Navigation rapide

guide du nouveau
familles pures
familles mêlées
les alliances
géographie sorcière
monde magique et politique
autres annexes

le grand registre

journal de l'empire
top site

le flood !



 

fermeture du forum
-55%
Le deal à ne pas rater :
-30 € sur AUKEY USB C – Station de charge
24.99 € 54.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

Luis Rosenwald
( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald UH17mY6
‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)



( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Empty
MessageSujet: ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald   ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald EmptyJeu 18 Aoû - 0:24


i go to loud places, to search for someone to be quiet with
ft/Lukas Rosenwald

Pressé, Luis parcourait les couloirs du palais impérial, en allant de temps à autre porter la main à son avant-bras, dont une blessure fraiche était camouflée par la manche d’une chemise abimée. Il venait tout juste de rentrer de chez les Freidrich, où il avait décidé d’aller enquêter de ses propres yeux, pour en savoir plus. Aloisia était venue avec lui, elle aussi désirait savoir ce qu’il s’était passé, réellement. Il l’avait emmené sans rechigner, estimant qu’elle était assez grande pour savoir ce qui lui ferait du bien, ou pas. La lueur de rage qu’il avait vu passer dans les yeux de sa femme l’avait conforté dans son opinion : il devait assassiner les coupables. Le brun s’était alors mit à explorer les décombres, malgrés les avertissements et appels des soldats – mêlés – qui devaient assurés sa protection. Il n’avait rien écouté, parce que plusieurs choses l’avaient poussé à avancer dans les décombres : la vengeance, promise à Aloisia ; le besoin de protéger les siens, en punissant les coupables ; Lukas, et ses reproches qu’il lui avait fait quelques jours auparavant. Le brun n’y allait pas dans des conditions optimales. Enervé, il n’avait pas vu la poutre qui menaçait de s’effondrer, et qu’il avait effectivement fait céder malgré lui. Luis avait levé le bras dans un réflexe pour se protéger la tête, mais son avant-bras avait été blessé. Excédé, et de toute manière pressé de rentrer pour l’anniversaire de sa mère, il avait alors décidé que leur expédition s’arrêtait là. Aloisia, inquiète, voulu qu’il passe à l’hôpital mais Luis refusa et pénétra dans le palais, laissant sa femme derrière lui. Il l’ignorait, mais elle était partie chercher Lukas, pour qu’il soigne son frère. Si Luis l’avait sût, il l’aurait empêchée de faire ça. Le jeune prince entra dans son salon, et ferma la porte derrière lui. Il continua, ouvrit une autre porte et, de fil en aiguille, arriva à sa salle de bain, où il retira la chemise. La plaie saignait encore un peu. Luis la nettoya du mieux qu’il put, de sa main gauche, en grimaçant sous la douleur. Il attrapa ensuite une sorte de compresse, dans une armoire où ils avaient un peu de nécessaire à pharmacie, et l’enroula grossièrement autour de son bras. La plaie brûlait intensément, et il avait du mal à ne pas rester focalisé sur la douleur. Il se rafraichit rapidement, et enfila un costume qui seyait plus à son rôle de prince héritier, pour la soirée qui allait se dérouler dans le palais. Il dût repasser par le salon, et eut la surprise de voir sa fille sourire, et courir vers lui. Le jeune père s’accroupit, en souriant aussi. « Père ! » Elle vint coller son petit corps contre son torse, et enrouler ses bras autour de son cou. Luis la serra contre elle, glissa une main contre ses cheveux et posa un baiser sur sa tempe. Lena n’avait plus vu son père depuis des jours, puisqu’il travaillait trop. « Bonjour ma chérie. » Fit-il d’une voix adoucie par la présence de sa princesse. « Est-ce que tu as vu ta mère ? » Elle secoua la tête en le lâchant, et retourna à son livre d’images. A son âge, la petite ne lisait pas encore. « Frederika m’a dit de l’attendre ici. » Elle tourna une page de son livre et montra un cheval à son père. « Père, j’en veux un ! » Luis s’approcha, et la souleva pour la prendre sur ses genoux, sur un des fauteuils. « Quand tu seras plus grande. » Fit-il en grimaçant alors qu’elle s’appuyait contre sa plaie. La brûlure intense revint. La petite y posa sa main, et senti alors le bandage de son père. « Qu’est-ce que c’est ? » Elle avait trois ans, elle ne comprenait pas encore tout. « Un bobo ? » Luis sourit et posa un autre baiser sur son front, alors que la porte s’ouvrait sur sa femme. « Juste un tout petit, ma princesse. » Aloisia regarda Luis, puis Lena, qu’elle appela près d’elle. La petite la suivi alors, pour qu’elles se préparent ensemble pour l’anniversaire d’Helmina. Avant de partir, Aloisia lui jeta un autre regard. « Soigne ça. » Dit-elle avant de partir avec une Lena qui l’attirait vers elle. Luis soupira et sortit de la pièce. Son bras le lancinait, et il espérait pouvoir tenir la soirée comme ça. Il était si omnibulé par cette douleur sourde qu’il ne vit pas son double arriver vers lui.


and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Lukas Rosenwald
impérialiste de la Rose

Lukas Rosenwald
( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Tumblr_niik21UEG61u6s1mso1_500
‹ MESSAGES : 951
‹ PSEUDO : summer child, co.
‹ FACE & CREDITS : Dylan O'Brien, songbird (av) wood spoon (sign)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT CIVIL : Marié depuis trois ans et déjà père.
‹ STATUT DU SANG : Un sang pourpre coule dans ses veines, porteur aussi du fardeau de la consanguinité.
‹ OCCUPATION : Guérisseur à la tête du service diagnostic de l'hôpital magique Günther Bartholomaeus.
‹ SCOLARITÉ : de 2000 à 2008.
‹ ALLÉGEANCE : sa famille avant tout, à sa mère, puis son frère malgré leur distance.
‹ LOCALISATION : Berlin la belle, entre le palais où il réside et l'hôpital où il travaille.
‹ INVENTAIRE : Une pince à cravate toujours accrochée, en forme de rose, son portable toujours dans la poche en cas d'urgence, un carnet encorcelé pour prendre des notes pendant ses débriefing avec son équipe. Son alliance, son portefeuille en barda dans lequel une photo de sa fille a sa place
‹ COMPÉTENCES : empathie (1), fraternité (1) & impulsivité (2)



( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Empty
MessageSujet: Re: ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald   ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald EmptyJeu 18 Aoû - 10:22



 i go to loud places, to search for someone to be quiet with.

ft. Luis Rosenwald

Lukas venait de finir de se préparer, quand on frappa à la porte de leurs appartements. Un coup d'oeil à Liséa, qui avait congédié la bonne pour s'occuper elle-même de leur fille, et Lukas alla ouvrir. Derrière, il tomba sur sa belle-sœur, magnifique comme d'habitude dans ce genre d'occasion, un trait inquiet barrant son visage. Il sentait, elle avait une sourde angoisse qui était tapie derrière cette apparence si parfaite. « Qu'est-ce qu'il y a ? » Aloisia  humidifia ses jolies lèvres, sans que le rouge hors de prix dont elle les avait peintes ne s'abîme. « Luis, il a…
-Je veux pas le savoir. » Il allait refermer la porte, catégorique, mais la fine main de la rousse la retint. « Il est blessé.Au bras. » Lukas et elle eurent un regard, le médecin inspira pour pousser un long soupir, et c'est finalement l'inquiétude qui le gagna. « Très bien. Il est dans vos appartements ? » Aloisia hocha la tête, et d'un pas vif, Lukas parcourut le chemin qui le séparait de son frère, somme toute assez court. Court et en même temps d'une longueur interminable. Une longueur qui ne s'atténua pas du tout lorsque son jumeau lui rentra presque dedans, sans l'avoir remarqué. Ils se jaugèrent un instant en silence, avant que Lukas ne lâche : « Aloisia est venue me voir pour me dire que tu était blessé. »  Un coup d'oeil rapide pour déterminer de quel bras il s'agissait, et remarqua celui, plus tendu que l'autre, que son frère ne voulait pas lui montrer. Sa voix se fit un peu plus douce, teintée d'inquiétude lorsqu'il reprit « Viens, on va soigner ça avant que mère ne le remarque. Tu ne vas pas pouvoir passer la soirée comme ça. » Il fit attention à toucher son bras valide pour le diriger dans son propre bureau, où une armoire à pharmacie énorme contenait tous les onguents nécessaires à ce genre d'urgence. En rentrant, il ne fit même plus attention au désordre, qu'il avait limité tant bien que mal sur le bureau en chêne laqué, et invita son jumeau à s'asseoir sur le canapé confortable qu'il avait fait mettre. S'asseyant à ses côtés, il se permit d'attraper délicatement le membre de son frère et de retrousser la manche, avec les geste attentionnés du médecin qu'il était. Aussitôt il grimaça et tiqua, la langue contre son palais. Elle n'était pas très belle à voir, une longue estafilade qui ornait son bras en long, du poignet jusqu'au coude, encore sanguinolente et déjà purulente. Il n'eut pas besoin de poser de question : il savait ce qui lui était tombé dessus. Parce qu'il savait très bien où son frère était allé, sans même le lui demander. Il soupira. « Tu pourrais faire attention à toi... » Un doux reproche d'un frère inquiet, et il avait essayé de dire ça le plus gentiment possible. Il n'était pas là pour qu'ils se disputent encore. Juste pour le soigner, et pour qu'ils passent ensemble un semblant de bonne soirée. Tout en sachant que Luis allait certainement finir sa nuit dans un autre lit et que, si lui-même en avait l'occasion, ferait vraisemblablement la même chose. D'une manipulation simple de ses doigts déverrouilla la pharmacie murale, élégant meuble en acajou et chercha ce dont il avait besoin. Pas une seule fois il n'avait croisé le regard de son frère.

AVENGEDINCHAINS


Just because logic doesn't seem that important when I fall in your eyes. Just because you're there and I don't know how to react. You know that, you see this dark hole between us and you know I'm tired to jump over once again.
Revenir en haut Aller en bas

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

Luis Rosenwald
( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald UH17mY6
‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)



( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Empty
MessageSujet: Re: ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald   ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald EmptySam 20 Aoû - 19:02

Même sans y toucher, ça le brûlait. La douleur s'était atténuée, mais Lena avait eu la mauvaise idée de toucher son bras là où il était blessé, et le jeune père sentait le toucher de sa fille sur sa plaie comme une brûlure des plus incandescentes. Luis continuait d'avancer, perturbé par sa douleur, quand il vit finalement une silhouette en face de lui. Il s'arrêta et leva les yeux sur le visage, identique au sien, de son jumeau. Le voir lui apporta un relan de colère, une colère qui ne s’était pas amoindrie depuis la dernière fois qu’il l’avait vu, mais qui s’était simplement tapie dans un coin de son être, alors qu’Aloisia et lui oubliait ce qui leur était tombé dessus, ensemble. Il le jaucha un instant, Lukas en fit de même avant d’ouvrir la bouche pour s’exprimer. « Aloisia est venue me voir pour me dire que tu était blessé. » Luis soupira, sa femme ne reculait devant rien pour obtenir ce qu’elle désirait avoir. Dans ce cas-ci : que Luis se soigne, et vite. Contaminée par Luis, elle aussi n’avait tendance qu’à ne faire confiance à Lukas pour soigner les gens de la famille Rosenwald, et était déjà aller souvent le mander. Souvent pour Lena, Luis faisait bien trop peu de choses par lui-même que pour se blesser. « Ce n’est pas grave. » Fit-il d’une voix posée. « Viens, on va soigner ça avant que mère ne le remarque. Tu ne vas pas pouvoir passer la soirée comme ça. » Lukas n’en avait absolument rien à faire de son avis, comme toujours, les rares fois où il se blessait. Luis consentit finalement à le suivre, bien qu’il n’en avait absolument pas l’envie. Il ne dit rien, la colère contre Lukas était toujours bien trop vive. Il ne voulait pas le voir, pas lui parler, même si ces quelques jours sans lui avaient été… Plus difficiles à supporter. Dans le bureau de son double, Luis balaya rapidement la pièce d’un regard circulaire avant de s’installer dans le fauteuil que lui présentait son frère. Il lui tendit son bras quand Lukas fit mine de s’en emparer, et le regarda faire. Ses gestes étaient doux, il ne fit pas une seule fois mal à Luis et Luis le regardait faire avec plus d’admiration que de colère, désormais. L’expression de Lukas à la vue de la blessure raviva cette colère, cependant. Il n’aimait pas être jugé ainsi, Luis. « Tu pourrais faire attention à toi... » Un ton doux, l’inquiétude qui perçait dans le son de sa voix. Luis ne ressentit cependant aucune culpabilité à ne pas avoir fait attention. Il regarda son frère se lever pour prendre son matériel nécessaire. « Lukas ? » Ils n’avaient pas encore croisé leur regard, Luis attira son attention en appelant son nom. Il voulait qu’il le regarde. « T’es pas obligé. Pourquoi tu fais ça ? » Les doigts de Luis se serraient et se desserraient sous la douleur, et une certaine nervosité. Il détestait être dépendant de Lukas en cet instant, parce que cette blessure lui faisait vraiment mal. Le train magique était rapide, mais tout de même. Le temps de rentrer de Liepzig, la plaie ne s’était pas améliorée, au contraire. La peau autour était devenue plus rouge, et Luis jurerait qu’elle s’infectait déjà doucement.


and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Lukas Rosenwald
impérialiste de la Rose

Lukas Rosenwald
( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Tumblr_niik21UEG61u6s1mso1_500
‹ MESSAGES : 951
‹ PSEUDO : summer child, co.
‹ FACE & CREDITS : Dylan O'Brien, songbird (av) wood spoon (sign)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT CIVIL : Marié depuis trois ans et déjà père.
‹ STATUT DU SANG : Un sang pourpre coule dans ses veines, porteur aussi du fardeau de la consanguinité.
‹ OCCUPATION : Guérisseur à la tête du service diagnostic de l'hôpital magique Günther Bartholomaeus.
‹ SCOLARITÉ : de 2000 à 2008.
‹ ALLÉGEANCE : sa famille avant tout, à sa mère, puis son frère malgré leur distance.
‹ LOCALISATION : Berlin la belle, entre le palais où il réside et l'hôpital où il travaille.
‹ INVENTAIRE : Une pince à cravate toujours accrochée, en forme de rose, son portable toujours dans la poche en cas d'urgence, un carnet encorcelé pour prendre des notes pendant ses débriefing avec son équipe. Son alliance, son portefeuille en barda dans lequel une photo de sa fille a sa place
‹ COMPÉTENCES : empathie (1), fraternité (1) & impulsivité (2)



( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Empty
MessageSujet: Re: ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald   ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald EmptyDim 21 Aoû - 21:32



 i go to loud places, to search for someone to be quiet with.

ft. Luis Rosenwald

Il sentait sa colère, et il savait qu'elle allait raviver la sienne. Incapables de la taire, l'un comme l'autre, incapables de se soumettre. Lukas ne l'avait que trop fait et n'en avait plus envie. Pas tout de suite. Pas alors qu'il était encore blessé. « Lukas ? » Il l'appela pour attirer son attention. C'était dans cette façon qu'il avait de dire son nom, et le cadet savait ce qui le dérangeait. Lukas émit un simple « Hmm » en réponse, pour lui dire qu'il l'écoutait, cherchant son remède à base de plantain et d'eucalyptus pour désinfecter la plaie. Prenant un peu plus de temps que nécessaire, faisant semblant de ne pas le trouver alors qu'il était sous ses yeux, pour se permettre une respiration. Pour fuir, un peu aussi. « T’es pas obligé. Pourquoi tu fais ça ? » Lukas soupira, prit son petit flacon et referma sa pharmacie, liant ses doigts à l'inverse du sort qu'il avait fallu pour la verrouiller. Il revint vers son frère, s'accroupit devant lui pour regarder la plaie de plus près. Le bout de son doigt tapota doucement la peau autour, déjà rouge, et au vu de la réaction de l'épiderme, il constata qu'elle n'était pas si bénigne que ça. Il sentait, durant sa manœuvre, les yeux de son frère braqué sur lui et, ne parvenant plus à feindre qu'il ne savait pas, leva les siens pour les rencontrer. Là, lui accroupi en face de lui, dans une position presque soumise. Leurs ambres s'entrechoquèrent, et Lukas savait qu'à travers les siennes passaient déjà tout ce qu'il ne voulait pas dire. Qu'il tenait à lui, malgré toutes les souffrances qu'il lui infligeait. Qu'il n'arrivait pas à s'éloigner, malgré toutes les précautions qu'il prenait. Qu'il s'inquiétait face à tout ce qui pouvait lui arriver, parce que si lui ne s'inquiétait pas, qui le ferait ? Il y avait bien sa femme, Aloisia… Qui venait le chercher, dès qu'elle avait besoin, qui lui faisait confiance pour soigner son époux… Si elle était capable de prendre soin de son âme, Lukas s'occuperait de son corps, de panser les blessures e sa peau à défaut de celles de son cœur. Il ne dit rien, Lukas, parce que ses yeux parlaient à sa place. Alors, il rompit le contact visuel et se contenta de hausser les épaules. Comme si ce n'était pas grave. « Je te vois mal entre les mains de quelqu'un d'autre. » Sa jalousie ressortait peut-être un peu trop pour être une plaisanterie, et Lukas était un peu possessif. Méfiant aussi. Personne ne pouvait avoir le droit de le soigner comme lui le faisait. Ses doigts trempés du remède à base d'eucalyptus s'étalèrent sur la plaie en de petits mouvements, des cercles concentrique pour qu'il pénètre les chaires abîmées, et le silence s'écoula entre eux durant la manœuvre. Il reboucha le remède une fois terminé et regarda le résultat. Pas assez satisfaisant à son goût : la solution antiseptique avait du mal à se débarrasser des saletés qui jonchaient la plaie. « Ça te soulage ou pas ? » lui demanda-t-il avec inquiétude.
AVENGEDINCHAINS


Just because logic doesn't seem that important when I fall in your eyes. Just because you're there and I don't know how to react. You know that, you see this dark hole between us and you know I'm tired to jump over once again.
Revenir en haut Aller en bas

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

Luis Rosenwald
( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald UH17mY6
‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)



( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Empty
MessageSujet: Re: ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald   ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald EmptyLun 22 Aoû - 10:59


i go to loud places, to search for someone to be quiet with
ft/Lukas Rosenwald

Lukas évita longtemps de le regarder. Il ne s’était pas retourné, fouillait dans son armoire à la recherche d’allez savoir quoi. Son ainé s’impatientait, mais finit tout de même par poser la question qui le brûlait les lèvres. Lukas s’approcha de lui, il s’accroupit près du fauteuil pour s’occuper de sa plaie et toucher la peau rougeâtre avec son doigt, ce qui eut le mérite de faire légèrement grimacer Luis. Quelques secondes après, Lukas leva les yeux vers lui, finalement. Luis le regardait sans détour, sans lui laisser la possibilité de s’échapper. Comme toujours, en fait. Il lisait en son frère comme dans un livre ouvert, mais savait que la réciproque n’était pas forcément vraie. Si c’était vrai, Lukas le comprendrait mieux. Peut-être qu’il le comprendrait, tout court. Quelque chose au fond de son être fut remué par ce regard, intense, qui ne se cachait pas. Il ne le quitta pas des yeux, attendant une réponse formulée. Même si il le savait déjà, et le savoir le réconfortait déjà un peu. La colère s’était à nouveau tapie dans un coin de son être, n’attendant qu’un retour de flamme pour incendier toute son âme à nouveau. « Je te vois mal entre les mains de quelqu'un d'autre. » fit-il finalement après avoir rompu le contact de leurs ambres, et haussé les épaules. Il disait ça comme si c’était une évidence. Certes, Luis ne faisait confiance qu’en Lukas – et encore, depuis quelques mois il avait peur que Lukas lui cache quelque chose – mais ce n’était qu’une égratignure, et étant donné que Luis lui avait dit qu’il ne voulait plus le voir, il pensait que Lukas l’aurait pris au mot. Comme il le faisait toujours. Lukas commença à appliquer un onguent sur sa plaie, délicatement. « J’aurais pu m’en occuper moi-même, ce n’est qu’une coupure. » Fit Luis alors qu’il se retenait de ne pas laisser échapper une seconde grimace. Une simple coupure, certes, mais qui, si elle s’infectait, pouvait provoquer de graves dégâts qu’il ne s’imaginait pas. « Ça te soulage ou pas ? » Luis glisse sa langue sur sa lèvre inférieure. « Au moins c’est frais. » Non. Non ça faisait toujours mal, mais la fraicheur de l’onguent apaisait la brûlure de la plaie. Ceci dit, il avait du mal à admettre ses faiblesses. Parfait Rosenwald dans la forme, il n’avait pas droit aux faiblesses des simples mortels. Et pourtant la Rose savait qu’il en était équipé, à commencer par cette douleur physique que rien ne semblait vouloir calmer durablement. « Je ferai venir un médecin demain, j’ai juste besoin d’un bandage pour ce soir. Va te préparer pour mère. » Fit-il en regardant autour de lui, son frère devait bien avoir de quoi faire un bandage, non ? Il ne repoussait pas son aide, mais il avait du mal à l’accepter. Après ce que Lukas lui avait dit, même cet échange de regard ne pouvait suffire à réparer l’affront que Luis avait senti. Il s’était fait insulté par son frère à plusieurs reprises. Incapable. Mou du genou. Egocentrique. Et mauvais héritier par-dessus le marché. Cette dernière pique n’avait d’ailleurs pas aidé la confiance déjà ébranlée de Luis en Lukas. Depuis que Lukas l’avait rejeté lorsque Luis avait voulu l’aider à déménager, le brun n’arrivait pas à se défaire de cette idée qu’il lui cachait quelque chose.


and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Lukas Rosenwald
impérialiste de la Rose

Lukas Rosenwald
( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Tumblr_niik21UEG61u6s1mso1_500
‹ MESSAGES : 951
‹ PSEUDO : summer child, co.
‹ FACE & CREDITS : Dylan O'Brien, songbird (av) wood spoon (sign)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT CIVIL : Marié depuis trois ans et déjà père.
‹ STATUT DU SANG : Un sang pourpre coule dans ses veines, porteur aussi du fardeau de la consanguinité.
‹ OCCUPATION : Guérisseur à la tête du service diagnostic de l'hôpital magique Günther Bartholomaeus.
‹ SCOLARITÉ : de 2000 à 2008.
‹ ALLÉGEANCE : sa famille avant tout, à sa mère, puis son frère malgré leur distance.
‹ LOCALISATION : Berlin la belle, entre le palais où il réside et l'hôpital où il travaille.
‹ INVENTAIRE : Une pince à cravate toujours accrochée, en forme de rose, son portable toujours dans la poche en cas d'urgence, un carnet encorcelé pour prendre des notes pendant ses débriefing avec son équipe. Son alliance, son portefeuille en barda dans lequel une photo de sa fille a sa place
‹ COMPÉTENCES : empathie (1), fraternité (1) & impulsivité (2)



( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Empty
MessageSujet: Re: ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald   ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald EmptyLun 22 Aoû - 15:53



 i go to loud places, to search for someone to be quiet with.

ft. Luis Rosenwald

Il s'était toujours senti vulnérable, sous son regard. Comme maintenant, alors qu'il le laissait fouiller dans ses yeux, sans chercher à l'en empêcher malgré ce petit doute, cette méfiance encore là malgré tout. S'exposant malgré le risque que cela pouvait représenter, parce que c'était sans doute la seule chose à faire pour revenir dans ses bonnes grâces. « J’aurais pu m’en occuper moi-même, ce n’est qu’une coupure. » Lukas roula des yeux, agacé par cette manie qu'avait son frère de toujours sous-estimer ses blessures. Pourquoi il se sentait obligé de lui mentir ? Il était médecin, bon sang, il voyait sa douleur ! « Au moins c’est frais. » lui répondit-il lorsqu'il lui demanda si ça faisait bel et bien effet. Lukas soupira. « Donc non, » interpréta-t-il. « Je ferai venir un médecin demain, j’ai juste besoin d’un bandage pour ce soir. Va te préparer pour mère.
­- Est-ce que tu doutes de mes compétences, Luis ? » Une pointe d'agacement était perceptible dans le ton de sa voix. Le cadet se releva pour cette fois aller farfouiller dans son armoire secrète, cachée derrière sa bibliothèque et ouverte avec une manipulation de ses doigts compliquée et exécuté avec rapidité. Ses objets les plus précieux, fleurs, huiles, plantes, qu'il faisait venir des quatre coins du monde et qu'il utilisait rarement. Tout un pan entier de livres se décala sur la gauche et laissa apparaître une porte en bois gravée de la rose. Le médecin passa ses doigts sur le symbole et celui-ci se renfonça, pour fendre le bois en deux portes qui coulissèrent et s'ouvrirent. Lukas avait lui-même travaillé le charme pour qu'il n'obéisse qu'à ses doigts et qu'à sa propre magie, car il pouvait s'avérer méfiant et cachait ici tout ce qui était précieux et dangereux. Jusqu'au plafond s'échelonnaient des étalages de bocaux et bouteilles de tailles toutes différentes, suivant un rangement précis qui n'obéissait qu'à la logique de Lukas. N'importe quel médecin, naturaliste ou autre scientifique s'y serait perdu, mais Lukas savait exactement ce que renfermait cette armoire et en quelle quantité. Assez impressionnant pour lui qui était si désordonné. Il ne l'avait d'ailleurs jamais montré à quiconque mais de toute façon, il était assez sûr de sa propre magie pour être certain que personne ne puisse l'ouvrir à part lui. Pas même son frère : même jumeaux, tous les deux avaient des spécificités assez différentes dans leurs façons de pratiquer. De deux doigts, il fit un geste pour qu'un bocal vienne se loger dans sa main. La douce odeur de ylang ylang qui s'extirpa du récipient vint embaumer les lieux. « Une vraie, qui a poussé dans sa nature d'origine, pas les fausses répliques qu'on trouve partout. Je ne pense pas que n'importe quel médecin peut t'avoir ça, » commenta Lukas, faisant ressortir son goût certainement très familial pour la qualité. Il revint vers son frère, et de quelques mouvements de doigts, réduisit la plante en une sorte de baume, au-dessus duquel sa main libre exécutait une danse dans laquelle sa magie s'exerçait. Son précédent soin avait déjà séché, et la peau rougie autour de la plaie témoignait de son efficacité toute relative. Lukas étala son nouveau soin avec une précaution professionnelle et sentit sa propre magie le quitter par tout petits morceaux pour se loger dans la plaie de son jumeau. Vexé, ça oui, il l'avait été : de quel droit pouvait-il remettre en cause ses capacités à le soigner ? Est-ce qu'un autre aurait obtenu un tel résultat ? Car à peine le soin avait touché sa peau qu'en quelques secondes, elle n'était plus échauffée, et en une minutes elle commençait déjà à se refermer. Il lâcha le bras de son frère après lui avoir envoyé un regard appuyé plein de défi, qui voulait dire : Trouve quelqu'un de meilleur que moi, et entreprit de refermer son armoire secrète en reposant tous ses sorts. La magie dont il avait fait preuve à la fois pour ouvrir et fermer cette armoire, et renforcer son baume avait quelque peu fatigué ses mains et le jeune médecin sentait ses doigts gourds. Il chercha un bandage qu'il trouva aussitôt – Lukas avait la capacité à ranger son matériel à des endroits incongrus mais qu'il n'oubliait jamais – juste pour le montrer à son frère : « Alors ? Est-ce que tu vas encore en avoir besoin pour ce soir ? » Il aurait certainement pu le soigner autrement qu'avec sa précieuse ylang ylang, et en évitant de charmer son baume, mais tant pis. D'un autre côté, il montrait aussi à son frère qu'il avait de quoi être dangereux.
AVENGEDINCHAINS


Just because logic doesn't seem that important when I fall in your eyes. Just because you're there and I don't know how to react. You know that, you see this dark hole between us and you know I'm tired to jump over once again.
Revenir en haut Aller en bas

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

Luis Rosenwald
( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald UH17mY6
‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)



( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Empty
MessageSujet: Re: ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald   ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald EmptyLun 22 Aoû - 16:55


i go to loud places, to search for someone to be quiet with
ft/Lukas Rosenwald

« Donc non, » trancha son double. Ils se connaissaient toujours aussi bien, peu importe la distance que Lukas avait placé lui-même entre eux. Il connaissait Luis plus que n’importe qui d’autre. Luis ne dit rien de plus. « Est-ce que tu doutes de mes compétences, Luis ? » Fit-il après que Luis eut déclaré qu’il ferait appeler un médecin le lendemain. Luis répondit du tac-o-tac. « Non. » C’était limpide pour lui : Lukas était le meilleur. Il ne cherchait même pas à savoir les diplômes et les notes qu’avaient les autres, Lukas était le meilleur. Son sang le rendait plus pur, plus puissant, et puis Lukas était d’une intelligence rare, que Luis savait depuis des années. Depuis qu’ils étaient gosses. Depuis qu’il voulait savoir de sa bouche si il ferait un bon empereur. Luis crispa encore une fois ses doigts à cette pensée, mais Lukas s’était déjà levé pour aller fouiner dans une autre armoire. Luis le regarda faire, il observa son dos, ses gestes, tout son être. Identique, et pourtant fondamentalement différent. Lukas revint vers lui avec un petit bocal entre les mains. Elle contenait une plante que Luis ne connaissait pas. Il ne s’y connaissait pas en plantes, ou en animaux. Ce n’était pas tellement son truc, lui était calé en histoire, en droit, en politique. Pas en sciences. « Une vraie, qui a poussé dans sa nature d'origine, pas les fausses répliques qu'on trouve partout. Je ne pense pas que n'importe quel médecin peut t'avoir ça. » L’odeur de la plante était forte, elle s’insinua dans les narines du jeune avocat, qui les fronça légèrement. Une odeur forte et relativement désagréable pour lui. « Ce n’est qu’une coupure, Lukas. » Il appuya sur le mot coupure, il n’avait pas besoin d’un traitement spécial, mais Lukas était borné, et Luis lui faisait mine de rien confiance. Il le laissa faire, l’observant pendant qu’il occupé. Ses doigts s’agitaient, et Luis savait que Lukas distillait un peu de sa magie dans la blessure. Ca l’agaça, mais il n’osa pas retirer son bras ou l’interrompre d’une quelconque autre manière. Il ne voulait pas que son frère gaspille son énergie pour rien en bousillant son travail. Alors il attendit, calmement, le temps que son double termine son traitement. La douleur s’évapora rapidement, et Luis soupira d’aise. Ce fut plus fort que lui, sa plaie lui faisait mal depuis plusieurs heures. Le brun était soulagé, si soulagé qu’un de ses légers sourires vint prendre place sur ses lèvres. Alors qu’il était censé être énervé, et plus encore par le fait que Lukas ne l’avait pas écouté. Lukas leva les yeux sur lui, et son regard fit s’éteindre le pâle sourire de Luis, il fronça doucement les sourcils. Lukas venait juste de lui prouver qu’il était le meilleur, il n’avait pas fait ça dans le but de le soulager plus rapidement. Luis pinça doucement les lèvres en regardant son cadet se relever pour chercher un bandage. « Alors ? Est-ce que tu vas encore en avoir besoin pour ce soir ? » Luis jeta un œil à sa blessure et haussa les épaules. « C’est toi le médecin, à toi de me le dire. » Il ne pensait pas qu’il en aurait besoin, la plaie se refermait à vue d’œil. « Je n’ai jamais douté de tes capacités Lukas. » Fit-il en se levant, il s’approcha de lui. « Moi, je n’en ai jamais douté. » Il répéta en plongeant son regard dans le sien. Parce que Lukas avait douté des siennes, et qu’il ne le pardonnerait probablement jamais, ou très difficilement. Rancunier, il ne l’était pas spécialement, mais il s’agissait de Lukas. Le seul être à lui faire ressentir des émotions fortes. La colère, la déception, la tristesse. Il se souvenait encore du soir où il avait changé de chambre, chez les Lindeberg. Cet échange de regard, ce désespoir qui l’avait touché au point de devenir le sien.


and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Lukas Rosenwald
impérialiste de la Rose

Lukas Rosenwald
( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Tumblr_niik21UEG61u6s1mso1_500
‹ MESSAGES : 951
‹ PSEUDO : summer child, co.
‹ FACE & CREDITS : Dylan O'Brien, songbird (av) wood spoon (sign)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT CIVIL : Marié depuis trois ans et déjà père.
‹ STATUT DU SANG : Un sang pourpre coule dans ses veines, porteur aussi du fardeau de la consanguinité.
‹ OCCUPATION : Guérisseur à la tête du service diagnostic de l'hôpital magique Günther Bartholomaeus.
‹ SCOLARITÉ : de 2000 à 2008.
‹ ALLÉGEANCE : sa famille avant tout, à sa mère, puis son frère malgré leur distance.
‹ LOCALISATION : Berlin la belle, entre le palais où il réside et l'hôpital où il travaille.
‹ INVENTAIRE : Une pince à cravate toujours accrochée, en forme de rose, son portable toujours dans la poche en cas d'urgence, un carnet encorcelé pour prendre des notes pendant ses débriefing avec son équipe. Son alliance, son portefeuille en barda dans lequel une photo de sa fille a sa place
‹ COMPÉTENCES : empathie (1), fraternité (1) & impulsivité (2)



( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Empty
MessageSujet: Re: ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald   ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald EmptyMar 23 Aoû - 8:18



 i go to loud places, to search for someone to be quiet with.

ft. Luis Rosenwald

« C’est toi le médecin, à toi de me le dire. » Lukas grimaça à l'écoute du ton de son frère. Il en avait certainement trop fait. Il avait abusé de sa magie et voulu lui montrer qu'il avait mérité ses titres, et évidemment, son frère n'était pas dupe. Son frère avait cette capacité à le comprendre comme personne, comme s'il avait appris à le lire depuis leur enfance. Une réciproque que Lukas avait longtemps crue vraie, mais il fallait se rendre à l'évidence : Lukas ne savait pas comment le déchiffrer, et n'avait sans doute jamais su. La désillusion l'avait frappé depuis une décade maintenant et au lieu de chercher à la combattre, il avait simplement pris la fuite. « Je n’ai jamais douté de tes capacités Lukas. » Il n'osa pas le regarder, à la manière d'un gamin pris en faute, et s'occupa les mains à ranger son matériel pour éviter de devoir le faire. « Moi, je n’en ai jamais douté. » Lukas mordit ses lèvres et leva les yeux au plafond. Très haut et loin au-dessus de sa tête, lui donnant l'impression d'être d'une petitesse incroyable. Ironique après ce qu'il venait d'effectuer, avec une facilité qui pouvait être assez déroutante. « Je sais. » Il serra la mâchoire et passa nerveusement une main dans ses cheveux. « Tu n'as jamais douté de rien. » C'était presque faux, parce qu'il se souvenait encore du petit Luis, qui venait lui demander si un jour, il ferait un bon empereur. Peut-être qu'il était encore quelque part, caché au fond de son frère, et qu'il le hantait comme son soit de huit ans revenait le harceler, lui. Lukas revint pour la forme vérifier que la blessure se refermait correctement et, lorsqu'il ne vit qu'une fine cicatrice encore rougeâtre, se permit de remettre le bras de chemise correctement et de boutonner la manchette. « Et moi je doute de tout, on a été mal partagé à la conception. » Il se sentait coupable, et se rendit compte que c'était ce que voulait Luis. Alors, il leva les yeux vers lui et essaya de le sonder. De détecter quelque chose dans son regard, quelque chose qu'il pourrait interpréter et comprendre. Essayer, au moins. Mais face à son échec, il finit par lui demander à mi-voix : « Pourquoi tu me fais ça ? » De l'incompréhension. De la douleur aussi, celui d'avoir l'impression d'être manipulé, de susciter les émotions voulues chez lui, lui qui y est si sensible. D'être incapable de se protéger face à son double et que ce double en faux miroir profite de cet avantage. « Tu sais que tu peux faire ce que tu veux de moi alors pourquoi… pourquoi tu forces toujours ? Pour en avoir la preuve ? » Il ne criait pas, sa voix était à peine un murmure entre eux, l'un à côté de l'autre sur le canapé de son bureau. Il voulait juste savoir pourquoi il avait toujours eu aussi mal et pourquoi il avait toujours été le seul à éprouver cette douleur. Il ne criait pas mais c'était tout comme, à fleur de peau, les émotions clairement lisibles sur un visage qu'il ne cherchait plus à cacher.
AVENGEDINCHAINS


Just because logic doesn't seem that important when I fall in your eyes. Just because you're there and I don't know how to react. You know that, you see this dark hole between us and you know I'm tired to jump over once again.
Revenir en haut Aller en bas

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

Luis Rosenwald
( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald UH17mY6
‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)



( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Empty
MessageSujet: Re: ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald   ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald EmptyMar 23 Aoû - 15:35


i go to loud places, to search for someone to be quiet with
ft/Lukas Rosenwald

Lukas leva les yeux au ciel, manifestement pris en faute par son ainé. Luis en ressenti une certaine satisfaction, mais de courte durée. Il n’aimait pas non plus voir cet air sur le visage identique qu’ils partageaient. « Je sais. » fit-il, la mâchoire crispée, le regard porté quelque part au-dessus de l’ainé. Le brun passa sa main dans ses cheveux, un geste nerveux que Luis lui connaissait déjà, et que leur mère détestait. « Tu n'as jamais douté de rien. » L’estomac de l’ainé se noua légèrement. Il aurait aimé que cette affirmation soit totalement vraie, mais plus le temps passait et plus il doutait, justement. Il doutait de ne pas pouvoir protéger les siens, d’être un mauvais empereur, que Lena en subisse les conséquences… Luis fit de son mieux pour ne pas montrer sa nervosité montante. Luis laissa son frère examiner sa blessure à nouveau, et replacer la manche de sa chemise correctement, pour ensuite la boutonner. Il aimait son contact, pourtant Luis n’était pas un fervent amateur de contacts physiques de cette nature. « Et moi je doute de tout, on a été mal partagé à la conception. » Luis allait répondre, mais Lukas leva les yeux vers lui, et ancra son regard dans le sien. Luis ne flancha pas, comme toujours. Il soutint son regard avec calme, sentant que Lukas cherchait quelque chose à y déchiffrer. « Pourquoi tu me fais ça ? » fit-il d’une voix basse, presque lointaine. Luis fronçant brièvement les sourcils. « Tu sais que tu peux faire ce que tu veux de moi alors pourquoi… pourquoi tu forces toujours ? Pour en avoir la preuve ? » Luis le regarda un instant. Comme si son frère était le pont entre les émotions et son être, son regard lui transmit une tonne de choses. De la tristesse, surtout, mais aussi un peu de colère. Le brun, pas habitué à ressentir un mélange d’émotions pareilles, inspira une longue bouffée d’air. « Je ne doute pas de rien. » Fit-il simplement. Il haussa doucement les épaules, et son regard retomba sur lui. « Tu le sais, Lukas. Tu connais mes doutes. » Il s’approcha finalement, effaçant ce mouvement de recul qu’il avait eu. « Pour avoir la preuve que tu es toujours l’être en qui je peux avoir pleinement confiance. » Il laissa planer un silence, lourd de sens. « Mais… Je n’en sais rien, je ne sais plus, et si je ne t’ai pas toi alors je n’ai personne. » Il s’éloigna finalement, alla prendre sa veste de costume qu’il avait posé sur le rebord d’un petit meuble vierge de papiers et de fioles. Il l’enfila sans regarder son frère, prit milles précautions pour enfiler sa manche droite et ferma le bouton sur son torse. Il ne voulait pas quitter Lukas, pas tout de suite, mais il ne savait pas si il avait envie que cette conversation s’éternise. Le brun lui jeta un regard, il se demandait si le médecin allait répondre quelque chose ou non.



and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Lukas Rosenwald
impérialiste de la Rose

Lukas Rosenwald
( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Tumblr_niik21UEG61u6s1mso1_500
‹ MESSAGES : 951
‹ PSEUDO : summer child, co.
‹ FACE & CREDITS : Dylan O'Brien, songbird (av) wood spoon (sign)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT CIVIL : Marié depuis trois ans et déjà père.
‹ STATUT DU SANG : Un sang pourpre coule dans ses veines, porteur aussi du fardeau de la consanguinité.
‹ OCCUPATION : Guérisseur à la tête du service diagnostic de l'hôpital magique Günther Bartholomaeus.
‹ SCOLARITÉ : de 2000 à 2008.
‹ ALLÉGEANCE : sa famille avant tout, à sa mère, puis son frère malgré leur distance.
‹ LOCALISATION : Berlin la belle, entre le palais où il réside et l'hôpital où il travaille.
‹ INVENTAIRE : Une pince à cravate toujours accrochée, en forme de rose, son portable toujours dans la poche en cas d'urgence, un carnet encorcelé pour prendre des notes pendant ses débriefing avec son équipe. Son alliance, son portefeuille en barda dans lequel une photo de sa fille a sa place
‹ COMPÉTENCES : empathie (1), fraternité (1) & impulsivité (2)



( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Empty
MessageSujet: Re: ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald   ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald EmptyMar 23 Aoû - 23:09



 i go to loud places, to search for someone to be quiet with.

ft. Luis Rosenwald

Il vit quelque chose dans le regard de son frère qui tressaillit. Fait rare dans ses prunelles sombres toujours sûres, jamais défaillantes et dégageant une telle sûreté qu'elle en venait en embaumer tout son être. Un signe de fragilité, que Lukas avait cru ne plus jamais revoir un jour. Cela ne dura qu'une seconde, comme d'habitude, et Luis chercha son air pour lui dire, avec simplicité : « Je ne doute pas de rien. » Lukas le laissa revenir vers lui, mangeant la distance, et se mit à espérer. Quoi, il ne savait pas vraiment, mais ce maudit sentiment reprit la place toute entière dans son cœur, une place qu'il avait délaissée à d'autres pour se tapir dans un coin en attendant son heure. « Tu le sais, Lukas. Tu connais mes doutes. Pour avoir la preuve que tu es toujours l’être en qui je peux avoir pleinement confiance. » Le silence, palpable à mains nues, s'installa entre eux alors que Lukas ne répondit rien. Le regarda juste. De ce regard scrutateur, qui cherche, sans savoir quoi. Un signe. Quelque chose pour nourrir ce traître d'espoir qui gonflait sa poitrine, comme quand il était gosse et qu'il été encore capable de tout croire. « Mais… Je n’en sais rien, je ne sais plus, et si je ne t’ai pas toi alors je n’ai personne. » C'est bizarre, comment ça faisait mal et que cela sonnait bien en même temps. Comment c'était douloureux et plaisant à la fois. Comment Lukas se serait aussitôt soumis à ses ordres pour retrouver cette confiance naïve qu'ils avaient l'un envers l'autre. Essuyant sa fierté durement gagnée, laissant le reste ailleurs mais pas entre eux. Il ouvrit la bouche alors que son frère, dos à lui, reprenait déjà sa veste pour l'enfiler. Il la referma alors que les mots ne sortirent pas, se sentant stupide, incapable, trop adulte pour faire ce pas qu'il exécutait avant si aisément vers lui. Alors, sans pouvoir faire autre chose, il fit mine de se lever pour passer sa main sur le bras de son frère, histoire d'être sûr qu'il allait bien. Arrêtant sa main au niveau de son poignet, qu'il caressa du pouce, une, deux fois, avant de le relâcher. Fixant ses ambres de nouveau dans ceux de son double. Souhaitant lui dire ces mots mais effrayé par l'aveu qu'il ferait, les conséquences que cela engendrerait. Effrayé par ce qu'ils pourraient révéler tout haut, sceller pour de bon cette dépendance déjà trop dévorante. « Si ça te gêne ce soir, je suis là… Je me change et je descends. » Il eut un triste sourire pour faire barrage à ses vrais mots. Ceux qui voulaient sortir mais que Lukas ne pouvait pas leur permettre, se le permettre. Luttant aussi fort qu'il le pouvait pour faire taire Pandore la traîtresse.

Qu'importe ce que tu me fais, je serais toujours là.
AVENGEDINCHAINS


Just because logic doesn't seem that important when I fall in your eyes. Just because you're there and I don't know how to react. You know that, you see this dark hole between us and you know I'm tired to jump over once again.
Revenir en haut Aller en bas

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

Luis Rosenwald
( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald UH17mY6
‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)



( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Empty
MessageSujet: Re: ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald   ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald EmptyMer 24 Aoû - 0:14


i go to loud places, to search for someone to be quiet with
ft/Lukas Rosenwald

Oubliée, la colère qui l’avait rongé pendant ces derniers jours, à la simple pensée de son frère jumeau. Il avait besoin de lui, même si l’avouer tout haut n’était pas dans ses attentions. Il avait besoin de sa présence rassurante, assurée depuis sa naissance et ce jusqu’à la fin, il le fallait. Vivre sans Lukas lui semblait être une tâche impossible, insurmontable, et pourtant l’autre n’en était même pas conscient. Son jumeau se leva aussi, glissa ses doigts contre son poignet et son pouce y effectua quelques caresses douces. Vestiges d’une relation aussi vieille qu’eux, oubliée depuis que l’adolescence avait frappé à leur portes, depuis qu’on les avait séparé et puis tranché en deux ce qui les réunissait, et définitivement quand il avait dit oui à Aloisia. Luis n’était pas stupide, il avait vu son frère s’éloigner, mais n’avait pas encore compris la raison exacte. Penser que c’était à cause de la rousse lui semblait ridicule. Lukas ne se serait pas encombré d’une jalousie qu’il devait savoir inutile. Il passait toujours le premier. « Si ça te gêne ce soir, je suis là… Je me change et je descends. » Luis hocha la tête. Il voulut s’approcher, entourer son autre de ses bras et lui souffler son merci au creux de l’oreille mais quelque chose l’en empêcha. Peut-être des résidus de colère, une rancune qui mettrait son temps à s’en aller complètement. Peut-être était-ce aussi cette confiance émiettée, cette distance installée par le cadet. Luis sourit, encore ce pâle sourire, ce substitut de sourire que Lukas, seul Lukas, faisait naître sur ses lèvres quand il était encore enfant. Le prince s’éloigna, ouvrit la porte. « J’y vais déjà, mère ne sera pas contente qu’on la fasse attendre. » Il se retourna une dernière fois, ancra son regard à l’ambre de son double. « Merci. » fit-il simplement avant de fermer la porte. Son pas était plus lent, moins anxieux. Le brun soupira doucement sur le trajet pour se rendre à la soirée d’anniversaire de sa chère mère.

rp terminé.


and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Empty
MessageSujet: Re: ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald   ( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

( i go to loud places, to search for someone to be quiet with. ) ft. lukas rosenwald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGHT OF THE SEVEN :: Rennervate :: Dans le jeu :: Saison 1-