Navigation rapide

guide du nouveau
familles pures
familles mêlées
les alliances
géographie sorcière
monde magique et politique
autres annexes

le grand registre

journal de l'empire
top site

le flood !



 

fermeture du forum
Le Deal du moment :
2 jeux de société achetés : le ...
Voir le deal

Partagez
 

 as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité




as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena Empty
MessageSujet: as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena   as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena EmptyDim 11 Sep - 4:15



✻ ✻ ✻
Nobody panics when things go “according to plan”.
Even if the plan is horrifying!”
Le territoire allemand n’a plus aucun secret pour Avra. Elle est habituée aux longs voyages à travers le pays, à devoir aller d’un bout à l’autre pour diverses raisons. Grâce à ses deux métiers, la jeune femme a eu l’occasion de visiter des milliers et des milliers d’endroits. Elle connait toutes les plus grandes villes d’Allemagne et pourrait même établir un classement de la plus belle à la moins attirante. La sorcière Badstuber connait également les plus petites villes, celles dont personne ne parle mais qui sont parfois aussi charmantes que Berlin, Francfort ou même Hambourg. Elle ne compte plus les fois où son rôle d’infirmière l’a conduite dans les petits hôpitaux du pays, l’obligeant ainsi à découvrir des coins qui lui sont aujourd’hui familiers. Beaucoup seraient fatigués de devoir bouger autant par obligation. Avra, elle, y a vite trouvé son compte. Bien qu’elle soit amoureuse de sa ville natale, la brune est du genre à être aventureuse. Et puis en sachant que la relation « existante » entre son mari et elle est loin d’être au beau fixe, n’importe quelle occasion est bonne à prendre quand il s’agit de quitter le foyer pseudo-amoureux. Alors certes, ce n’est pas en étant constamment sur les routes qu’elle pourra nouer des liens avec Klaus, elle en a bien conscience. Mais elle sent bien qu’il est réticent, qu’il ne veut PAS la laisser entrer dans sa vie aussi facilement qu’elle le souhaiterait. Pour cause, une autre brune occupe ses pensées. Avra est une Vasilis ; personne ne peut la duper. Tout finit par se savoir avec elle. Cependant, elle laisse couler, acceptant de prendre ses distances. Si jamais son mari lui échappe, elle saura se venger comme il se doit.

En attendant, il est temps pour la jeune femme de préparer ses affaires. Les Löwewald l’ont chargé d’une mission. Une mission consistant à éliminer l’un de leurs nombreux ennemis. Comme d’habitude, la famille de sang-pur lui a donné un nom. Nom qu’elle garde précieusement en mémoire. Ils lui ont également apporté quelques autres précisions, notamment son adresse, ainsi qu’une photographie. La jeune femme fixe cette dernière avant de la plier soigneusement. Cette fois, il s’agit d’une femme, probablement âgée d’une trentaine d’années. Avra n’en sait rien, à vrai dire. Elle n’a jamais été douée aux devinettes. Elle ne sait pas pourquoi cette femme doit trouver la mort, elle ne sait pas ce qu’elle a bien pu faire aux Löwewald pour s’attirer leurs foudres. Quelque part, Avra aimerait savoir. Mais on lui a appris à ne poser aucune question et à obéir aux ordres, quels qu’ils soient. De nature docile, elle exécute les pires tâches, offrant à ses maîtres ce qu’ils veulent. Sans demander quoi que ce soit. Elle y est habituée, à force. Poussant un très léger soupir, elle glisse la photo de sa future victime dans la poche intérieure de son sac avant d’y mettre la pile de vêtements préparée avec soin. Elle n’oublie pas son nécessaire de toilette et referme le tout. Maintenant, elle doit annoncer à son mari qu’elle sera absente les deux ou trois prochains jours. Le retrouvant dans la cuisine, elle lui annonce simplement qu’elle doit partir. Pour le travail, précise-t-elle alors même qu’il ne lui pose aucune question. Les deux mariés se dévisagent durant de longues secondes. Klaus se contente d’hocher la tête, laissant sa femme prendre la route sans dire un mot. Lui non plus, ne pose aucune question. Il ne s’est jamais montré très curieux envers Avra. Dans ce genre de situation, ça l’arrange. Seulement dans ce genre de situation.

Quelques heures plus tard, Avra se retrouve au cœur de Munich. Elle rejoint l’hôtel qui lui a été conseillé par les Löwewald, prend le temps de se poser quelques minutes, puis enfile sa tenue d’infirmière. La femme à qui elle doit prendre la vie ce soir est hospitalisée pour une quelconque maladie dont Avra se fiche totalement. Que sa victime soit à l’hôpital de Munich l’arrange. Y entrer sera un jeu d’enfant. S’introduire dans la chambre de la patiente promet d’être un peu plus délicat, mais il n’y a aucun défi devant lequel Avra reculerait. Pour la suite, il lui suffira juste d’infliger à la femme en question une piqûre pleine de poison et en moins de temps qu’il n’en faudra pour le dire, son cœur cessera de battre. Il n’y a aucun doute, Avra aime tuer. Il y a quelque chose qui lui plait énormément et qui lui est devenu indispensable. C’est malsain, elle le sait. Le monde de la sorcellerie tout entier est malsain. Que quelqu’un ose lui dire le contraire ! Avra est à peu près certaine qu’elle n’est pas la seule à ressentir du plaisir lorsqu’elle voit le regard de sa victime s’éteindre. Même si la jeune femme a parfois l’impression d’être utilisée à tort par les Löwewald, ce qu’elle est devenue lui plait. Une meurtrière. D’ailleurs, la meurtrière en question s’apprête à mettre son plan à exécution. Avec cette discrétion qui lui est propre, Avra n’a aucun mal à atteindre la chambre de la future morte. Une fois le poison administré, elle repart comme elle est venue, adressant quelques sourires aux quelques personnes qu’elle croise. Des sourires discrets, des sourires dont personne ne se souviendra demain.

La sorcière de sang-mêlé quitte l’hôpital dans l’ombre. Elle marche d’un pas rapide et, au lieu d’emprunter des rues désertes, elle se mêle à la foule. La jeune femme prend la direction de son hôtel, tête baissée. Elle ne fait absolument pas attention où elle marche, sans doute distraite par ses propres pensées. Seulement, au moment où elle s’apprête à tourner au coin d’une rue, la jeune femme percute quelqu’un. Par pur réflexe, elle attrape la personne qu’elle vient de rencontrer par les épaules et relève finalement le regard.

« Je suis désolée je…, bafouille-t-elle alors qu’elle découvre le visage de la personne en question. Oh… Pardon. J’étais distraite. »

Avra s’empresse de relâcher les épaules de la jeune femme se trouvant juste à face d’elle. Jeune femme qu’elle ne connait que trop bien et qu’elle aurait aimé ne jamais recroiser. Magdalena Feuerbach. Cette bonne vieille Mag… Maintenant, tout ce qu'elle espère, c'est s'en sortir indemne.
Revenir en haut Aller en bas

Magdalena Feuerbach
impérialiste du Lion

Magdalena Feuerbach
as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena Tumblr_inline_nm1ptkIIa21rifr4k
‹ MESSAGES : 964
‹ PSEUDO : appletini
‹ FACE & CREDITS : margot robbie & SWEET DISASTER ; tumblr
‹ MULTICOMPTES : roskana dashkov
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-sept années de vie qui se sont écoulées brusquement sans laisser de trace
‹ STATUT CIVIL : mariée, depuis peu, au deuxième fils de la branche majeure des Fuchs
‹ STATUT DU SANG : à n'en pas douter, son sang est aussi pur que le cristal
‹ SCOLARITÉ : ancienne membre du pavillon erde, diplomée de l'académie goldadler il y a déjà quelques années
‹ ALLÉGEANCE : impérialiste du lion.
‹ COMPÉTENCES : ténacité (niveau 2), fraternité (niveau 1), persuasion (niveau 1)



as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena Empty
MessageSujet: Re: as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena   as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena EmptyVen 16 Sep - 19:46


as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push
feat Avra Badstuber

Magdalena quittait rarement son fief natale, elle en était particulièrement amoureuse et malgré le fait qu'elle en avait presque sillonné tous les recoins depuis 27 ans, elle ne se lassait jamais de la beauté de ses terres. Elle n'aimait pas les grandes villes et l'agitation et pourtant, elle appréciait Munich, son chez-soi. Elle ne quittait Feuertal que pour les grandes occasions et comme cela arrivait peu souvent ces derniers temps, il n'était pas rare de la voir sillonner le territoire. Souvent seule, à la recherche d'aventures peut être bien. Cependant, ces voyages n'en étaient pas que de plaisance puisqu'elle les utilisait aussi afin de rendre de petites visites surprise à ses généraux ou encore à ses soldats, afin de se renseigner sur leur situation. Comme personne n'était en guerre actuellement, la situation était plutôt calme et Magdalena gardait seulement quelques soldats de confiance à ses côtés au manoir familial. En plus de quelques autres qui parcouraient la ville à la recherche de gens malveillants. Elle n'était pas une bonne espionne Magdalena, trop impulsive, trop extravagante et c'est pour cette raison qu'elle faisait souvent appel à des agents extérieurs, qu'elle rencontrait aussi en même temps que ces généraux. Ils étaient dispersés un peu partout sur le territoire et il lui arrivait souvent d'Avoir de la difficulté à entrer en contact avec ces derniers puisqu'elle détestait les technologies humaines tels que le cellulaire. L'aînée Feuerbach était plutôt vieux jeu.

Bref, c'est pourquoi après avoir passé quelques jours à vagabonder sur le territoire de sa famille, elle était revenue à Munich, plutôt épuisée par le chemin parcouru, qu'elle avait choisi de parcourir de façon non magique, afin de profiter un peu du paysage. Elle n'avait pas envie de traîner ni même de bavarder, elle rêvait seulement d'un bon lit, le sien de préférence et c'est avec l'image de sa chambre en tête qu'elle fonça dans quelqu'un sans s'en rendre compte ... Ou que cette personne lui fonça dedans, va savoir, elle n'avait plus toute sa tête. Cette dernière l'attrapa par les épaules, choses qu'elle n'apprécia pas particulièrement et qui la fit presque grogner et elle releva la tête en marmonnant des excuses. Le visage qui fit face à Magdalena la surpris, de prime abord et la contraria par la suite. « Avra. » Elle ne s'attendait pas à revoir la jeune femme de sitôt, certaine qu'après avoir failli à sa promesse cette dernière tenterait de l'éviter aussi longtemps que cela lui serait possible, mais visiblement, elle avait eu tort ... Magdalena ne s'était pas mise à la recherche de la jeune femme pour lui demander des comptes, jugeant que cela n'en valait pas la peine et préférant attendre le bon moment et visiblement, ce moment venait juste de se présenter à elle sur un plateau d'argent. Forte de son impulsivité, Magdalena savait néanmoins se tenir en public et elle arrivait généralement à contrôler sa colère ... Malheureusement, cela n'allait probablement pas lui réussir très longtemps en cette longue soirée puisque sa patience était presque entièrement épuisée. « Tu sais ... J'ai croisé notre ami commun récemment ... Et cela ma particulièrement déplu. Je ne pensais pas avoir à le côtoyer de sitôt. » Les mots sifflaient sur sa langue, tels les sifflements menaçant d'un serpent qui s'apprête à attaquer sa proie. Elle était loin d'être de bonne humeur la Feuerbach et en général, mieux valait ne pas la contrarier ... De plus, le service qu'elle avait demandé à Avra, quelques semaines plus tôt, elle lui devait ... Et la dette n'avait pas été payé comme elle aurait dû l'être.


    fear of love
    underco. △ underco. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena Empty
MessageSujet: Re: as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena   as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena EmptyMar 20 Sep - 22:36



✻ ✻ ✻
Nobody panics when things go “according to plan”.
Even if the plan is horrifying!”
Avra ne sait pas vraiment si ce qu’elle ressent actuellement s’apparente à de la peur, de la surprise ou simplement de l’appréhension. Ne pas être appréciée des autres n’a jamais été un problème pour elle. La jeune femme est loin d’être chaleureuse et avenante, elle le sait. Son comportement est calculé, cela dit. En travaillant pour les Löwewald, en devenant leur meurtrière personnelle, elle ne peut décemment pas s’attacher à la première personne qu’elle croisera. Sans doute parce qu’un jour ou l’autre, elle sera peut-être amenée à lui trancher la gorge. Et tout le monde sait que c’est toujours plus simple de tuer un inconnu plutôt qu’un proche. Alors la liste de ses ennemis est longue. Du moins, si on ne peut pas forcément parler d’ennemis, les gens qui ne manifestent aucune empathie pour elle. Magdalena figure sur cette liste, elle détient probablement la première position du classement. Si Avra n’a pas peur d’être confrontée à ses autres ennemis, Magdalena est un cas bien à part. La Badstuber la craint. Magdalena est bien l’une des rares personnes devant laquelle Avra est susceptible de perdre tous ses moyens. Cette sorcière de sang-pur lui fait ressentir ce qu’elle fait habituellement ressentir à ses victimes : l’angoisse, l’inquiétude, l’effroi. De son côté, Magdalena n’a pas l’air d’être plus heureuse de tomber par pur hasard sur Avra. D’ailleurs, le fait que cette rencontre soit totalement fortuite l’étonne vaguement. Magdalena a largement les moyens de chasser quiconque lui causera du tort. Dans la logique des choses, une armée de soldats aurait dû se pointer devant sa porte il y a bien longtemps. Pourquoi Magdalena ne l’a pas fait ? Cette situation devient soudain extrêmement inquiétante pour la sorcière de sang-mêlé. Elle sait d’avance qu’elle va passer un sale quart d’heure. Il suffit d’observer l’expression du visage de son ennemie en ce moment pour comprendre qu’elle ne porte absolument pas Avra dans son cœur. Et, qu’accessoirement, ça ne la dérangerait probablement pas de tuer Avra sur le champ.

Malheureusement, il n’y a aucune échappatoire possible. Avra se retrouve face à sa plus grande crainte, littéralement déstabilisée. A tel point qu’elle se contente de dévisager la blonde sans dire un mot, avalant difficilement sa salive. Sa gorge est serrée, ses mains sont moites. Avra est en très mauvaise posture et elle ne sait pas comment faire pour s’en sortir indemne. Prendre la fuite lui parait absurde. Elle sait qu’elle n’y arrivera pas, et elle est assez intelligente pour savoir que Magdalena l’arrêtera coûte que coûte. Après de longues secondes de silence, c’est Feuerbach qui lance les hostilités. En abordant directement le sujet épineux qu’Avra aurait largement préféré éviter. Mais Avra prend son courage à deux mains et soutient le regard de Magdalena, s’efforçant de n’afficher aucune émotion.

« Une bien triste histoire, en effet, » dit-elle calmement. Avra n’est pas sûre d’elle. Elle a parfaitement conscience du fait que son ton ne soit pas adapté. Tout comme elle est consciente de jouer avec le feu. Et encore, la sorcière se retient de lui dire que Magdalena aurait très bien pu accomplir cette tâche elle-même si elle ne tenait vraiment pas à recroiser leur ami commun, comme elle se plait à le nommer.

« Je suis désolée pour toi. Ce n’est pas dans mes habitudes de laisser filer quelqu’un. J’espère que tu comprends et que tu ne m’en tiendras pas rigueur plus longtemps. »

Elle s’attend déjà à ce que la foudre lui tombe dessus. Malheureusement, Avra n’a aucune justification à donner. Aucun moyen de remettre la faute sur le dos de quelqu’un d’autre. Qui plus est, elle connait la sorcière à qui elle fait face. Peu importe l’excuse ou l’histoire qu’Avra lui racontera, il y a une chance sur mille pour que la jeune Feuerbach morde à l’hameçon.

« Maintenant, si tu veux bien m’excuser… Je dois vraiment filer. »

Avra ose tenter un sourire. Ainsi, elle espère pouvoir déguerpir illico presto sans avoir à supporter plus longtemps le regard de sa rivale, ni même son ton sifflant et extrêmement désagréable. Avra est lâche, oui. En plus d’être sacrément hypocrite. Quand les ennuis lui courent après, elle a tendance à s’enfuir le plus loin possible et se faire oublier. En attendant que ça se tasse. Le problème, c’est qu’il y a des ennemis comme Magdalena qui ne sont pas vraiment enclins à jeter l’éponge aussi facilement.
Lentement, elle fait un pas sur le côté dans l’espoir naïf qu’elle puisse continuer tranquillement son chemin.
Revenir en haut Aller en bas

Magdalena Feuerbach
impérialiste du Lion

Magdalena Feuerbach
as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena Tumblr_inline_nm1ptkIIa21rifr4k
‹ MESSAGES : 964
‹ PSEUDO : appletini
‹ FACE & CREDITS : margot robbie & SWEET DISASTER ; tumblr
‹ MULTICOMPTES : roskana dashkov
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-sept années de vie qui se sont écoulées brusquement sans laisser de trace
‹ STATUT CIVIL : mariée, depuis peu, au deuxième fils de la branche majeure des Fuchs
‹ STATUT DU SANG : à n'en pas douter, son sang est aussi pur que le cristal
‹ SCOLARITÉ : ancienne membre du pavillon erde, diplomée de l'académie goldadler il y a déjà quelques années
‹ ALLÉGEANCE : impérialiste du lion.
‹ COMPÉTENCES : ténacité (niveau 2), fraternité (niveau 1), persuasion (niveau 1)



as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena Empty
MessageSujet: Re: as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena   as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena EmptyLun 26 Sep - 23:09


as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push
feat Avra Badstuber

Magdalena n'était pas du genre à déléguer ni même à laisser les autres accomplir les basses besognes à sa place. Cependant, il y avait certaines situations qui nécessitaient l'intervention de personne extérieure afin de mener les opérations à bien. C'est pourquoi les personnes comme Avra, au service des purs, existaient dans leur société. Généralement discret et ne refusant aucune demande. Prêt à se débarrasser des personnages gênant desquels les personnes comme Magdalena ne pouvait se débarrasser eux-mêmes ... Sous peine de représailles ou de fâcheuses conséquences indésirables. C'est à cause de personne comme celles-ci que Magdalena avait dû faire appel à Avra, demoiselle qui lui devait un service depuis quelques années déjà mais que Magdalena n'avait jamais eu à solliciter puisqu'elle ne faisait que peu appel aux intervenants, disons, " externes ". L'homme sur qui elle avait émis un contrat semblait s'en être sorti vivant et bien portant, ce qui l'avait surprise lorsqu'elle l'avait revu pour la première fois suite à l'émission de son " contrat ". Elle ne s'y attendait pas et bien vite, la surprise avait fait place à une certaine forme de colère qu'heureusement, la belle avait appris à maîtriser avec les années. Elle avait, bien malgré elle, du se charger de ce problème gênant et ce le plus rapidement possible en essayant d'éviter de possibles répercussions. Elle n'avait pas cherché à repérer Avra par la suite, afin de lui faire part de son mécontentement, car elle jugeait que cela aurait été une perte de temps et d'énergie ... Les deux demoiselles se reverraient bien assez tôt selon Magdalena. L'Allemagne était un pays plutôt vaste, mais comme on dit souvent « le monde est petit ».

D'ailleurs, cette rencontre imprévue, en cette fin de journée, avait bien fini par lui donner raison. Elle ressentait la nervosité de son interlocutrice et une petite part d'elle appréciait la crainte qu'elle inspirait chez les autres. Malgré le fait qu'elle ne soit pas de nature mesquine ou cruelle, Magdalena savait se faire respecter et avait démontré à plusieurs reprises ses capacités autant magique que dans le maniement des armes, principalement humaines. Elle n'avait plus à faire ses preuves. Ses capacités d'analyse étaient étonnantes et elle savait reconnaître rapidement les faiblesses de ses adversaires afin de les utiliser à son avantage. En cette charmante soirée étoilée, elle savait qu'Avra ne souhaitait qu'une seule chose. Partir. Loin et le plus vite possible. Cependant, cela ne faisait pas partie des plans de l'aînée Feuerbach. Elle avait envie de se venger. Elle n'avait plus aucune réelle patience après son long voyage et sa maîtrise d'elle-même en étant par conséquent réduite. Elle n'avait ni l'envie ni le besoin de contenir son mécontentement et elle comptait bien faire payer à Avra le prix de sa lâcheté à accomplir la tâche qui lui avait été donné. De plus, en soi la brunette devait encore un service à Magdalena puisque la demande qui lui avait été faite n'avait pas été réalisé.

« Une bien triste histoire, en effet, » À la belle affaire ... Ce n'était pas triste. Non. Loin de là. C'était plutôt décevant, enrageant même. Alors qu'elle pensait être enfin débarrassé d'une nuisance certaine, elle s'était retrouvé en face de cette même nuisance, plus désemparée qu'autre chose et elle avait détesté ce sentiment. Elle n'aimait pas les surprises Magdalena et lorsque quelque chose échappait à son contrôle elle en devenait légèrement plus irritable que la normal. Elle avait envie de sourire, à pleine dent. Le malaise certain que ressentait Avra l'amusait et les tremblements (presque inaudibles) présents dans sa voix ne lui avaient pas échappé. « Je suis désolée pour toi. Ce n’est pas dans mes habitudes de laisser filer quelqu’un. J’espère que tu comprends et que tu ne m’en tiendras pas rigueur plus longtemps. »  Magdalena ne put s'empêcher d'échappée un rire. Un peu plus et l'hystérie s'emparait de son être. La situation lui déplaisait et elle était loin du rire d'amusement, oh non, elle riait plutôt de la façon dont la sorcière en face d'elle tentait de se sortir de cette situation. « Justement ... Puisque ce n'est pas dans tes habitudes, je doute que tu l'ais laissé filer par simple négligence. C'était volontaire et j'aimerais bien savoir pourquoi tu as choisis de le laisser vivre. » Magdalena ne put s'empêcher, cette fois, de hausser un sourcil, le regard inquisiteur en signe de réponse. Elle n'attendrait pas bien longtemps cette réponse et si Avra continuait de vouloir la berner en lui racontant des sottises, elle ne resterait pas là bien longtemps sans rien faire. Ses mains la démangeaient et l'envie de lui faire payer et sa négligence et ses mensonges la tiraillait.

« Maintenant, si tu veux bien m’excuser… Je dois vraiment filer. » Magdalena ne manqua évidemment pas le mouvement vers la droite que fit Avra pour tenter de s'esquiver et elle ne se retint pas pour suivre le mouvement afin de lui barrer la route. Magdalena était plutôt imposante en soi grâce aux nombreuses années d'entraînement auxquelles elle avait eu à faire face et elle n'eut aucun mal à couper le chemin d'Avra. Elle n'allait certainement pas la laisser filer ainsi. Elle lui offrit un sourire, qui, en d'autres circonstances aurait pu s'avérer charmant, mais qui, ce soit, sur les lèvres de la belle avait plutôt une allure menaçante. « Mais ou crois-tu aller comme ça ? Tu pensais que tu pourrais filer, sans problème, comme si rien ne s'était passé ? » Elle eut envie de rigoler, encore, tant la situation lui semblait invraisemblable. Comment pouvait-elle avoir cru, une seule seconde s'en tirer sans problème ? Magdalena avait envie de lui clouer le bec, une fois pour toute, mais elle se retint, attendant le bon moment ... Elle avait besoin d'en savoir un peu plus afin de s'attaquer à la brunette ... Mais ses mains continuaient de la démanger et elle sentait que cela n'allait pas tarder.


    fear of love
    underco. △ underco. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena Empty
MessageSujet: Re: as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena   as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

as you know, madness is like gravity... all it takes is a little push ✻ magdalena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGHT OF THE SEVEN :: Rennervate :: Dans le jeu :: Saison 1-