui, sur ses hanches, le guide. Si Luis aime tout contrôler, il veut aussi que son double puisse avoir une légère marge de manoeuvre. Alors il lâche ses mains, les laisse faire ce qu’il veut qu’elles fassent et il glisse ses bras autour de lui, pour l’attirer, le faire bouger, décoller son dos de la bibliothèque. Ils doivent s’interrompre un instant à cause des vêtements de Lukas autour autour de ses chevilles. Il s’en débarasse, Luis le regarde avec envie, et quand il a terminé il tire son bras pour l’éloigner encore de la bibliothèque. Il connaît cette pièce par coeur, c’est son salon de discussion avec des potentiels alliés. Il le tire encore, puis s’écarte et le pousse contre le canapé, face au dossier. Luis ne laisse pas le temps à Lukas de bouger, il vient dans son dos et ses mains viennent jouer contre son torse. Il porte encore son pantalon, lui, mais ne s’en soucie pas encore tout de suite. Le jeune héritier aime voir Lukas comme ça, dos à lui, dans une position presque vulnérable. Il embrasse ses omoplates, ses mains reviennent autour de lui et pendant qu’il fait quelques mouvements de va-et-vient avec sa main, il vient mordiller son oreille et lui souffle. « J’espère que tu n’es pas déçu ? » Il glisse ses lèvres sous son oreille, puis dans sa nuque, colle son torse au dos du cadet et attend une réponse avant de continuer. Ses doigts, toujours enroulé autour de lui, continuent leur manège. Il veut qu’il se perde, totalement, alors ce seul et unique moment de perdition sera au moins une réussite.



and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Lukas Rosenwald
impérialiste de la Rose

Lukas Rosenwald
( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Tumblr_niik21UEG61u6s1mso1_500
‹ MESSAGES : 951
‹ PSEUDO : summer child, co.
‹ FACE & CREDITS : Dylan O'Brien, songbird (av) wood spoon (sign)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT CIVIL : Marié depuis trois ans et déjà père.
‹ STATUT DU SANG : Un sang pourpre coule dans ses veines, porteur aussi du fardeau de la consanguinité.
‹ OCCUPATION : Guérisseur à la tête du service diagnostic de l'hôpital magique Günther Bartholomaeus.
‹ SCOLARITÉ : de 2000 à 2008.
‹ ALLÉGEANCE : sa famille avant tout, à sa mère, puis son frère malgré leur distance.
‹ LOCALISATION : Berlin la belle, entre le palais où il réside et l'hôpital où il travaille.
‹ INVENTAIRE : Une pince à cravate toujours accrochée, en forme de rose, son portable toujours dans la poche en cas d'urgence, un carnet encorcelé pour prendre des notes pendant ses débriefing avec son équipe. Son alliance, son portefeuille en barda dans lequel une photo de sa fille a sa place
‹ COMPÉTENCES : empathie (1), fraternité (1) & impulsivité (2)



( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)   ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 EmptyVen 23 Sep - 19:34




❝so i don't lose sight of what i want. ❞
- Luis Rosenwald -




Luis embrasse sa hanche avec une douceur qui ne surprend plus son frère, qui, tiré des limbes de son plaisir, rouvre les yeux pour le voir revenir vers lui. Il cède à la main autoritaire qui s’empare de sa nuque, entrouvre les lèvres pour lui permettre de l’envahir. Lukas s’appuie contre lui, attrape ses épaules, y enfonce ses ongles. Il veut lui dire, qu’il aime sa manière d’être avec lui, qu’il l’aime, mais il a peur. Il sait que son corps lui en dit déjà trop, et qu’il n’a aucune emprise sur lui. Se sait lascif à la moindre demande muette de ses mains. Quand elles viennent prendre les siennes, il tente un instant de lier leurs doigts, puis caresse les hanches où elles sont posées. Demandé par la langue qui le réclame, il répond à ses baisers, mais perd un plus de terrain à mesure que ses mains s’étalent sur la peau de son autre. Il sent la tension de ses muscles, sent le mouvements de ses côtes alors que Luis respire, vite, et l’une de ses mains va se loger un peu plus haut, du côté gauche, presque sous l’aisselle. C’est là que le cœur de Lukas fait une embardée, en réponse à la chamade que ses doigts découvrent. Sa paume est tendre alors qu’elle y dispose des caresses. Il suit les mouvements que son double initie, son dos quitte la bibliothèque et des pieds, Lukas se débarrasse de tout ce qui l’habille encore. Chaussures, pantalon, tout. Il est totalement nu lorsqu’il croise de nouveau le regard de Luis. Il devrait se sentir gêné. Mais tout ce qu’il ressent, c’est cette fichue fierté d’être admiré par le regard de Luis qui le dévore. Ils sont identiques pourtant, un rien différencie les attitudes de leurs corps. Lukas lui sourit. De ce petit sourire fier, de ce sourire qui le provoque, qui lui demande ce qu’il va faire ensuite. Luis ne se fait pas attendre. Il le tire à lui, et Lukas a à peine le temps de l’effleurer des mains qu’il est aussitôt poussé dans le canapé. Il s’y rattrape, accrochant ses mains aux dossiers, un genou ayant atterri sur la banquette. Les mains de Luis sont déjà sur lui, le font exhaler un souffle lourd, et Lukas le sent contre son dos. Plus que la main qui repart jouer avec lui, c’est le poids de Luis sur son dos qui lance y lance un frisson, au grand galop. Il serre les lèvres quand Luis lui mordille le lobe, ferme les paupières. « J’espère que tu n’es pas déçu ? » Lukas a un sourire. Il a l’impression qu’il le provoque, comme ça. Comme s’il ne pouvait pas lire tous les signaux que son corps était déjà épuisé de lui donner, mais continuait tout de même de le faire, avec acharnement. « Attends… » Sa voix est presque faible, elle ne peut qu’être soufflée dans un murmure. Il attrape la main de Luis, enserre ses doigts entre les siens, le pousse un peu pour le dégager de son dos. Lukas se retourne presque trop vite, lève la tête pour le regarder, se sent sourire sans l’avoir commandé. Il est amoureux, le sait, sait aussi cruellement que c’est la seule occasion pour lui de tout laisser sortir. Alors il va l’embrasser. Encore une fois. Lentement, laisser la frustration le gagner. Occupe ses lèvres tandis que des mains, sûres et habiles, à son tour à son tour la ceinture de son double. S’affranchit des tissus pour gagner sa peau, l’effleurer, par petites touches. Sourit encore alors qu’il sait très bien ce qu’il fait et, avant que Luis ne s’impatiente et ne reprenne le contrôle, le prend tout entier dans sa paume pour lui donner de longues et langoureuses caresses. Ils ne s’embrassent plus, mais leurs lèvres n’ont même pas quelques millimètres de distance entre elles. Lukas s’enivre de son air en tentant à son tour de lui faire perdre la tête.

AVENGEDINCHAINS & LIZZOU


Just because logic doesn't seem that important when I fall in your eyes. Just because you're there and I don't know how to react. You know that, you see this dark hole between us and you know I'm tired to jump over once again.
Revenir en haut Aller en bas

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

Luis Rosenwald
( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 UH17mY6
‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)



( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)   ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 EmptyVen 23 Sep - 23:01


and i'll use you as a focal point,
so i don't lose sight of what i want.

ft/Lukas Rosenwald

Lukas se fait tendre, Luis a le sentiment qu’il est déjà épuisé. Il sent sa main contre son torse, sur la gauche, et puis finalement le fait bouger. Il pousse son autre contre le canapé, vient se coller dans son dos et mordille le lobe de son oreille, alors que ses doigts l’attisent encore. Il entend le souffle de son frère se perdre, il sent son corps s’affaiblir sous les assauts répétés qu’il envoit. « Attends… » C’est presque un soupire, comme une supplication silencieuse. Luis laisse Lukas lui prendre la main, il n’a jamais voulu forcer, pas réellement. Si on lui dit non, il arrête. Le cadet se retourne après avoir légèrement poussé Luis, qui lui laisse la place. Il le regarde, ses iris tombe dans les siennes et il y voit une certaine détermination, derrière tout le plaisir qui se lit sur son corps. Lukas vient l’embrasser, alors que Luis est toujours un peu penché sur lui. Il se laisse faire cette fois, le laisse diriger le baiser qui se fait d’un seul coup lent, tendre aussi. Luis sent son corps rater un battement, ce baiser lui fait ressentir un million de choses qu’il ne veut pas oublier, qu’il ne veut pas arrêter de ressentir. Il se perd déjà dans ses sentiments, et ses sensations, quand il sent les doigts de Lukas s’agiter autour de sa ceinture. Le frôlement de ses doigts contre lui le fait frissonner à chaque fois, les poils sur ses bras se hérissent, alors qu’il approfondit déjà le baiser en s’approchant un peu plus de lui. Il en veut plus, toujours plus. Lukas a ouvert la boîte de pandore, et Luis ne peut s’arrêter de désirer qu’il aille plus loin. Il le sent faire descendre ses vêtements le long de ses jambes, et puis c’est sa main, qui vient contre lui, qui embrume son esprit en lui tirant des sensations puissantes, qui s’échouent comme des tsunamis contre son être. Lukas s’est éloigné de ses lèvres, Luis ouvre les yeux et le regarde un instant, leurs bouches sont toujours aussi proches mais ils ne s’embrassent plus. Ils respirent l’air de l’autre. Luis a une main posée sur le dossier du canapé, toujours penché sur Lukas qui est sur le canapé. Il glisse son autre main dans la nuque de son autre, son pouce caresse son oreille, sa main bouge et son pouce suit le mouvement, vient contre sa joue, puis contre ses lèvres. Il caresse sa lèvre inférieure, ses dents, vient chercher sa langue et ferme les yeux juste un instant, parce que la caresse que vient de lui donner Lukas est plus violente que les autres. Il soupire, exhale son prénom et rouvre les yeux pour le regarder. Il retire doucement son pouce de sa bouche, le fait glisser contre son menton et sa main repars dans sa nuque. Une fois à cette place, sa caresse se fait dure sur la nuque de son cadet, mais il ne le fait pas exprès, il l’attire, s’empare de sa bouche, soupire en l’embrassant mais n’y arrive même pas. Le plaisir est immense, ses lèvres ne sont plus si habiles, son corps est trop occupé à se concentrer ailleurs, au point que Lukas stimule avec sa main experte. Il mord maladroitement la lèvre de son autre, abandonne et vient poser son front sur l’épaule de son double, ses soupires sont lourds, mais il retient des gémissements qu’il n’a de toute manière pas l’habitude de pousser. Luis est plutôt silencieux dans ces moments, il respire fort, soupire, mais il est rare qu’il lâche le moindre son.
-


and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Lukas Rosenwald
impérialiste de la Rose

Lukas Rosenwald
( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Tumblr_niik21UEG61u6s1mso1_500
‹ MESSAGES : 951
‹ PSEUDO : summer child, co.
‹ FACE & CREDITS : Dylan O'Brien, songbird (av) wood spoon (sign)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT CIVIL : Marié depuis trois ans et déjà père.
‹ STATUT DU SANG : Un sang pourpre coule dans ses veines, porteur aussi du fardeau de la consanguinité.
‹ OCCUPATION : Guérisseur à la tête du service diagnostic de l'hôpital magique Günther Bartholomaeus.
‹ SCOLARITÉ : de 2000 à 2008.
‹ ALLÉGEANCE : sa famille avant tout, à sa mère, puis son frère malgré leur distance.
‹ LOCALISATION : Berlin la belle, entre le palais où il réside et l'hôpital où il travaille.
‹ INVENTAIRE : Une pince à cravate toujours accrochée, en forme de rose, son portable toujours dans la poche en cas d'urgence, un carnet encorcelé pour prendre des notes pendant ses débriefing avec son équipe. Son alliance, son portefeuille en barda dans lequel une photo de sa fille a sa place
‹ COMPÉTENCES : empathie (1), fraternité (1) & impulsivité (2)



( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)   ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 EmptySam 24 Sep - 10:48




❝so i don't lose sight of what i want. ❞
- Luis Rosenwald -




Luis le laisse faire, et Lukas a l’impression d’être tout puissant. Alors qu’il est là, sous lui presque, en position vulnérable face à ce frère qui le domine. Il aime beaucoup trop la liberté qu’il lui laisse, l’use pour le rendre fou et en réaction sent déjà Luis approfondir leur baiser. Lukas aime beaucoup trop la manière dont Luis et lui communiquent sans parole. Corps à cœurs, ne hérissant plus aucune barrière entre leurs êtres. Oubliées, les allures des Rosenwald, la tenue de la famille noble qu’ils sont, oubliés les sous-entendus. C’est le langage le plus primaire qu’ils parlent, celui des gestes et des passions.
Ils ne s’embrassent plus, mais l’intensité est toujours présente et n’a rien perdu de son brûlant. Lukas ne l’embrasse plus, pour ne pas déconcentrer ses mains occupées à le faire frissonner. Laisse faire la main de Luis lorsqu’elle prend sa nuque, effleure son oreille, et continue le trajet jusqu’à ses lèvres. Tout en finesse, c’est du pouce qu’il explore sa bouche. Lukas entrouvre davantage les lèvres pour lui laisser plus d’accès, docile, donnant en réponse une caresse plus ferme. Il sourit lorsque Luis lâche son prénom, de la même manière qu’il a soupiré le sien quelques minutes plus tôt. Comme s’ils étaient sur un pied d’égalité, Lukas a réparé l’équilibre et se sent fier de lui avoir donné tout autant qu’il a reçu. Les jumeaux se regardent et le cadet se noie dans ce que sont devenus les ambres de son double. Plaisir non-retenu, qui a fini de se cacher derrière des faux-semblants et une moralité qui, en cet instant, n’est plus. Il se perd, Luis, sa main retrouve sa nuque et cherche à l’attirer pour lui donner un nouveau baiser, mais malgré l’autorité qui tend ses doigts, l’aîné ne parvient pas à coordonner ses gestes et ses lèvres sont brouillonnes contre celle de Lukas. Une morsure donne à la main de Lukas l’occasion de se raffermir un peu plus. Et quand Luis finit par abandonner son visage dans son cou, celle-ci se fait de nouveau plus tendre. Il joue avec le rythme pour qu’il ne s’habitue pas, et adore surprendre son autre. C’est une sensation grisante que d’avoir le contrôle de ses sensations, d’en être le maître. De le sentir se retenir, de savoir qu’un geste de plus et sa digue craque. D’avoir le si maîtrisé Luis en train de combattre pour reprendre le contrôle de sa respiration pesante, qu’il éparpille à grand fracas dans le cou de son jumeau.
Il a envie de lui dire, encore, tellement fort. Mais quelque chose l’en empêche une fois de plus. Peut-être qu’elle n’est pas partie, finalement, cette part de lui qui se retient. Elle est toujours là à garder ces fichus mots entre ses griffes pour lui rappeler qu’il n’a pas le droit de les souffler. Lukas l’envoie au diable, d’un seul coup. Il ralentit le rythme de ses caresses, pousse un peu Luis pour qu’il se redresse. Le regarde, debout devant lui, passes les deux mains sur son torse, ses hanches, tout ce qu’il peut atteindre, termine de le déshabiller complètement avec une douceur agrémentée de quelques griffures impatientes. Lukas attrape son regard. Lui demande sa confiance. Finalement embrasse son ventre, sentant les muscles s’y tendre, et descend, descend, descend. Courbé ainsi, ses lèvres s’attèle à le prendre, peu à peu, ses mains s’accroche à ses hanches pour descendre sur le haut de ses cuisses, l’empêchant partiellement de bouger. Lukas s’autorise à prendre un peu plus le contrôle, et c’est quelque chose qui le grise.

AVENGEDINCHAINS & LIZZOU


Just because logic doesn't seem that important when I fall in your eyes. Just because you're there and I don't know how to react. You know that, you see this dark hole between us and you know I'm tired to jump over once again.
Revenir en haut Aller en bas

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

Luis Rosenwald
( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 UH17mY6
‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)



( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)   ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 EmptyDim 25 Sep - 16:25


and i'll use you as a focal point,
so i don't lose sight of what i want.

ft/Lukas Rosenwald

Luis n'en peut plus, il sait qu'il doit arrêter Lukas mais à ce moment-là, le rythme ralentit et Luis inspire un grand coup. Il sent la fièvre redescendre un peu, mais ce n'est qu'un leurre. Lukas s'arrête, le pousse pour le forcer à se redresser et, si il avait attendu un peu avant d'agir, Luis aurait repris les devants. Il le voulait lui, désormais, s'unir à lui, le sentir perdre tous ses moyens en même temps qu'il perdrait les siens, mais Lukas ne l'entendait pas de cette oreille. Il termine de le déshabiller, caresse sa peau, la griffe aussi à quelques reprises et Luis se mord doucement la lèvre inférieure quand Lukas remonte le regard vers lui. Il ne dit rien, mais son regard parle pour lui, et Lukas retourne embrasser son ventre. Le voir descendre sur lui provoque une sensation de plaisir décuplée dans son bas-ventre. Il glisse ses doigts dans les cheveux de son autre, et son autre main sur son épaule. Quand, finalement, Lukas recommence à lui faire perdre la tête, Luis retient un soupire, mais n'arrive pas à empêcher le second de s'échapper d'entre ses lèvres. Le brun ne s’arrête pas, Luis ferme les yeux sous une impulsion qu’il sait être la prémisse de quelque chose qu’il doit arrêter. Il souffle « Lukas… » Lui attrape la mâchoire et l’éloigne à regret. « Arrête. » Lukas s’exécute, et quand il lève les yeux sur lui Luis se damnerait pour qu’il le regarde toujours comme ça, avec un mélange subtil de désir, de soumission mais aussi d’un petit quelque chose de sauvage dans le fond des yeux. Luis tire sur son bras, quand il est debout, il plaque ses mains dans la chute de ses reins, se colle à lui, et l’embrasse avec ferveur. Ca déborde, il l’aime, rien qu’à la manière dont il l’embrasse Lukas devrait comprendre. Il se donne pour lui, il palpe son corps, mordille sa lèvre, dévie sa bouche pour qu’elle se glisse contre sa machoire, encore, toujours, il a déjà le sentiment de connaître sa peau par cœur. Lukas est malléable dans ses mains, mais reste cet être qui se soumet uniquement parce qu’il le veut bien. Luis l’aime encore plus pour ça. Il finit par le repousser dans la position qu’il lui avait donné auparavant, face au dossier du canapé. « Ne bouge plus, laisse moi t’avoir. » C’est presque une supplication, alors que Luis glisse sa main le long de la colonne vertébrale de son autre. Il voit les poils de ses bras se hérisser, glisse ses doigts plus bas encore et vient embrasser ses omoplates. Il inspire l’odeur que dégage sa peau, différente de sa propre odeur, il s’enivre de ce parfum, s’enivre de la respiration saccadée de son cadet, laisse ses dents, parfois, caresser la peau diaphane pour y laisser des marques éphémères. Chaque baiser constitue les lettres des mots qu’il ne peut pas dire, qu’il s’interdit encore de dire. J.e. t.a.i.m.e.



and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Lukas Rosenwald
impérialiste de la Rose

Lukas Rosenwald
( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Tumblr_niik21UEG61u6s1mso1_500
‹ MESSAGES : 951
‹ PSEUDO : summer child, co.
‹ FACE & CREDITS : Dylan O'Brien, songbird (av) wood spoon (sign)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT CIVIL : Marié depuis trois ans et déjà père.
‹ STATUT DU SANG : Un sang pourpre coule dans ses veines, porteur aussi du fardeau de la consanguinité.
‹ OCCUPATION : Guérisseur à la tête du service diagnostic de l'hôpital magique Günther Bartholomaeus.
‹ SCOLARITÉ : de 2000 à 2008.
‹ ALLÉGEANCE : sa famille avant tout, à sa mère, puis son frère malgré leur distance.
‹ LOCALISATION : Berlin la belle, entre le palais où il réside et l'hôpital où il travaille.
‹ INVENTAIRE : Une pince à cravate toujours accrochée, en forme de rose, son portable toujours dans la poche en cas d'urgence, un carnet encorcelé pour prendre des notes pendant ses débriefing avec son équipe. Son alliance, son portefeuille en barda dans lequel une photo de sa fille a sa place
‹ COMPÉTENCES : empathie (1), fraternité (1) & impulsivité (2)



( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)   ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 EmptyDim 25 Sep - 20:20




❝so i don't lose sight of what i want. ❞
- Luis Rosenwald -




Lukas n’a jamais autant apprécié la sensation de cette main dans ses cheveux. Il sent les doigts se tendre, et répond à ce qu’elles demandent sans même en avoir conscience. Il se plie au moindre désir qu’il aperçoit pointer, le satisfait avant même que Luis ne s’en rende compte. Luis se retient et, parce qu’il n’en a pas envie, Lukas le pousse un peu. Parvient à obtenir ce qu’il veut. Sent l’orgueil gonfler sa poitrine. « Lukas… » Il ouvre la bouche, laisse là son œuvre et obéit à la main de son double qui glisse sur sa mâchoire. « Arrête. » Il ne répond rien et se contente de croiser son regard. Parce qu’il n’a pas besoin de parler quand il sait que Luis peut lire tout ce qui se trame en son être, là, ce qu’il lui dit simplement en posant les prunelles sur lui. Qu’il ferait ce qu’il veut, parce qu’il en crève d’envie, et parce qu’il crève de cet amour depuis bien trop longtemps. Qu’il a envie d’être aussi inoubliable que cette fois sera unique. Et Luis le comprend, il en est sûr. A la façon dont il le tire contre lui, à la façon dont il le touche, à la façon dont il l’embrasse. C’est la première fois qu’ils sont aussi francs l’un envers l’autre, et tous leurs sentiments s’échouent les uns contre les autres dans un fracas aussi désordonné que leur baiser, plein d’une tendre violence. Lukas s’est accroché à lui, les bras dans son dos, caressant et griffant la peau qui s’y trouve, répondant au baiser qu’il reçoit avec toute la passion dont il est capable. Lukas est sûr de n’avoir jamais été embrassé comme Luis l’embrasse. C’est quelque chose qui vient secouer son être et qui le rend amoureux. C’est quelque chose qu’il doit avoir attendu une éternité au vu de cette sensation d’être enfin entier, enfin réparé. Luis embrasse sa mâchoire, Lukas sent son souffle qui s’y perd la part sauvage en lui se sent possédée. Et c’est tout ce dont il a besoin. Luis se défait de ses bras, sans le brusquer, mais son cadet sent l’impatience de ses gestes alors qu’il le retourne. Lukas obéit, se réceptionne sur les mains, et se tord le cou dans l’espoir d’attraper son regard. « Ne bouge plus, laisse moi t’avoir. » Il ferme les paupières, lâche un soupir, frissonne alors qu’il se fait encore plus sensible, sous la main de Luis qui flatte son dos et plus encore. Lukas n’est plus rien qu’un grand désordre, sous les lèvres de Luis, un désordre agité alors qu’il le respire tout entier, alors qu’il le mord, alors qu’il pose son amour à même peau. Il est incapable de lui rendre la pareille, parce qu’il lui a promis de ne pas bouger, mais la frustration grandit au creux de son ventre. Incapable de lui rendre ses caresses, incapable de l’embrasser, ne faire que recevoir. Alors, il compense en restant aussi sage que possible, en s’offrant complètement et sans aucune retenue pour satisfaire la possessivité qu’il connaît chez son frère, tandis que chacun de ses muscles commence un peu à faiblir. Il finit par se ramasser sur les avant-bras et chuchote son prénom du bout des lèvres, comme la plus éloquente des déclarations. Pour le faire venir.

AVENGEDINCHAINS & LIZZOU


Just because logic doesn't seem that important when I fall in your eyes. Just because you're there and I don't know how to react. You know that, you see this dark hole between us and you know I'm tired to jump over once again.
Revenir en haut Aller en bas

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

Luis Rosenwald
( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 UH17mY6
‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)



( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)   ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 EmptyLun 26 Sep - 0:08


and i'll use you as a focal point,
so i don't lose sight of what i want.

ft/Lukas Rosenwald

Luis apprécie la docilité de cet être qu’il aime de tout son coeur. Il ne pensait pas aimer quelqu’un un jour, pensait que ce qu’il ressentait de plus proche de l’amour était ce qu’il ressentait envers son épouse. Mais ce n’était rien, qu’un grain de sable dans le désert, comparé à ce qu’il ressentait pour Lukas. L’amour qu’il avait envers son jumeau était dévastateur, faisait s’éteindre toutes ses pensées, ne laissait qu’un corps qui ne peut que désirer et obtenir. Ses doigts rendent déjà son cadet fou de lui. Il l’entend soupirer, le voit descendre sur ses avant-bras et l’entend chuchoter son prénom. Alors Luis retire sa main, il attrape sa hanche et se penche un peu plus pour atteindre sa joue, y glisse un baiser alors que, de son autre main, il s’aide à s’unir à lui. Sa bouche voyage sur sa joue, remonte à son oreille et sa langue caresse toute l’arrête de l’oreille de son double. Il pousse un soupire plus puissant que les autres, là, alors qu’il sent Lukas autour de lui. Ses doigts s’enfoncent dans la hanche de son cadet. Il veut que ça dure, mais il veut aussi que ce soit bon, il est pressé de les satisfaire, mais pas de le quitter. Luis glisse ses lèvres contre la nuque de Lukas, puis pose son front sur son épaule et ne peut retenir les soupires de plaisirs qui s’échappent de sa bouche entreouverte. Le brun a bien du mal à retenir ses mouvements, il ne sait pas être aussi lent qu’il le voudrait, mais s’adapte à son cadet. Il écoute ses soupires, il ressent son corps comme il n’a jamais ressenti ceux de ses amants. Lukas lui fait un effet si différent, Luis se redresse péniblement, continue ses mouvements et glisse une main sur la nuque de Lukas pour le maintenir dans cette position, mais ses doigts caressent doucement sa peau, alors que son autre main tient toujours sa hanche. Bientôt, il sent ses jambes trembler légèrement, et sa résistance s’affaiblir. Il échoue à nouveau son visage sur son épaule, mordille un morceau de peau et ferme les yeux alors qu’il sent venir l’apothéose de cette unique union. Il a le sentiment, pendant les quelques secondes que ça dure, que son âme est enfin complète, qu’ils ont réparer la douloureuse séparation opérée à la naissance, et plus encore marquée depuis leur rentrée à Goldadler, et plus encore marquée depuis une décade. Il a le sentiment d’être entier, que rien ne peut arriver. D’être puissant, d’être plus qu’un empereur, d’être un dieu parce qu’il est avec lui. Luis s’arrête, il se sépare doucement de son autre et embrasse sa nuque. Cherche à le faire se retourner, grimpe à moitié sur le canapé pour l’empêcher de s’enfuir trop tôt. Luis attrape sa nuque, ne le regarde même pas. Il vient capturer ses lèvres dans un baiser qui signe déjà presque leurs adieux. Un baiser emplit de cette mélancolie de le perdre déjà, le baiser d’un condamné qui ne reverra plus jamais l’objet de ses fantasmes et de son amour. Les larmes auraient pu couler, si il avait été un autre. Mais Luis reste Luis, il s’accroche à ses lèvres comme un naufragé s’accroche à une bouée, mais il garde les vannes de son coeur au maximum fermées. Ca ne servirait à rien, ça ne ferait que blesser Lukas. Et il ne veut pas que ce soit difficile pour lui aussi.




and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Lukas Rosenwald
impérialiste de la Rose

Lukas Rosenwald
( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Tumblr_niik21UEG61u6s1mso1_500
‹ MESSAGES : 951
‹ PSEUDO : summer child, co.
‹ FACE & CREDITS : Dylan O'Brien, songbird (av) wood spoon (sign)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT CIVIL : Marié depuis trois ans et déjà père.
‹ STATUT DU SANG : Un sang pourpre coule dans ses veines, porteur aussi du fardeau de la consanguinité.
‹ OCCUPATION : Guérisseur à la tête du service diagnostic de l'hôpital magique Günther Bartholomaeus.
‹ SCOLARITÉ : de 2000 à 2008.
‹ ALLÉGEANCE : sa famille avant tout, à sa mère, puis son frère malgré leur distance.
‹ LOCALISATION : Berlin la belle, entre le palais où il réside et l'hôpital où il travaille.
‹ INVENTAIRE : Une pince à cravate toujours accrochée, en forme de rose, son portable toujours dans la poche en cas d'urgence, un carnet encorcelé pour prendre des notes pendant ses débriefing avec son équipe. Son alliance, son portefeuille en barda dans lequel une photo de sa fille a sa place
‹ COMPÉTENCES : empathie (1), fraternité (1) & impulsivité (2)



( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)   ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 EmptyMar 27 Sep - 17:04




❝so i don't lose sight of what i want. ❞
- Luis Rosenwald -



Il tourne le visage vers lui pour attraper ses lèvres, mais déjà Luis fait filer ses baisers près de son oreille. Y passe sa langue, juste sur l’arrête, et Lukas ouvre la bouche sans qu’aucun son ne sorte. Ca le frustre, de ne faire que recevoir. Sensible au moindre contact, à ses doigts sur sa hanche, qui posent leur marque, à ses lèvres, aux soupirs éparpillés sur sa peau, à lui. Il le sent partout sur son corps, il se sent sien, et ça le rend heureux. Lukas sent aussi toutes les difficultés qu’il a à contrôler ses mouvements et il ne sait pas ce qui lui donne lui plus de plaisir : ses coups, ses soupirs qui gonflent son cœur, ses gestes qu’il veut précautionneux, l’amour qui en déborde. C’est ça, qui lui manque, c’est ce truc qui enflamme tout et qui est différent. Qui lui hurle que c’est aussi bon parce que c’est Luis. Luis sur sa peau, Luis en lui, Luis qui le caresse. Il a une envie folle de lui rendre tout ce qu’il peut, mais ne serait que lever le bras pour l’atteindre lui est interdit : son équilibre serait trop précaire, et il n’a aucune envie de tout gâcher. Alors c’est impuissant qu’il laisse Luis se redresser, et se rassure aussitôt de sa main qui appuie sur sa nuque. Tout en douceur, ce qu’il n’avait jamais vu chez Luis. Ou si peu, durant leurs étreintes, la nuit de ses cauchemars. Etrange de penser à eux, enfants, à ce moment précis où ses genoux menacent de flancher, où Luis le retrouve, pressé contre son dos, pour mordre sa peau. Lukas lâche une plainte, douleur et plaisir mêlées, les paupières closes. Ce moment précis où le temps s’arrête un peu, Lukas sait qu’il ne le retrouvera plus jamais et qu’il s’enfuit déjà alors qu’il n’a même pas eu l’occasion de le prendre à pleine mains. La déception le frappe avec douleur, il obéit encore aux mains de Luis qui le retournent, le réclament, l’accueille contre lui, l’embrasse dans leur dernier baiser. Il a envie de pleurer, d’un seul coup. Parce qu’il n’en a pas eu assez, qu’il n’en aura jamais assez et que jamais il ne pourra plus combler ce manque. Ses mains se vengent, caressent Luis contre lui, il cherche à le faire rester le plus possible. Ses dix doigts lui hurlent ces trois mots qu’il n’a pas le droit de dire, s’imprimant partout sur sa peau, palpant ses muscles, passant dans ses cheveux. Il a la volonté égoïste de l’amoureux transi qui cherche à être irremplaçable. Parce que c’est de ça, dont il crève, et Lukas se rend compte qu’il ne va faire que mourir à petit feu, dans un corps qui ne connaîtra jamais plus la perfection d’être entier. A bout de souffle, ils se séparent, mais Lukas veut le garder encore. Serre davantage les bras autour de lui, dans l’espoir vain de pouvoir rester ainsi indéfiniment. Ses yeux fixent le plafond et, en les fermant, une larme s’en échappe. Finalement, il relâche la pression de ses muscles, rouvre les bras petits à petit, pour le laisser libre de le quitter. De retrouver sa femme et sa droiture, pour laisser Lukas dans une part d’ombre de ses souvenirs.


AVENGEDINCHAINS & LIZZOU


Just because logic doesn't seem that important when I fall in your eyes. Just because you're there and I don't know how to react. You know that, you see this dark hole between us and you know I'm tired to jump over once again.
Revenir en haut Aller en bas

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

Luis Rosenwald
( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 UH17mY6
‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)



( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)   ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 EmptyMer 28 Sep - 22:04


and i'll use you as a focal point,
so i don't lose sight of what i want.

ft/Lukas Rosenwald

Aucun des deux hommes ne veut que ce moment s'arrête. Ils s'accrochent l'un à l'autre comme deux âmes en peine, prêts à tout pour faire s'arrêter le temps. Mais même eux, même deux Rosenwald au sang impérial ne peuvent faire ce genre de magie. Lukas le serre fort, un peu trop fort même mais Luis ne dis rien, il veut imprimer dans ses souvenirs cette étreinte trop puissante. Lui pensait que posséder une seule fois Lukas lui suffirait, mais il sent déjà ce manque s'infiltrer dans tout son être. Ils séparent leurs lèvres, Luis reste contre lui, les yeux clos un instant, avant de les rouvrir et de voir une larme sur la joue de son cadet. L'ainé la déteste, cette larme. Cette preuve qu'il n'a pas réussi à l'épargner, que c'est impossible. Luis lève la main, lui qui n'est que rarement doux, uniquement avec sa femme, l'est instinctivement avec son frère. Il glisse ses doigts sur la joue de son autre, efface cette abominable larme, et glisse son pouce sur sa lèvre inférieure. Il le regarde, longuement. Leurs iris s’attirent, s’accrochent. Luis a un léger frisson dans le bas du dos, qui remonte le long de son échine et fait doucement se hérisser les poils de ses bras. Le brun vient embrasser les lèvres de celui qu’il aime véritablement, de la seule personne a pouvoir le toucher aussi profondément. Le baiser ne dure pas très longtemps, mais est empreint de tout son amour. Il se lève finalement du canapé, et se rhabille. Rapidement, il enfile chacun de ses vêtements avec l’habileté de celui qui a l’habitude de devoir se rhabiller après une écartade supplémentaire. Il reboutonne sa chemise en silence, glisse ses doigts dans ses cheveux pour les remettre bien et, finalement, daigne se retourner vers Lukas. Ils sont dans ses appartements à lui, mais Lukas peut s’y promener s’il le veut, Luis s’en fiche. Il sait que personne ne tiquera, de le voir seul là. Peut-être qu’on le prendra pour lui. Tant mieux, on ne posera pas de question. Luis s’approche encore de lui, il lui prend le visage, et l’embrasse encore parce que c’est plus fort que lui. Il mord doucement sa lèvre, puis un peu plus fort, comme pour lui rappeler ‘tu es à moi, quoi qu’il arrive, désormais tu es à moi’. Même si Luis sait qu’il doit le relâcher, le laisser vivre, il n’y arrivera jamais vraiment. Le brun s’éloigne. « Laisse-moi un peu d’avance. » Il souffle, avant de s’éloigner. Il le regarde, glisse ses doigts sur ses lèvres parce qu’il a toujours la sensation de la bouche de Lukas là, et qu’elle lui manque déjà. Luis se retourne, et quitte la pièce, finalement. Il marche à grands pas, claque une porte derrière lui. Un domestique le croise, il l’apostrophe. « Où es ma fille ? » Il est tard, il sait où elle est. « Son altesse a été couchée par votre épouse. » Luis ne dit rien et le dépasse, il ouvre des portes, traverse un couloir, ouvre une dernière porte, doucement, et s’approche du lit de sa fille. Il pose les mains sur la barrière de protection du petit lit, et l’observe. C’est là qu’il craque, une seule larme coule le long de sa joue. Il pose ses avant-bras sur la barrière, glisse ses mains sur son visage et soupire. Qu’a-t-il fait ? Il n’aurait jamais du. Et là, près de sa fille à qui il a tout transmit, ses traits, son sang, son nom, il maudit ses ancêtres de lui avoir aussi transmis ses tares, surement. Les faiblesses signées Rosenwald, cadeau empoisonné qui va de paire avec une couronne d’or.


and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Lukas Rosenwald
impérialiste de la Rose

Lukas Rosenwald
( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Tumblr_niik21UEG61u6s1mso1_500
‹ MESSAGES : 951
‹ PSEUDO : summer child, co.
‹ FACE & CREDITS : Dylan O'Brien, songbird (av) wood spoon (sign)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT CIVIL : Marié depuis trois ans et déjà père.
‹ STATUT DU SANG : Un sang pourpre coule dans ses veines, porteur aussi du fardeau de la consanguinité.
‹ OCCUPATION : Guérisseur à la tête du service diagnostic de l'hôpital magique Günther Bartholomaeus.
‹ SCOLARITÉ : de 2000 à 2008.
‹ ALLÉGEANCE : sa famille avant tout, à sa mère, puis son frère malgré leur distance.
‹ LOCALISATION : Berlin la belle, entre le palais où il réside et l'hôpital où il travaille.
‹ INVENTAIRE : Une pince à cravate toujours accrochée, en forme de rose, son portable toujours dans la poche en cas d'urgence, un carnet encorcelé pour prendre des notes pendant ses débriefing avec son équipe. Son alliance, son portefeuille en barda dans lequel une photo de sa fille a sa place
‹ COMPÉTENCES : empathie (1), fraternité (1) & impulsivité (2)



( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)   ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 EmptyVen 30 Sep - 10:02




❝so i don't lose sight of what i want. ❞
- Luis Rosenwald -



Les doigts de Luis sur sa joue, horriblement tendres, lui font rouvrir les yeux, et c’est avec tristesse qu’il les pose sur ceux de son double. Pour quelques instants, ils semblent être de parfaits miroirs, leurs sentiments exposés ainsi, à peine censurés par le silence qu’ils s’imposent. Luis lui caresse la lèvre, et Lukas semble hurler sans bruit son envie d’être embrassé de nouveau. Juste une fois, encore. Et son autre semble le comprendre, puisqu’il se penche à nouveau sur lui, quelque secondes à peine, pose encore les traces de son amour que Lukas accueille à pleine bouche. Puis le regarde se lever, s’habiller. Remettre son carcan d’héritier. Lukas se sent mal, un mélange de dégoût de lui-même, de déception, et d’inachevé. Il finit par l’imiter, lentement, beaucoup plus lentement, refusant d’enfiler son armure trop vite, ne pouvant s’empêchant de regarder les gestes sûrs de Luis alors qu’il referme sa chemise et réordonne ses cheveux. Comme si rien ne s’était passé. Ses mains ne tremblent pas, son regard ne cille pas, rien ne laisse deviner ce qu’il vient de faire, et Lukas lui envie son assurance. Lui, il a simplement l’impression que tout est écrit sur son visage, et qu’il n’y a qu’à plonger dans ses yeux pour comprendre ce qui se trame dans son être. Quand son aîné le regarde à nouveau, quelque chose allume ses pupilles et serre le cœur de Lukas. Il vient l’embrasser, le mordre un peu, et Lukas s’empresse de poser sur sa langue tout ce qu’il peut de son amour. Désespéré de retourner à sa solitude. « Laisse-moi un peu d’avance. » Lukas hoche la tête, sans oser croiser son regard, enfile sa chemise, l’entend claquer la porte et se laisse envahir par la solitude. Lentement, très lentement, il finit de s’habiller et continue d’attendre, assis sur le canapé, immobile, les yeux fixés dans le vide. Luis doit avoir pris son avance, mais Lukas ne veut pas sortir. Il n’a pas envie d’affronter le monde, dehors, a honte rien qu’à l’idée de rejoindre la couche de sa femme. Il sait qu’il a brisé plus qu’une promesse entre eux, et n’a aucune idée de comment lui faire face à nouveau. Avec précautions, il finit tout de même par quitter le salon de son frère, traverse ses appartements jusqu’à trouver une sortie. Il a pris un livre de la bibliothèque pour lui fournir un prétexte, un traité sur la folie écrit à la Renaissance. Douce ironie. Avec chance, il ne croise personne, mais le temps du trajet jusqu’à son bureau, Lukas a réussi à se forger une attitude, drapée dans un voile de mensonges, qui ne lui ressemble absolument pas mais qui hurle à tous qu’il ne veut pas être approché. Il veut être seul. Il s’enferme dans son bureau pour interdire à quiconque de venir le chercher et, pour annihiler le flux de pensées qui se répand dans son esprit, Lukas fait ce qu’il a toujours fait : il se plonge dans la lecture, se laisse absorber par les mots d’autres, datant de plusieurs siècles, parlant de maladies qui font cruellement écho à la sienne. Comme une purge, comme un exorcisme.

Fin du RP

AVENGEDINCHAINS & LIZZOU


Just because logic doesn't seem that important when I fall in your eyes. Just because you're there and I don't know how to react. You know that, you see this dark hole between us and you know I'm tired to jump over once again.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)   ( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

( so i don't lose sight of what i want. ) ft. Lukas Rosenwald (rated R)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGHT OF THE SEVEN :: Rennervate :: Dans le jeu :: Saison 1-