Navigation rapide

guide du nouveau
familles pures
familles mêlées
les alliances
géographie sorcière
monde magique et politique
autres annexes

le grand registre

journal de l'empire
top site

le flood !



 

fermeture du forum
Le Deal du moment : -51%
Remise exceptionnelle sur les chaussures Nike Shox TL ...
Voir le deal
83 €

Partagez
 

 - veuve noire -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Invité




- veuve noire - Empty
MessageSujet: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 0:42


Cirilla Freidrich
i shot you down bang bang you hit the ground
— Prénom(s): il semble imaginaire, mais elle est bien réelle, et lorsqu'on le prononce, il coule sur la langue. Loin d'être banal, il est digne de sa lignée, unique : Cirilla. — Nom: autrefois lindeberg, les viticulteurs, elle est devenue une Freidrich par le mariage, mais aussi par le sang en enfantant deux enfants qui lui ont permis de se rapprocher encore plus de la famille. — Age: trente-et-un hiversqu'elle flâne, beauté paradoxale, dans un monde de fleurs et de douceur qui n'existaient qu'à travers es prunelles de ses enfants disparus, redevenus cendres  — Date et lieu de naissance: née à berlin, dans l'endroit même où elle officie aujourd'hui, le 1 janvier d'une année glaciale. — Etat du sang : le carmin est pur, à ne jamais en douter, elle respecte la trandition et se savait prisonnière d'un couple décidé sans la consulter. Ceci compris, elle voulait tout faire pour vivre un beau mariage, mais son erreur l'a enfermé dans un amour impossible. — Statut civil : disparu, envolé, cendres qui font de ses fondations un néant, son coeur est vide de sa présence, elle a compris trop tard qu'elle aurait pu l'aimer, oublier l'autre attaché à sa soeur, elle est veuve, coupable, enfermé dans un cauchemar de flammes si elle n'avait pas été aussi égoïste.— Emploi: son ascension fut fulgurante, mais sans surprise. La voilà à la tête de son département, medecin-chef des empoisonnements grâce à son nez redoutable et sa ténacité. Lorsque son mentor est parti pour se reposer de ces longues années de service, elle fut toute désignée, à seulement 29 ans. — Niveau de richesse : si elle gagne très bien sa vie, ainsi que la famille de son mari, elle a aujourd'hui tout perdu, son domaine, son mari, ses enfants : elle ne pourrait pas se sentir plus pauvre. — Dieu affilié : si son mari et sa famille vénéraient l'ours, elle s'est toujours senti attachée à la montagne. Elle ne s'en sent que plus anéantie lorsqu'elle voit comme son histoire est aujourd'hui rattaché à son dieu, telle une punition. — Lieu d'habitation : Elle est partie se reposer à Dusseldorf, chez les Lindeberg afin de digérer cette tragédie. Elle reviendra peut être à Leipzig, si on ne choisi pas de la remarier d'ici là.. — Camp politique : elle soutient de toute ses forces le pouvoir actuel. Elle ne pourrait comprendre qui que ce soit d'autre, puisque ses enfants ont peri à cause des ennemis du pouvoir en place.  — Traits de caractère : manipulatrice, vaniteuse, curieuse, tendre, tenace, charmeuse, avenante, dominante, sûr d'elle, généreuse.  
si Cirilla a longtemps eu une période d'incertitude vestimentaire, elle possède aujourd'hui un style bien précis qui l'invite à ne porter que des robes. Eté comme hiver, les jambes couvertes de collants épais ou fraîchement épilées, elle ne porte presque jamais de jeans. Elle aime être libre de ses mouvements et ne s'en sent que plus féminine. ≈ d'une façon assez surprenante, Cirilla n'a jamais beaucoup aimé la musique. entendre de douces mélodies s'échapper de la radio ne l’émeut pas, elle ne chantonne pas, à la place elle laisse ses pensées s'échapper de ses lèvres rosies avec un naturel qui lui était tout particulier. Elle s'est retrouvée de nombreuses fois gênée par cette étrange habitude, notamment lors de sa vie en couple avec Hans. ≈ c'est une cuisinière extraordinaire. Autodidacte, elle devient artiste dans ses plats, c'est ce qu'on appelle un "nez" et elle dose à la perfection les épices et divers ingrédients qu'elle incorpore à ses plats. Elle s'amuse tout particulièrement à tester des recettes inédites, composées d'éléments qu'un être vivant bien constitué n'oserait cuire. Hans, par amour, sûrement, acceptait toujours de goûter aux plats de sa douce. Bien souvent, ils étaient réussis et heureusement pour son pauvre estomac. ≈ Ses enfants étaient son monde. Elle gravitait autour d'eux sans même s'en apercevoir, les aimant d'un amour pur et indestructible. Elle n'arrivera jamais à les oublier. Aujourd'hui, elle les voient partout, fantômes de sa triste vie, elle pleure dès qu'elle croise une femme enceinte : Elle aurait voulu en avoir d'autre pour retrouver leurs sourires quelque part.
— Charisme : il existe des beautés froides, celles qui repoussent l'interlocuteur au loin sans aller plus loin. Mais il y a ces beautés chaudes, chaleureuses, qui dans l'intonation de la voix, donne envie d'en savoir plus. Cirilla est ainsi. Si ce n'est pas elle qui gravite autour de vous, c'est vous qui devenez satellite autour de sa petite personne, subjuguée par sa personne et ses beaux discours bien formés, et diable ce qu'elle aime ça.  — Manipulation : On devient pantin sous ses doigts une fois qu'elle nous a piégé entre ses griffes acérés, elle ne peut le contenir, elle est maligne et ne s'en prive pas. Sans jamais être méchante, elle aime qu'on accède à ses désirs, à ses envies, et elle fera tout pour vous mener sur ce chemin.  — Ténacité : Certains appeleront cela être pourri gâté, mais elle ne cède jamais lorsqu'elle désire quelque chose. Ce n'est pas dans ses habitudes. Et une fois l'adolescence passé et qu'elle dû obtenir ce qu'elle voulait par ses propres moyens, quitte à faire céder ses parents, elle a découvert que plus on s’accrochait fort à quelque chose, plus de chance nous avions de l'obtenir : son seul échec avec cette technique fut son mariage.  
— pseudo : magenta wind (clémence) — âge : vingt et un hivers — pays : france, idf même. — disponibilité : 4/7 — personnage : inventé.— avatar : alyson michalka. — crédits : instagram (auhasardsp).  — commentaires ou suggestions ? :  - veuve noire - 1457182388 .
(c) light of the seven

   



Dernière édition par Cirilla Freidrich le Mar 23 Aoû - 16:34, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 0:43


Without a return
I wish I never laid my eyes
On that pretty face of yours
BRUN CHÊNE - La brunette lavait soigneusement ses mains après sa journée de formation. Son maître sorcier lui répétait sans cesse qu’un accident était bien vite arrivé lorsqu’on ne retirait pas le moindre milligramme de décoction manipulé dans la journée. Son beau visage ne voulait pas être défiguré par une erreur de débutante. Elle avait un certain talent avec l’herbologie. Elle ne savait si c’était son odorat qui était plus développé ou si son travail acharné dans cette discipline avait payé, mais le résultat était là, et il était probant. Le directeur de son département de santé l’avait prise sous son aile. Elle inspectait ses ongles limés courts, qui ne rendaient pas ses mains disgracieuses avec satisfaction. Elle se souvint un jour que sa mère, avare en compliments, lui avait caressé les cheveux avec tendresse, lui promettant qu’elle aurait un bon parti avec qui se marier dans le futur. Qu’une telle beauté devait être égalée par son mari, si cela était possible. Dans son métier, la beauté ne primait pas, mais la précision et la ténacité. Et cela, la jeune Lindeberg avait à en revendre. Sortant de la salle d’eau, les mains encore moites, elle flanaît dans les appartement de son père à la rechercher de ce dernier afin d’avoir son autorisation pour entrer dans sa bibliothèque. Elle connaissait le goût de son patriarche pour les livres, et ne s’en plaignait pas. Sa collection regorgeait de merveilles sur les plantes et leurs actifs médicinaux. Mais comme souvent, le patriarche s’entretenait avec une personne importante, cependant, il laissait tours la porte de son bureau ouvert, à ses yeux, clore une porte lors d’un rendez-vous était une menace pour son comparse, et dans la diplomatie, il fallait toujours faire les choses avec tact. Ainsi, si un ennemi de la famille les visitait, il trouvait toujours la porte close lors de sa rencontre avec le père Linderberg. Il s’agissait donc d’un entretien amical, et Cilla, en grande curieuse, resta quelques instants en retrait afin d’épier la conversation. « Il va sans dire que ce mariage est essentiel à mes yeux. C’est mon unique fils, cette union est une bénédiction. Votre fille est ravissante, et j’ai entendu dire qu’elle réussissait brillamment. Cependant, je souhaite attendre qu’il finisse sa formation. Il n’a que 17 ans, il doit se concentrer sur ses études avant de préparer la mariage et fonder sa famille. Sa mère est intransigeante là-dessus. » La demoiselle en avait assez entendu, il lui fallait seulement mettre un visage sur l’interlocuteur de son père afin de connaitre son fiancé. Elle lissait ses cheveux afin d’être sous son meilleur jour et frappait doucement à la porte, un sourire de convenance sur les lèvres : « Veuillez m’excuser. » Cirilla avançait la tête haute et saluait le patriarche Dulac avec respect, avant de se tourner vers son père. « J’ai un besoin urgent de consulter votre bibliothèque père. Pourrais-je avoir la clé ? » Le regard du paternel se fit doux envers sa fille aînée, une fierté non dissimulé dans les yeux. Il ouvrit son tiroir pour tendre à sa fille la clé désirée. Puis il se tourna vers son hôte, qui observait scrupuleusement la jeune femme. « Voici Cirilla, l’aînée de mes filles. C’est une jeune fille brillante. Savez-vous qu’Oscar Quispe la lui-même pris sous son aile à l’hopital ? Je ne serais pas surpris de la voir chef du département dans quelques années ! » Cilla, bien qu’habituée aux compliments, vit ses joues devenir rouge pourpre tant elle était gênée mais ravie que son père la complimente de la sorte devant ce qui devait être son futur beau père. Cette valorisation lui mit du baume au cœur et elle se voyait déjà au bras de Théodore Dulac, fiertée de son père, mariage parfait avec un garçon des plus charmants. Théodore était timide aux receptions, et refusait de danser avec toutes les filles. Pas par dégoût, mais par timidité. Cirilla s’imaginait déjà le séduire afin d’avoir la plus belle histoire d’amour de tous les temps. « Ravi de vous avoir revu Cirilla, cela faisait bien longtemps. Je pense que nous nous reverrons très prochainement, j’ai hâte de suivre votre succès mademoiselle. » L’homme lui fit un baisemain, et quitta le bureau d’un air satisfait. Un dernier sourire échangé avec son père fit sortir la jeune fille du bureau à son tour, qui s’envola vers la bibliothèque le cœur léger. Son comportement inédit interpella sa jeune sœur, qui l’interrogea sur ses manières pleine de grâce et de sourire. « J’ai découvert qui serait mon mari ! » Son sourire était si grand que sa sœur pouffa de rire, la laissant dans sa bulle de bonheur.

GRIS CENDRé - Une caresse furtive sur son ventre plat, un coup d’œil dans le miroir encadré d’or et un sourire satisfait sur le visage : c’était la troisième réception où Cirilla s’efforçait de séduire son futur mari, et chaque rencontre la menait plus loin. La robe argentée qui flattait ses hanches brillait tel un diamant : oui, ce soir, elle était une pierre précieuse. Tel le bijou qui ornerait son doigt lorsqu’elle sera mariée au Dulac. Ce soir, elle voulait faire tomber Theodore dans ses filets, l’entourer pour le garder, pour mieux l’aimer. Les Lindeberg étaient les hôtes de cette nuit étoilée : Le vin coulerait à flot et son nez exceptionnel  allait lui servir. Parfois, son père regrettait qu’elle n’ait pas choisi la viticulture, il avait toujours dit qu’elle ferait une fantastique sommelière. Ses aspirations étaient bien différentes, mais à la hauteur du prestige de leur famille. Il laissa donc sa fille prendre le chemin qu’elle désirait sans sourciller. Princesse dans son palais doré, le port altier, elle observait les invités arriver au compte-goutte, un verre du meilleur cru entre les doigts. Jouant de la couleur carmin le long des parois de verre, sa patience s’effritait dans l’attente de Théodore. Mais ses cheveux d’or et ses yeux d’acier ne tardèrent pas à croiser ceux de la douce Lindeberg, lui offrant un sourire inédit : lui avait-elle manquée pour recevoir tel cadeau ? Un baisemain la fit trembler de la tête au pied, ses chevilles graciles perchées sur de trop hauts talons ne lui permettait pas d’atteindre la hauteur de son prince, et elle en était heureuse. Ils semblaient si parfaitement assortis dans cette foule inattentive au couple formé sous leurs yeux. « Je t’attendais, Théodore. » Il haussait un sourcil, et un petit sourire en coin se formait au creux de ses lèvres, taquin. Elle avait acquis le droit de le tutoyer lors de leur dernière rencontre, et ne s’en privait pas. « Je sais, Cirilla. Mais j’aime me faire attendre. » Levant les yeux au ciel, elle tente de rester stoïque devant cet homme qui lui faisait tant d’effet. Elle rêvait d’accéder à ses lèvres, l’enfermer dans un baiser, caresser sa nuque, le rendre sien bien plus loin que d’un anneau au doigt. « Ne joue pas trop avec moi. » Il vola son verre de vin, trempant ses lèvres le long de sa marque de rouge à lèvres, baiser sournois, invisible, afin de goûter le nectar rouge sang. « Je n’oserais pas ma chère. Tu m’es trop précieuse pour risquer de te perdre. » Le rose s’installa sur ses joues, la tête baissé par le plaisir qu’elle tentait de dissimuler. La satisfaction d’avoir apprivoisé l’intouchable Dulac ne la laissait pas de marbre. Il replaça une mèche de cheveux indisciplinés derrière son oreille non sans une caresse appuyée sur sa nuque. Ses doigts frôlant sa clavicule, Cirilla s’imaginait à nouveau passant sa vie à ses côtés. Avec un homme pareil, elle en était certaine, le désir ne s’estompe jamais.

VERT DORé - Voilà trois ans de passé, et elle le savait, c’était le moment pour elle d’être fiancée. Ce soir-là, la réunion familiale n’avait que ce but, elle en était sûre. Elle portait l’une de ses tenues favorites pour l’occasion, sa tenue comme ce souvenir, devait être parfait. Lissant sa robe, assise dans un fauteuil confortable de la demeure de sa famille, elle patientait avec Wilhelmina, qui redoutait ce moment bien plus qu’elle. Elle sortait tout juste de son cursus, ce n’était pas encore son heure. Mais c’était bien celle de Cirilla. Sa sœur était tout à son opposé, la dernière chose qui les rapprochait était leur état de passionnée. Les filles Lindeberg avaient cela dans le sang. Leur père « Cirilla, comme tu le sais, tu as désormais 23 ans et il est temps pour toi de te fiancer. La soirée de demain sera donc l’occasion d’annoncer à nos amis ton futur mariage avec Hans Freidrich. » Désillusion. La chute est lente, l’atterrissage lui, est brutal. Stoïque, elle dégluti dans la plus grande difficulté. Les larmes menacent de couler lorsqu’elle comprend son erreur : ce n’est pas elle la promise à Théo, mais bien Will. Elle ne se souvenait à peine du visage de son prétendant, mais elle devait l’accepter, désormais, elle serait sienne, et son français passera dans ses plus doux souvenirs. « Très bien. » Sa gorge est sèche, toute l’eau de son corps s’est réfugiée au bord de ses prunelles. La voilà pantin de son destin, la souris prise au piège. Elle se sentait si stupide qu’elle ne souhaitait qu’une chose : se réfugier dans ses appartements pour y déverser sa colère sans demi-mesure. Malheureusement, ses parents n’avaient pas un tel programme à lui offrir. « Il a souhaité venir seul te rencontrer pour t’offrir ta bague. Il t’attend dans tes appartements. Tu peux disposer. » D’un hochement de tête, la demoiselle brisée se leva pour aller à la rencontre de son fiancé. « Et, Cirilla. » La dénommée se tourna vers son père, le regard toujours aussi inexpressif. « Tu veilleras à être plus chaleureuse que cela, cette union est essentielle. » Evidemment. La fille aînée se devait de garder l’alliance la plus stratégique en son sein. Ou en son ventre, qui sait, ils n’attendaient tous qu’une descendance. Mâle, si possible, son père avait été si déçu d’avoir deux filles et un seul garçon, sa mère lui avait confié cela dans la fleur de l’âge. Elle n’avait pas le temps de se remettre de ses émotions, si bien qu’elle offrit un masque souriant à l’homme qui patientait dans la petite bibliothèque. Il n’était pas désagréable à la vue, et elle savait qu’il était bien placé au sein de la politique, sûrement un poste obtenu grâce à sa mère, la main de l’impératrice. « Ton père m’a dit que tu aimais les livres. » Avec tendresse, il serra la main de sa future femme dans la sienne. Un regard appuyé au doigt qui ornerait bientôt une alliance, il sortit un écrin de velours qui cachait en son cœur une bague argenté aux reflets émeraude. Sans être ostentatoire, c’était un bijou de grande valeur, cela se sentait dans les détails apportés aux pierres. « Je peux ? » dit-il en dépliant les doigts de la belle. Un hochement de tête doublé d’un pincement de lèvre angoissé l’autorisa à lui passer la bague. Cirilla aurait de loin préféré qu’il soit misogyne. Ou même violent, mais pas tendre. Les larmes s’effondrèrent sur son visage de porcelaine, c’était trop pour la jeune fille qui n’arrivait pas à passer outre son Dulac. Cependant, son futur mari interpréta cela autrement et passa sa paume sur ses pommettes pour y chasser les larmes qu’il imaginait de bonheur. « Je suis si heureux de t’épouser, Cirilla. Je n’aurais pu imaginer plus belle, plus talentueuse épouse que toi. »

ROSE ARGENTé - « Tomas, descends de là. » Cirilla tentait d’y mettre un peu de dureté, mais l’amour qu’elle portait pour son petit garçon ne s’atténuait pas. Il avait les cheveux de son père, de légères bouclettes brunes qui la faisaient fondre. Elle avait toujours aimé les enfants, mais l’expérience de la grossesse et l’observation du développement si express de son fils lui ont offert une vrai révélation : elle aimait plus que tout au monde être mère. Et elle ne voulait pas s’arrêter à un enfant. Elle en voulait un deuxième, une fille, pour avoir le choix du roi. Un prince et une princesse de leur petit royaume. Hans était un père formidable, tout l’amour qu’il avait à donner se reportait sur son héritier. Il n’avait pas apprécié la dureté de son enfance, il souhaitait offrir un cadre tendre et serein pour ce petit. « Mais maman je m’amuse ! » Un sourire amusé se pose sur les lèvres de la jeune femme. Elle attrape le petit bout dans ses bras pour le couvrir d’un baiser sur le crâne. Son minois était bien trop attendrissant pour s’attarder sur cette rébellion sans importance. Elle était consciente d’en faire un enfant pourri gâté, mais elle ne pouvait s’en empêcher. Tom dans ses bras, elle sentit une main se poser sur sa hanche, et un sourire illumina le visage de la jolie brune. « Tu devrais plus écouter ta mère Tomas. » Il vola de ses bras le petit garçon pour lui poser un doux baiser sur le front avant de le poser au sol. Avec un amour sans borde, il prit les lèvres de sa douce pour les mêler aux siennes. Cirilla, de son côté, imaginait tout autre chose. Elle imaginait Hans blond, et leur demeure à Aix. Elle imaginait un autre pour que son mari accède à ses désirs. Une fille. Voilà ce qu’elle voulait. Et la première partie était réussie : elle était enceinte. Reste à voir si le sexe était celui désiré pour qu’elle puisse clore cette mascarade. Son mari était son ami. C’était un bon amant, mais elle était certaine qu’il n’était pas le meilleur. Sa plus grande qualité était de faire des enfants magnifiques. « Tu veux bien nous laisser et rejoindre ta nourrice mon grand ? » Tomas acquiesce et caresse doucement la plante sur laquelle il grimpait pour s’excuser. Attendrie, Cirilla fondit en larmes une fois son fils dans le couloir, touchée par ses hormones en pleine folie. Elle prit appuis sur un fauteuil afin de s’asseoir, pendant qu’Hans la suivait de près pour effacer ses larmes. « Tout va bien Cilla ? » La dénommée hocha la tête, un sourire éclatant de bonheur. Elle savait à quel point lui et sa famille allaient partager la nouvelle avec autant de joie qu’elle et cela gonflait son cœur d’amour pour sa famille d’adoption. Elle les aimait tous, même si ce n’était pas la famille qu’elle attendait, il l’avait accueilli parfaitement et lui offrant toute les chances d’accéder à ses rêves. « Je suis enceinte Hans. Je pense que ce sera une fille ! »

NOIR DE JAIS - Il lui mordait la lèvre inférieure avec un plaisir certain alors qu’elle déboutonnait sa chemise avec empressement. Des murmures suaves, paroles passionnées, amants amoureux, complicité réprimé. Le frisson crée par son souffle la transformait, oubliés les principes et les devoirs de mère, de femme mariée.  Sa jambe droite glissait sur la cheville de son compagnon de lit, un soupir de satisfaction s’échappait de ses lèvres pulpeuses lorsque l’homme s’écroula sur sa poitrine laiteuse. « Je dois y aller, Ivana est venue pour le diner, elle garde les enfants. Je te revois vite. » Vol de baiser furtif, une main qui frôlait un bras pour retenir la fugitive, la brune se volatilisait pour rentrer dans la demeure familiale. Elle jouait avec son alliance sur la route, sans sentiment de culpabilité. Tromper son mari, tromper sa sœur, cela ne lui semblait sans conséquence. Ses mensonges bien ficelés passaient inaperçus dans un paysage de faux semblants, cela fait bien longtemps qu’elle l’a acquis. Elle était parfois épuisée de cette vie, mais elle n’avait pas à  se plaindre cependant : sa bonne naissance lui offrait une chance non négligeable dans la vie face aux petites gens. Les décors défilaient, et la fumée au loin ne la fit pas réagir de suite. Ce sont les cris des éplorés, des paniqués. Un ballet. La voilà devant un spectacle de danse macabre, les cendres en guise de confettis. Devant l’horreur, elle n’avait que les yeux pour pleurer. Le feu dévorait tout ce qui restait de sa demeure. Elle ne savait depuis combien de temps cela durait. Quand, enfin cela la frappa, le cri du cœur, du désespoir : ses enfants. La prunelle de ses yeux, sa fille adorée, et son merveilleux fils se faisaient-ils calciner par les flammes ? Effondrée. La respiration hachurée, douleur vive dans la poitrine, elle cherchait à se rapprocher, cherchant son mari et les deux têtes effrontés de ses enfants, en vain. La machoire tremblante, elle atteint sa belle mère, en vie, au côté de l’impératrice. Lorsque le regard des deux femmes se croisèrent, un espoir tenu se fit sentir, mais les quelques mots échangés détruisent la jeune femme. « Je les pensais avec vous, Cirilla. Je suis désolée, apparemment Ivana et Hans étaient à l’intérieur… » Ses enfants étaient donc en train de disparaître sous le château de leurs bons souvenirs. La grand-mère ne pleurait pas, bloc de glace, comme à son habitude, alors que Cilla brûlait, que dire, carbonisait sous la douleur et le poids de cette nouvelle. Les pierres de son monde s’effritaient en cœur avec celle de la demeure enflammé. Elle était en enfer, sa punition était de regarder le monde partir en fumée… Les deux femmes la laissèrent souffrir seule, sans appui, alors que Cirilla se sentait tomber sans point de chute. Le tourbillon l’emportait, et elle voulait ouvrir sa poitrine pour y retirer son cœur, et le jeter aux orties. Un impact la ramena à la dure réalité dans un garçon vint frapper ses mollets, brun comme le sien, trop jeune pour être son bébé. Son menton se lève, elle croise le regard de son sang, l’ainé dont la femme s’est retrouvée piégée dans le feu ardent. La voici veuve, sans enfants, son frère aussi, mais le pire dans tout cela, c’était bien cette pauvre âme innocente qui allait vieillir sans mère. Les perles salées s’écrasaient sur ses joues, alors que l’homme la serrait contre lui. « Elle est morte, c’est ça ? Ivana a brûlé ? » La brune n’osait pas le dire à haute voix, mais elle hocha la tête contre le torse de son grand frère, pas de mensonges pour cette fois, elle comme lui savaient que le feu ne pouvait épargner personne… Sans se soucier des convenances, elle utilisait la chemise du garçon pour essuyer ses larmes. « Ou sont Hans et les enfants ? » Le visage baissé, elle déglutit difficilement, la peur au ventre de dire tout haut la réalité frappante. «  Ils sont morts. Hans, Yenna et Tomas. Ils étaient avec Ivana. Je n’ai plus rien. Si seulement je n’étais pas allé à ce cours de dessin ! » Un mensonge qu’elle allait devoir répéter encore et encore. Elle aurait préféré brûler avec eux, la vie ne pouvait pas continuer après une telle tragédie.
(c) light of the seven

   



Dernière édition par Cirilla Freidrich le Mar 23 Aoû - 15:28, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 0:50

Bienvenue et bon courage pour ta fiche! - veuve noire - 3925041739
Revenir en haut Aller en bas

Micaela Löwewald
impérialiste du Lion

Micaela Löwewald
- veuve noire - Tumblr_o4c1ovuGDD1um8xzao1_250
‹ MESSAGES : 476
‹ PSEUDO : VOYOU. Mais si vous préférez, vous pouvez m'appeler Elodie, ou tout simplement Elo.
‹ FACE & CREDITS : Avatar @Bacaclava| Signature @Solosand | Citation @Slimane-Adieu
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt six années que l'univers gravite autour de ce monstre d'égoïsme.
‹ STATUT CIVIL : mariée. Pour le meilleur, mais surtout pour le pire.
‹ STATUT DU SANG : Fleuve écarlate, aussi pur que royal.
‹ COMPÉTENCES : uc



- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 7:20

Ce choix d'avatar
depuis izombie, je suis littéralement sous le charme
mais on ne la voit jamais dans l'univers du rpg
j'aime, j'adore
je te souhaite la bienvenue,
si tu as la moindre question, je ne suis jamais ien loin ( moi ou une autre) - veuve noire - 3215351653


A nous deux, au passé
Je n'aimerais pas être à ta place quand tu seras en pleurs, devant ta glace en pensant à moi, à tout ce que je t'ai aimé  écœurée de tes amants, ceux qui t'ont abandonnée  
Revenir en haut Aller en bas

Lukas Rosenwald
impérialiste de la Rose

Lukas Rosenwald
- veuve noire - Tumblr_niik21UEG61u6s1mso1_500
‹ MESSAGES : 951
‹ PSEUDO : summer child, co.
‹ FACE & CREDITS : Dylan O'Brien, songbird (av) wood spoon (sign)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT CIVIL : Marié depuis trois ans et déjà père.
‹ STATUT DU SANG : Un sang pourpre coule dans ses veines, porteur aussi du fardeau de la consanguinité.
‹ OCCUPATION : Guérisseur à la tête du service diagnostic de l'hôpital magique Günther Bartholomaeus.
‹ SCOLARITÉ : de 2000 à 2008.
‹ ALLÉGEANCE : sa famille avant tout, à sa mère, puis son frère malgré leur distance.
‹ LOCALISATION : Berlin la belle, entre le palais où il réside et l'hôpital où il travaille.
‹ INVENTAIRE : Une pince à cravate toujours accrochée, en forme de rose, son portable toujours dans la poche en cas d'urgence, un carnet encorcelé pour prendre des notes pendant ses débriefing avec son équipe. Son alliance, son portefeuille en barda dans lequel une photo de sa fille a sa place
‹ COMPÉTENCES : empathie (1), fraternité (1) & impulsivité (2)



- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 7:21

Bienvenue ici omfg cette femme - veuve noire - 1181266923 la maman - veuve noire - 1181266923 on savait tellement que y'aurait des sadiques xDDD
Bienvenue ici - veuve noire - 3925041739 bon courage pour ta fiche et nous sommes là si tu as besoin !


Just because logic doesn't seem that important when I fall in your eyes. Just because you're there and I don't know how to react. You know that, you see this dark hole between us and you know I'm tired to jump over once again.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 8:17

#teamveuve - veuve noire - 325372710 - veuve noire - 673042928
Revenir en haut Aller en bas

Liséa Rosenwald
impérialiste de la Rose

Liséa Rosenwald
- veuve noire - Tumblr_inline_nyqirzymhk1qlt39u_500
‹ MESSAGES : 731
‹ PSEUDO : Littlewolf aka Hélène.
‹ FACE & CREDITS : Natalie Dormer. Avatar : Stolen Paradise & Signature : anaëlle.
‹ MULTICOMPTES : Seena, la fouine.
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 29 années qu'elle aime mettre en avant comme un bon vin dont on se délecte. Elle est pourtant accro à cette jeunesse qui la rend encore désirable.
‹ STATUT CIVIL : La bague au doigt, le pouvoir entre les mains. Mariée à Lukas par ambition, profitant de son statut et de son nom. Il est son meilleur ami, son confident et son amant mais l'amour n'y trouve pas son compte.
‹ STATUT DU SANG : Le carmin des rois, celui qui reste pur malgré les siècles qui passent. Elle est de ses bourgeoises qui crachent sur les mêlés, détestant leur existence depuis toujours.
‹ OCCUPATION : Femme politiquement engagée mais également directrice d'un cabaret. L'âme d'artiste qui s'évade à travers les corps, sa soif de pouvoir qui l'entraine dans les histoires d'adultes.
‹ COMPÉTENCES : manipulation (niv. 1) ; charisme (niv. 2) ; persuasion (niv. 1)



- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 9:51

Bienvenue à toi - veuve noire - 4060813038 - veuve noire - 4060813038 - veuve noire - 4060813038 - veuve noire - 4060813038




Amour viscérale.
⊹ Vice qui s'écoule dans ton carmin, déposant toutes les armes pour devenir reine du chaos. Tu danses, enivrée de flamme, cherchant à marquer l'histoire de ton point final. Rêves qui s'entassent dans ton esprit, noircissant peu à peu la raison qui te perd.
Revenir en haut Aller en bas

Marius Löwewald
impérialiste du Lion

Marius Löwewald
- veuve noire - RP6RS2r6
‹ MESSAGES : 429
‹ PSEUDO : BARJAVEL
‹ FACE & CREDITS : sam claflin (faust)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-sept ans. des années qui s'écoulent, qui le forgent.
‹ STATUT CIVIL : mariée. une belle femme, celle que l'on voudrait, que l'on désirait. pourtant cela semble si compliqué pour lui.
‹ STATUT DU SANG : pur. une sang pourpre. digne d'un nom royal, il est de la haute société.
‹ OCCUPATION : avocat. une tempête de mots. des paroles qui défilent, une défense sans faille. comme sur un champ de bataille. ambitieux, la défaite n'est pas pour lui.
‹ SCOLARITÉ : diplômé de Goldadler. élève studieux. brillant et remarquable. comme un lion qui brille.
‹ ALLÉGEANCE : impérialiste du lion. avec sa famille. son père. lui.
‹ LOCALISATION : berlin, bel appartement où l'on se perd à cause du luxe.
‹ INVENTAIRE : une alliance au doigt qu'il ne peut retirer. un porte-feuille toujours sur lui. une chaîne autour du poignet offert par sa mère. et un téléphone.
‹ COMPÉTENCES : honneur (niv. 1) // leadership (niv. 2) // tenacité (niv. 1)



- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 10:59

elle est magnifique, je ne la connaissais pas mais tu as fait un très bon choix - veuve noire - 1008620484
bienvenue - veuve noire - 2878015944 n'hésite pas si tu as des questions - veuve noire - 1457182388
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 11:21

SAFYIA + Oh les Quispe, j'aurais choisi cette famille si je n'étais pas tombée en amour devant celle-ci - veuve noire - 1434536217
MICHAELA + Merci à toi ma belle, je t'ai tout dit par mp je crois mais encore une fois - veuve noire - 2878015944 - veuve noire - 2878015944 - veuve noire - 2878015944
LUKAS + Tu n'imagines pas à quel point haha ! merci à toi - veuve noire - 2835641614
IDUNN + Oh la maratre comme elle est belle ! je file te demander un lien, merci à toi - veuve noire - 1846214505
LISEA + Merci à toi
MARIUS + Oh merci - veuve noire - 1374462224 sam est tout de même pas mal aussi haha !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 11:30

T'ES BELLE - veuve noire - 820850867 - veuve noire - 820850867 - veuve noire - 820850867 - veuve noire - 820850867
Cet avatar est vraiment canon - veuve noire - 1181266923 Je veux plus de ta fiche ! What a Face
Bienvenuuuue - veuve noire - 2527728141
Revenir en haut Aller en bas

Magdalena Feuerbach
impérialiste du Lion

Magdalena Feuerbach
- veuve noire - Tumblr_inline_nm1ptkIIa21rifr4k
‹ MESSAGES : 964
‹ PSEUDO : appletini
‹ FACE & CREDITS : margot robbie & SWEET DISASTER ; tumblr
‹ MULTICOMPTES : roskana dashkov
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-sept années de vie qui se sont écoulées brusquement sans laisser de trace
‹ STATUT CIVIL : mariée, depuis peu, au deuxième fils de la branche majeure des Fuchs
‹ STATUT DU SANG : à n'en pas douter, son sang est aussi pur que le cristal
‹ SCOLARITÉ : ancienne membre du pavillon erde, diplomée de l'académie goldadler il y a déjà quelques années
‹ ALLÉGEANCE : impérialiste du lion.
‹ COMPÉTENCES : ténacité (niveau 2), fraternité (niveau 1), persuasion (niveau 1)



- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 13:44

... Quand j'ai vu cette femme ayant perdu ses enfants et son mari dans l'incendie ... j'avais envie d'en pleurer Arrow mais comme l'a dit Lise, on était certaines que y'aurait des sadiques - veuve noire - 4142883173

Bienvenue sur le forum ♥️ Aly est trop belle sur ton avatar !
Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si tu as des questions - veuve noire - 2878015944


    fear of love
    underco. △ underco. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Vittore Monaci
impérialiste du Lion

Vittore Monaci
- veuve noire - Giphy
‹ MESSAGES : 692
‹ PSEUDO : natblida, jen.
‹ FACE & CREDITS : ir, balaclava.
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-huit.
‹ STATUT CIVIL : époux, et père d'une douce fillette qui le rend vulnérable.
‹ STATUT DU SANG : la pureté divine.
‹ OCCUPATION : lieutenant-général.
‹ ALLÉGEANCE : devant le lion l'échine s'est pliée par finasserie, le trône allemand pour celui d'italie. murmures et sourires sournois. les pupilles s'affrontent, se surveillent et les biens s'échangent pour redonner leurs couleurs aux blasons souillés.
‹ LOCALISATION : bremen, les terres profitables des pressureurs. si loin des natales où bientôt flotteront fièrement les étendards émeraude et sang, au-dessus des armoiries de ta famille. l'insipide allemagne n'est que monnaie d'échange alors que tu n'es qu'impatience face au jour ou dans leur dos tu planteras ton couteau.
‹ COMPÉTENCES : domination (niv. 1) impulsivité (niv. 2) espérance (niv. 1)



- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 15:56

oh que j'aime cette ébauche de personnage - veuve noire - 2545462741
je veux, j'exige d'en lire plus au plus vite - veuve noire - 3215256795
la bienvenue demoiselle, t'es bien belle - veuve noire - 3925041739
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 20:58

RAYAD'AMOUR + merci ma belle - veuve noire - 1434536217 je galère pour écrire mais je suis super inspirée, j'ai hâte de te retrouver ici, garde moi un lien au chaud avec ce personnage de folie que tu as pondu, tout en douceur et en beauté - veuve noire - 1181266923

MAGDALENA + merci à toi, effectivement, j'aime faire souffrir mes personnages de toute évidence haha - veuve noire - 4142883173

VITTORE + oh merci beaucoup à toi, j'espère que ta curiosité sera légèrement rassasiée avec ce petit bout de fiche - veuve noire - 2835641614
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 21:44

qu'elle est belle - veuve noire - 2550369054
bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de cette fiche qui promet déjà (et qui est déjà super triste - veuve noire - 2963958023 ) - veuve noire - 2878015944
Revenir en haut Aller en bas

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

Luis Rosenwald
- veuve noire - UH17mY6
‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)



- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 22:38

Bienvenue sur le forum ! I love you


and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - EmptyMer 17 Aoû - 23:47

omg aly michalka - veuve noire - 2527728141 c'est genre l'avatar que j'ai toujours voulu jouer en oubliant tout le temps de le choisir tellement il est peu vu Arrow
je te souhaite bon courage pour ta fiche et la bienvenue parmi nous - veuve noire - 820850867
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




- veuve noire - Empty
MessageSujet: Re: - veuve noire -   - veuve noire - Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

- veuve noire -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGHT OF THE SEVEN :: Rennervate :: Administration :: Fiches de présentation-