Navigation rapide

guide du nouveau
familles pures
familles mêlées
les alliances
géographie sorcière
monde magique et politique
autres annexes

le grand registre

journal de l'empire
top site

le flood !



 

fermeture du forum
Le Deal du moment : -25%
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
Voir le deal
135 €

Partagez
 

 I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité




I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus Empty
MessageSujet: I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus   I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus EmptyLun 5 Sep - 19:03



✻ ✻ ✻
“You wear your honor like a suit of armor... You think it keeps you safe,
but all it does is weigh you down and make it hard for you to move.”
L’appartement est incroyablement silencieux, bien plus silencieux qu’à l’ordinaire. Et ce silence, Avra ne l’aime pas beaucoup. Elle est inquiète pour son mari, elle n’a pas eu de nouvelles de lui depuis plusieurs jours. En soi, c’est une habitude : Avra et Klaus ne discutent qu’en cas de force majeur ; ils ne partagent que très peu d’informations. Il lui est déjà arrivé de disparaître sans donner la moindre nouvelle à son épouse et jusque-là, la jeune Vasilis y était habituée. C’est un mariage arrangé, il ne fallait certainement pas s’attendre à un miracle. Mais  cette fois, c’est différent. Avra sait où il est, et pourquoi il y est. Lors de l’anniversaire impérial célébré à Berlin, il semblerait qu’un insouciant ait voulu empoisonné l’impératrice. Empoisonner Helmina  Rosenwald le jour de son anniversaire… Du travail d’amateur. Tenter une telle action équivaut à se jeter dans la gueule du loup. Assassiner l’impératrice n’est pas une mission impossible. Avra pense même qu’en y réfléchissant longuement, il y a moyen d’établir un plan suffisamment solide pour accomplir cet acte sans se faire remarquer. Mais vouloir tuer celle qui se trouve être à la tête de l’Allemagne sorcière actuellement alors que la protection de la famille impériale est à son maximum, c’est clairement du suicide. Le jour de son anniversaire, en plus ! Pourquoi diable les gens veulent-ils toujours faire les choses en grand ? Avra ne peut s’empêcher de considérer les sorciers comme des êtres parfois un peu trop naïfs et idiots pour elle.  Elle ignore totalement qui peut bien se cacher derrière cette tentative d’empoisonnement et à vrai, elle s’en fiche un peu. Si cette histoire l’agace autant, c’est surtout parce qu’à cause de cet abruti sans nom, son mari se retrouve être accusé du crime à tort. Avra sait pertinemment que Klaus n’a rien à voir avec la manigance. Le soir de l’anniversaire, Klaus lui avait semblé tout-à-fait normal et parfaitement serein. Du moins, aussi serein qu’il avait pu être parmi les plus grandes familles sorcières. Plus elle y repense, plus Avra se dit qu’elle n’aurait jamais dû s’éloigner de son mari. Peut-être aurait-elle pu le protéger. Ou bien elle se serait elle aussi retrouvée sur les ïles de la Frise du Nord. Quelle sale histoire…

Avra secoue la tête et pousse un soupir d’agacement. La jeune femme ne peut décemment pas rester à Hambourg à ne rien faire. Attendre que ça se passe, ce n’est définitivement pas son genre. Une fois la fête terminée, sa mère lui a ordonné de quitter la capitale allemande. C’est ce qu’elle a fait et elle se demande pourquoi. N'aurait-elle pas plutôt dû être auprès de son mari ? C’est son rôle, non ? Bien que leur relation soit compliquée, elle ne peut véritablement pas mener sa petite vie bien tranquille sans se soucier du sort de son époux. C’est bien au-dessus de ses forces. Alors sur un coup de tête, Avra décide qu’il est temps pour elle de visiter les fameuses îles que tout le monde craint tant. Elle se prépare en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire et quitte bien vite son propre confort pour se rendre au large des terres nordiques. Après un voyage relativement rapide, la sorcière de sang-mêlé pénètre enfin l’antre de l’immense prison. Tout est horriblement sombre et froid. Pour la première fois de sa vie, Avra se sent mal-à-l’aise, presque terrifiée. Elle n’est pas dans son élément, elle n’est absolument pas rassurée.

« Vous êtes ?
- Avra Badstuber. La femme de Klaus Badstuber. »

La jeune mariée n’a pas besoin d’en dire davantage. Klaus est un prénom qui leur parle. Comment oublier celui qui a supposément tué l’impératrice ? Bon, il semblerait qu’il ne soit pas le seul sur la liste des suspects et ça la rassure. Avra se voit dans l’obligation de supporter une fouille au corps particulièrement désagréable. Si elle ne sort jamais sans une fiole de poison et sa dague, aujourd’hui est l’exception qui confirme la règle. Venir ici en ayant ces deux objets sur elle était une prise de risque inutile, de toute évidence. Tout ce qu’elle détient en sa possession, c’est son sac. Sac dont elle doit se séparer quelques heures. Ils la déprivent du moindre objet susceptible de permettre à son mari de s’enfuir. Une procédure qui lui paraît bien stupide. Enfin, non. Elle comprend que les précautions prises soient nécessaires. Ce qu’elle ne comprend pas, c’est comment une lime à ongles peut être jugé d’objet dangereux. Vu toute la magie canalisée en cet endroit, elle voit mal comment Klaus pourrait utiliser une pauvre lime à ongles et s’échapper. Mais soit. Comme à son habitude, Avra reste calme et silencieuse. Elle obéit docilement aux ordres donnés et bientôt, la jeune femme se retrouve seule dans une pièce aussi sombre que le reste de la prison.

Klaus arrive quelques instants plus tard. Le couple se dévisage durant de longue secondes, jusque ce que le blond daigne s’installer en face de sa femme. On leur explique quelques règles de sécurité avant de les laisser seuls. Avra sait très bien qu’ils ne seront jamais totalement seuls. La salle est probablement sur écoute, et elle se doute que la porte est surveillée. Néanmoins, Avra se concentre sur son mari et affiche un sourire.

« Je suis désolée de ne pas être venue plus tôt, commence-t-elle sur un ton posé. C’était un peu compliqué d’organiser ma venue jusqu’ici. »

Evidemment, elle ment. Ce n’était pas compliqué du tout. Mais qu’importe ? Qu’elle soit là ou non ne change rien pour Klaus, elle en est intimement convaincue. Donc après tout, elle ne devrait pas chercher à se justifier.

« Tu n’as rien fait, n’est-ce pas ? Ce n’est pas toi qui as voulu empoisonner l’impératrice avec de la poudre d’aconit ? »

Avra a besoin de poser la question, histoire d’être certaine de l’innocence de son mari.
Revenir en haut Aller en bas

Klaus Badstuber
impérialiste du Lion

Klaus Badstuber
I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus Tumblr_nzxja8SU9s1tm0tl3o6_250
‹ MESSAGES : 833
‹ PSEUDO : cranes for spidey (not so serious) - emma.
‹ FACE & CREDITS : toby regbo - gentle heart.
‹ MULTICOMPTES : chiyoko wolffhart, meilleure que vous.
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-huit ans.
‹ STATUT CIVIL : marié, un anneau qu'il aimerait jeter dans les flammes.
‹ STATUT DU SANG : sang-mêlé, malédiction de sa lignée.
‹ OCCUPATION : homme de main de la femme de sa vie. mais pas de sa femme.
‹ SCOLARITÉ : il a suivi le cursus de la prestigieuse académie de Goldadler, même si bien sûr tout l'argent investi ne suffit pas à le débarrasser de ces maudites incantations.
‹ ALLÉGEANCE : loyal aux lowëlad mais avant tout aux monaci. son coeur lui n'obéira toujours qu'aux ordres de micaëla
‹ LOCALISATION : il alterne entre son appartement à Hambourg avec sa femme, sa chambre de fonction au palais des Löwewald et sa demeure familiale à Brême.
‹ INVENTAIRE : sa bite et son couteau. l'un de ces deux objets est long.
‹ COMPÉTENCES : abnégation (niv. 1) ; loyauté (niv. 1) ; impulsivité (niv. 1)



I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus Empty
MessageSujet: Re: I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus   I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus EmptyVen 23 Sep - 18:53



✻ ✻ ✻
“You wear your honor like a suit of armor... You think it keeps you safe,
but all it does is weigh you down and make it hard for you to move.”
Il ne manque plus que les détraqueurs ici. Heureusement d’ailleurs qu’ils n’y sont pas, cet endroit seul est bien suffisant pour arracher l’espoir de vos carcasses oubliées dans ce coin de cellule. Tu n’as encore vu personne. Ce n’est pas comme une visite au poste, ici ils n’appellent pas immédiatement un avocat pour s’assurer du fonctionnement de la justice. Ici la justice est un engrenage rouillé qu’on a emmuré et oublié. La justice est la volonté de l’impératrice, autant dire qu’elle est loin d’être aveugle. Donc oui, il est loin l’espoir, figures flottant en capes ou non. Pourtant, la révélation de la nature de tes compagnons de cellule t’a rassuré en un sens. Les magiciens sont encore moins bien vus que les sangs mêlés, surtout quand ils mentent sur leur nature. Par défaut, ils les choisiront peut-être plus facilement comme coupables. Surtout que Micaëla au moins t’apportera son soutien. Alors tu as moins de chances d’y passer. Le problème là-dedans c’est que tu n’as aucune haine pour Morgan qui t’a montré par le passé qu’il était un mec bien, et que tu n’as que de l’amitié pour la frêle Rosaline – qui sait, celle-ci est peut-être la raison de ta présence ici, après tout tu as essayé de lui prêter main-forte. Tu ne veux pas les voir passer à l’abattoir, persuadé de leur innocence. Quant à cette Saskia, tu la connais à peine, elle a l’air plus désagréable qu’autre chose. Qui sait, elle pourrait être le vrai coupable. Enfin, tu en doutes, celui qui a fait ça était sans doute un sang pur protégé par son statut. Est-ce vraiment la question cependant ? Qui qu’ait été le véritable empoisonneur, c’est un de vous qui prendra. Voire vous tous. Si tu attrapes l’abruti responsable tu lui tailles un nouveau trou du cul, sérieusement, quelle idée ? Comme si ça avait eu la moindre chance de réussir. Et sinon, ils peuvent pas installer des caméras de surveillance les Rosenwald ? C’est un peu grossier comme technique, je l’admets, mais au moins ils sauraient qui a amené ce satané cadeau.

Bref.
Tu te morfonds.

Vous ne parlez plus entre vous. Une des magiciennes – Saskia – a été emmenée hors de la pièce. Votre trio est dans un silence de mort, un silence de peur, de rage. Prier intérieurement pour sa survie, hurler en son for intérieur contre l’injustice qui s’abat sur vous pour rien de plus que vos sangs. Une gardienne interrompt tes réflexions enflammées. « Badstuber, quelqu’un est venu te rendre visite. » Surprise. Tu ne pensais pas qu’ils laisseraient des gens vous voir, après tout vous êtes là pour tentative d’assassinat sur Helmina Karaba elle-même. Tu te lèves, passes les mains à travers les grilles pour qu’on te les menotte et on te tire par l’épaule. Les couloirs défilent jusqu’à une porte en fer devant laquelle on t’arrête. « Pas de contact physique. » Qui est derrière cette porte ? Tu doutes que Micaëla ait eu le courage de venir, ça pourrait tacher sa réputation. Pourtant tu l’espères. Mais bien sûr quand la porte s’ouvre, elle n’est pas celle assise à la table. C’est Avra, ta pauvre femme. En y repensant, il est étonnant qu’elle n’ait pas été arrêtée au bal. Après tout, nul n’ignore les capacités des Vasilis. Tes yeux la fixent quelques instants avant que tu ne t’asseyes. Tu ne pensais pas qu’elle viendrait, ce n’est pas comme si tu lui avais donné suffisamment d’amour pour la motiver à le faire. Il semblerait que cette épouse bafouée te soit bien plus fidèle que tous ces sangs-purs que tu sers. Tu lui offres un pauvre sourire contrit.

« Je suis désolée de ne pas être venue plus tôt. C’était un peu compliqué d’organiser ma venue jusqu’ici. » Guère étonnant, elle a dû aller crier aux bons endroits pour arriver à ton avis. Ce n’est pas comme si elle n’en avait pas le caractère après tout. Tu pourrais difficilement lui en vouloir du délai, au moins elle est là, c’est bien plus que tu n’espérais. « Je peux comprendre oui. Je t’étreindrais bien, malheureusement je pense que ceux qui nous regardent n’en seraient pas heureux. » Pourtant tu apprécierais ce contact humain simple. Ce serait réconfortant. Mais ça ne fait pas partie des habitudes de la maison sans aucun doute. « Tu n’as rien fait, n’est-ce pas ? Ce n’est pas toi qui as voulu empoisonner l’impératrice avec de la poudre d’aconit ? » En doute-elle ? Oh, elle a bien le droit après tout, ce n’est pas comme si elle te connaissait par cœur. Et puis tu tues pour les Monaci, aussi la question peut bien se poser. Tu secoues doucement la tête. « Bien sûr que non, je ne suis pas suffisamment stupide pour ça. Ce serait vraiment une idée de merde. » Autant te suicider directement, ce serait plus rapide.

« Est-ce que tu as eu des nouvelles de notre sort ? On va avoir un procès ? Ils ont décidé de nous condamner ? On ne nous dit rien. Tu as appelé… Marius Löwewald ? » Il est vrai que tu as peur, cela se sent dans tes interrogations. Surtout, ce qui se sent, c’est la réticence que tu as à l’égard de l’aîné des lions. Mais il est le seul avocat à être de votre côté alors tu devras faire avec. Espérons qu’Avra aura eu vent d’informations qui vous ont été cachées.



tried to keep you close to me but life got in between. hold back the river, let me look in your eyes, hold back the river, so i can stop for a minute and see where you hide. lonely water, won't you let us wander, let us hold each other ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus Empty
MessageSujet: Re: I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus   I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus EmptyDim 25 Sep - 17:00



✻ ✻ ✻
“You wear your honor like a suit of armor... You think it keeps you safe,
but all it does is weigh you down and make it hard for you to move.”
Depuis toute petite, Avra a toujours pris le moindre de ses engagements très au sérieux. Bien que son mariage ne soit pas le résultat de sa propre volonté, elle se doit d’honorer cet engagement. Même si leur mariage est dénué de sentiment et de complicité, Avra ne tournera jamais le dos à l’homme qu’elle a épousé. Klaus pourra lui faire subir tout ce qu’il veut et la blesser autant qu’il le pourra : Avra se montrera toujours présente. Pourtant, il n’est qu’un inconnu à ses yeux. Un homme qu’elle ne connait pas et qui lui manque déjà de respect en courant après une autre femme. A quoi bon lui rendre visite ? N’aurait-elle pas dû le laisser pourrir entre ces murs de pierre ? Avra nourrit bêtement l’espoir qu’elle puisse être un soutien moral pour Klaus. Cette arrestation est un moyen pour elle de faire ses preuves. De lui montrer qu’il pourra toujours compter sur elle, qu’en l’épousant elle a également accepté d’être ce pilier inébranlable dont il pourrait parfois avoir besoin. Aussi bête que cela puisse paraître, Avra a tout simplement besoin de prendre de l’importance dans la vie de Klaus. Elle est là. Micaela est absente. N’est-ce pas là la preuve qu’elle marque un bon point ? Elle est sa femme, et une femme se doit d’être là pour son mari quelle que soit la situation. Alors la voilà, assise sur une chaise peut confortable, les deux mains jointes posées sur la table devant elle. Elle lit la surprise dans le regard de Klaus. Son visage passe d’une émotion à une autre et bientôt, un sourire vient étirer ses lèvres. Lèvres qu’elle n’a jamais réellement eu l’occasion de goûter, au passage. Ce sourire, elle le savoure. Il est le signe d’une petite victoire pour la jeune femme, et, évidemment, elle ne peut s’empêcher de sourire à son tour.

Aussitôt, Avra se sent obligée de s’excuser. Klaus est ici depuis au moins deux jours et elle ne se manifeste seulement maintenant. Elle est parfaitement consciente du fait qu’elle ne lui doit aucune justification. Pourtant, elle invente un prétexte quelconque un peu vague. La difficulté de se déplacer, de pouvoir libérer un créneau sur son emploi du temps d’ordinaire relativement chargé. En vérité, sa mère lui a tout simplement ordonné de rester le plus loin possible de l’affaire. Les femmes Vasilis sont connues pour être de véritables empoisonneuses. Se procurer de la poudre d’aconit est un jeu d’enfant pour elles. Donc en toute logique, Avra aurait pu obtenir la poudre, puis la donner à son mari pour qu’il fasse le reste. En rendant visite à son mari, Avra peut se mettre en danger. Elle prend néanmoins le risque. Un risque qu’elle a visiblement eu raison de prendre, Klaus semble lui en être reconnaissant. Pour la première fois depuis qu’ils sont mariés, Klaus s’adresse à elle normalement. Sans employer un ton sec ou cassant. Elle est même surprise d’entendre qu’il aurait souhaité une étreinte. Intérieurement, elle maudit tous ceux qui les observent en ce moment-même. La sorcière aurait elle aussi aimé pouvoir étreindre son mari. Alors elle roule des yeux et pousse un soupir d’exaspération.

« C’est stupide… Les règles ici sont stupides. » Se contente-t-elle de râler. D’une voix assez forte pour qu’on puisse l’entendre, évidemment. Elle engage ensuite la conversation sur la tentative d’empoisonnement de l’impératrice. Avra ne doute pas de Klaus, elle est intimement persuadée que son mari n’a absolument rien fait. Pourtant, elle se force à lui poser la question. Elle veut l’entendre dire de vive voix qu’il est innocent.

« Bien sûr que non, je ne suis pas suffisamment stupide pour ça. Ce serait vraiment une idée de merde.
- J’avais juste besoin de te l’entendre dire. Je ne sais pas qui a fait ça mais oui, c’est une idée de merde. » Du pur travail d’amateur, se dit-elle mentalement.

Ils sont plusieurs à avoir été arrêtés. Sans surprise, les suspects sont ou bien des sorciers de sang-mêlé, ou bien des magiciens. Aucun sang-pur n’a été suspecté pour ce crime. Dans l’immédiat, il n’y a aucune nouvelle sur l’avancement de l’enquête. La tentative d’assassinat de l’impératrice a fait la une des journaux, les informations ont été relayées sans qu’il n’y ait pour autant beaucoup de détails. Klaus se demande s’ils vont tous être condamnés, s’il y aura un procès. Et si procès il y a, évidemment, Avra fera appel à Marius. Pour le moment, la sorcière n’a pas pris le temps de contacter son ami le plus fidèle.

« J’en sais rien, Klaus. J’en sais pas plus que toi. La nouvelle a fait le tour de l’Allemagne mais les autorités restent discrètes. C’est impossible de savoir ce qu’ils préparent pour le moment. » Elle marque une légère pause, inclinant la tête sur le côté. « Ca serait logique qu’il y ait un procès. Ils ne peuvent pas tous vous condamner alors qu’ils n’ont visiblement que très peu de preuves, ça créerait forcément des émeutes et je doute que la famille impériale soit prête à ça. J’imagine que pour l’instant, ils essayent de démêler le vrai du faux en interrogeant les familles. »

A ce sujet, personne n’est venu trouver Avra. Elle ne va pas s’en plaindre, évidemment, mais il n’empêche que ça l’étonne.

« J’ai prévu d’en parler à Marius. Procès ou non, il est peut-être bien le seul en mesure de t’aider. » Sauf s’il juge que Klaus tourne un peu trop autour de sa femme, auquel cas il aura toutes les raisons du monde de laisser le mari d’Avra derrière les barreaux. A ce propos… « Tu as reçu d’autres visites à part moi ? Micaela, par exemple ? »

Avra est partie du principe que sa rivale n’a pas encore pointé le bout de son nez. Peut-être qu’elle se trompe. Peut-être que Micaela s’est montrée bien avant elle et qu’elle travaille déjà sur un plan pour sortir Klaus de là. Avra en doute, mais ce n’est pas impossible.

« Comment ça se passe derrière les barreaux ? Ils vous ont laissé ensemble ? T’as une idée de qui pourrait avoir fait ça ? Toutes les pistes sont bonnes à prendre… Je peux peut-être tenter de trouver le coupable de mon côté, avec l’aide de Marius. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus Empty
MessageSujet: Re: I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus   I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

I'll wrap my hands around your neck so tight with love ✻ klaus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGHT OF THE SEVEN :: Rennervate :: Dans le jeu :: Saison 1-