Navigation rapide

guide du nouveau
familles pures
familles mêlées
les alliances
géographie sorcière
monde magique et politique
autres annexes

le grand registre

journal de l'empire
top site

le flood !



 

fermeture du forum

Partagez | 
 

 Bedenke, dass du sterben musst.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Günther Geier
je me cherche encore

avatar

‹ MESSAGES : 15
‹ PSEUDO : e.b
‹ FACE & CREDITS : Bastiaan Van Gaalen + e.b
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
‹ STATUT CIVIL : célibataire
‹ STATUT DU SANG : magicien
‹ OCCUPATION : écrivain public - tueur en série
‹ PARTICULARITÉ MAGIQUE : métamorphe
‹ INVENTAIRE : son portefeuille - une photo de lui avec papa et maman - un tournevis - une paire de lunettes de vue - des clefs - un téléphone portable - un couteau - un briquet
‹ COMPÉTENCES : empathie (niv. 1) ; charisme (niv. 1) ; domination (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 13:03


Günther Geier
sous-titre, sous-titre
— Prénoms: Günther, Rein. — Nom: Geier. — Age: 31 ans.  — Date et lieu de naissance: écrire ici. — Etat du sang : écrire ici. — Statut civil : écrire ici, il s'agit de savoir si votre personnage est célibataire, en couple, fiancé, marié, veuf... — Emploi: écrire ici. — Niveau de richesse : écrire ici. — Dieu affilié : l'Architecte. — Lieu d'habitation : écrire ici. — Camp politique : écrire ici.  — Traits de caractère : écrire ici.  
Günther a eu tant de visages, qu’il n’est plus capable de reconnaître le sien. Des photographies de lui bambin, enfant, adolescent ou même adulte sont, pour lui, pareilles à celles d’un étranger. Il n’y a que sur cette photographie abîmée, toujours gardée dans son portefeuille, que le châtain sait se reconnaître. Cet enfant portant un masque de vampire, entre maman avec un chapeau noir pointu et papa déguisé en lycan – ce ne peut être que lui. Leur fils unique, qu’ils aimèrent jusqu’à la fin. Günther s’en est persuadé.

Rien de plus doux à ses oreilles que le bruit de l’électroménager. Ce sont des bruits qui lui rappellent maman, s’occupant de la maison ou papa, lorsqu’il était en permission. Le sifflement aigu de l’aspirateur, le vrombissement apeurant du mixeur… Günther a appris, avec le temps, à les imiter. Le bip bip du micro-ondes ou le clac de la bouilloire s’arrêtant subitement. Mais aussi, l’aboiement du chien du voisin, le pépiement du raton laveur, le craquement des marches que l’on monte et descend, le moteur de la voiture démarrant… la voix du présentateur du journal télévisé. Des bruits du quotidien rendus sordides par son écholalie, qui d’ailleurs est la seule chose pouvant le trahir lorsqu’il est métamorphosé. Ou déguisé, comme il préfère dire.

Maman et papa continuent de l’appeler, tous les jeudis soir à quinze heures, et tous les vendredis matins à trois heures. Günther leur raconte alors ce qu’il a fait de sa semaine, leur demande ce qu’ils ont fait de leur semaine, et s’excuse de ne pas pouvoir venir les voir, encore une fois. Cela fait bien huit ans qu’il ne les as pas vus… Günther s’excuse en disant que le cimetière où ils reposent, tous deux sous la même pierre, est un peu loin de là où il habite, et difficilement atteignable en transports en commun.

Il est rare de le voir sans lunettes aux verres teints, et quand cela est le cas, son regard translucide surprend. Günther est atteint d’une maladie mendélienne, le syndrome de Nettleship-Falls, ou albinisme oculaire de type 1. De là en découle une perte d’acuité visuelle, qui a trois raisons : nystagmus, strabisme et astigmatisme. Le premier est des secousses horizontales incontrôlables de ses globes oculaires, rendant flou tout objet se trouvant à plus d’un mètre de lui, qui ne cessent que s’il clôt un œil. De là découle une de ses habitudes, qui est de cacher un de ses yeux (le plus souvent, le droit) quand il tente de se concentrer. Le deuxième a été corrigé pendant son enfance, mais reste légèrement visible en un cas : lorsqu’il tente d’observer quelque chose se trouvant sur un de ses côtés. Son iris droit est alors légèrement plus tourné que l’autre, créant pour l’allemand une pénible double-vision. Le troisième floute et déforme plus encore sa vue, lui interdisant la conduite d’un véhicule motorisé, qu’importe le port de ses verres correcteurs. A tout cela, il faut rajouter une photophobie l’obligeant à fuir les lumières, ainsi que la couleur claire de ses mirettes, si particulière à celle des albinos. Lors de ses métamorphoses, le châtain ne perd que ses défauts visibles : reste son astigmatisme et, généralement, sa photophobie. Ainsi que, bien évidemment, ses tics et tocs de malvoyant.

Faute d’avoir une bonne vue, Günther a une excellente ouïe. Outre le fait que cela lui permet de suivre des conversation ne lui étant pas destinées, cela l’aide dans sa pratique de la musique. Il a, d’ailleurs, l’oreille absolue – la capacité à reconnaître les notes de chaque son. Cela lui permet, en deux ou trois écoutes, de retranscrire avec exactitude n’importe quel morceau de musique, pour ensuite le jouer avec brio. En effet, Günther est musicien. Harpiste depuis son enfance et flutiste depuis son adolescence, la musique est son loisir de prédilection depuis bien longtemps. Il n’est d’ailleurs pas rare de le trouver dans le public d’opéras et ballets, ou même sur scène, quand on le lui propose. Chaque année, le châtain est accompagnateur lors des examens de musique du conservatoire de Dresden.

Les lieux emplis de culture classique ne sont pas les seuls endroits où l’on peut le trouver. Là où les basses font sauter et vibrer, il est aussi présent – et rarement lui-même. Profitant de son don pour devenir qui il désire, Günther s’amuse. Un jour, il est cette blonde en bas résille, prête à tout pour acquérir du LSD. Un autre jour, il est ce brun en blouson clouté, au poing rapide. Mais, il n’est pas cette femme que la police arrêtera, ou cet homme que les videurs mettront dehors. Ce sont des rôles, des déguisements. Rien, l’allemand en est persuadé, ne pourra jamais le poursuivre.
— Empathie : Son regard clair transperce, découvre les forces et faiblesses. Difficile de lui cacher peurs et espérances ! Günther sent, et surtout, Günther comprend. Son regard serein et son semi-sourire paisible amènent les confessions, et l’on attend de lui des conseils et préceptes, qui sauront dissoudre tous les doutes. Beaucoup sont étonnés par l’attention qu’il porte aux sentiments d’autrui, et par la facilité qu’il a à partager joies et peines. Il semble déjà tout savoir des tourments des âmes, et sa compassion, innocente et tendre, réchauffe les cœurs froids et fait fondre ceux faits de pierre. Ceux qui ont réussi à le connaître le disent empli d’une rassurante douceur, qui n’a de pareil que sa terrible violence.  — Charisme : On se retourne sur son passage, étonné par sa haute stature. Roseau de plus d’un mètre quatre-vingt-dix, dont l’épi-tête survole les foules. Ses yeux, bleuis par les ombres et grisés par les lumières, hypnotisent par leurs changements permanents. On se tait pour écouter sa suave voix grave, on s’omet pour laisser son rire emplir l’espace…Il est un physique ensorcelant, et un esprit envoûtant. Bon orateur, Günther sait captiver ceux l’entourant. Il a ces histoires qui font rire et pleurer, ces discours qui inspirent et enorgueillissent. On le dit bon avec les mots, surtout à l’écrit : faute d’avoir un physique constant, Günther maintient ses amitiés plus par épistoles envoyées que par rencontres autour d’un café. D’ailleurs, de son amour des caractères découle son métier officiel, celui d’écrivain public, ainsi que son passe-temps favori, celui de calligraphe multilingue. On dit que chacune de ses phrases a une force conjuratoire…  quoi de plus normal, pour un être que l’on dit posséder un magnétisme thaumaturgique ?  — Domination : explications sur la compétence, par rapport à votre personnage, à écrire ici.  
— pseudo : e.b — âge : 24 ans — pays : France — disponibilité : 3/7 jours — personnage : inventé — avatar : Bastiaan Van Gaalen — crédits : e.b  — commentaires ou suggestions ? : //
(c) light of the seven

   



Dernière édition par Günther Geier le Jeu 27 Oct - 0:48, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

Günther Geier
je me cherche encore

avatar

‹ MESSAGES : 15
‹ PSEUDO : e.b
‹ FACE & CREDITS : Bastiaan Van Gaalen + e.b
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
‹ STATUT CIVIL : célibataire
‹ STATUT DU SANG : magicien
‹ OCCUPATION : écrivain public - tueur en série
‹ PARTICULARITÉ MAGIQUE : métamorphe
‹ INVENTAIRE : son portefeuille - une photo de lui avec papa et maman - un tournevis - une paire de lunettes de vue - des clefs - un téléphone portable - un couteau - un briquet
‹ COMPÉTENCES : empathie (niv. 1) ; charisme (niv. 1) ; domination (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 13:03


sic transit gloria mundi
sous-titre, sous-titre
Quand vous mourrez, l’activité de votre cerveau redouble, avant de cesser à jamais. Puis, la température de votre corps chute, jusqu’à atteindre celle de la pièce dans laquelle il se trouve. Ensuite, vos cellules commencent à décéder du fait du manque d’oxygène – c’est la putréfaction. Du calcium se forme dans vos muscles, créant un raidissement, qui durera une journée et demie. Ensuite, vos muscles s’amollissent, causant le relâchement d’urines et de selles. Votre sang, attiré par la gravité naturelle, se réunit dans les zones les plus basses de votre corps, créant des tâches carmin sous votre peau blême. Votre peau déshydratée se racornit, créant l’illusion que vos ongles et vos cheveux continuent de croître. Puis, la putrescine et la cadavérine, composés organiques toxiques produits par la dégradation d’acides aminés, déploient leur odeur nauséabonde de chair putréfiée. Des tâches vertes apparaissent sur votre corps, car les enzymes présentes dans vos organes commencent à se digérer elles-mêmes. Elles continueront, jusqu’à ce que vous soyez coloré de violet, puis de noir. Parallèlement, les insectes viennent se repaître de votre carcasse, alors que vos cheveux commencent à chuter. Au bout d’environ quatre mois, dans un environnement à 10°C, ne restera de vous qu’un squelette.

***


Günther était un enfant qui n’avait de différent que son apparence. Son regard était comparable à une matinée brumeuse : d’un gris fabuleux, camouflant le paysage environnant. De par cela, l’enfant n’avait pas le droit de quitter l’antre familial. Il se perdrait, ou l’on abuserait de lui, lui assurait sa maman. Du monde extérieur, Günther ne connaissait que ce que lui disaient les livres qu’elle lui rapportait de la bibliothèque, chaque mercredi. Et, c’était toujours elle qui choisissait – des livres de sciences et des romans policiers. Il n’y avait que papa pour lui rapporter des comics. L’enfant appréciait surtout ceux portant sur des héros et vilains capable de métamorphose. Mystique, Wolfsbane, Metamorpho, Sinister…  parce qu’il le savait, il leur ressemblait. Aussi loin qu’il pouvait s’en rappeler, Günther pouvait imiter des visages, des corps. Mais ce don, dont les limites et les inconvénients étaient inconnus, rendaient maman plus encore prudente. Günther, qui avait hérité de sa pondération, se pliait à son avis et ne s’amusait à tester ses capacités que devant le grand miroir de la penderie de ses parents. Tour à tour, il était la postière, un enfant du voisinage, un proche vu en photographie ou un chanteur figurant sur la pochette d’un CD. Mais, sa maman préférait qu’il pratique son solfège, ou vienne apprendre sa leçon de mathématiques.

Des matières qu’il devait aborder, ses favorites étaient la littérature et la biologie. Sa première expérience avec la vie et la mort fut d’enfermer divers insectes dans des bocaux, et de les y laisser jusqu’à ce qu’ils succombent. Ensuite, leurs corps étaient pulvérisés par les flammes de la gazinière de maman, en secret. Les restes, quand il y en avait, étaient récoltés et enterrés au cœur de la forêt, sur laquelle donnait le jardin. Günther s’y rendait secrètement, bravant les restrictions parentales tout en les respectant. Il évitait toute âme humaine s’y hasardant, quoiqu’il ne pouvait s’empêcher de les épier. Les joggeurs et leurs chiens, les parents et leurs enfants, les couples et leurs passions. Il veillait à qu’aucun ne se rende dans son cimetière, où des tombes de plus en plus perfectionnées et imposantes se dressaient, les années s’écoulant. Les lombrics, les papillons, les salamandres, les mulots, les écureuils, les pies et les chats. Il les assassinait, les décortiquait, les incinérait, les enterrait. Des ronds d’herbe autour des monuments funéraires se dessinaient, formés de trèfles, d’azalées et de mycélium. Plusieurs fois il entendit des passants raconter que c’était des ronds de sorcière, ou cercle des fées, et qu’en y pénétrant on risquait la mort. Mais, personne jamais, n’arrivait à s’expliquer le sens de ces ouvrages ésotériques en leur centre. Faits de bois vermoulu de pierres verdies, les sépultures semblaient être érigées pas des êtres ancestraux. Günther s’exprimait ainsi, faute de savoir écrire aussi bien qu’Edgar Allan Poe ou Charles Baudelaire, ses deux auteurs favoris.

Ses expériences restèrent secrètes, tout comme le fait qu’il força la tombe de ses parents pour leur voler leurs mains et pieds, de sorte à enterrer un peu d’eux dans son cimetière privatif. Il profita aussi de cette occasion pour leur subtiliser leurs clavicules. Ces os, à la forme sinueuse, sont les premiers à se développer dans le ventre de la mère, et les derniers à s’ossifier à l’adolescence… chargés de symboles, ils sont clefs de l’Humanité, les os de la beauté, et sur quoi reposent les fardeaux. Aujourd’hui, elles sommeillent dans une boîte en ivoire, sous la tête de son lit, astiquées de cendres d’if.

***

Le décès de ses parents fut une chose traumatisante pour le châtain. Etudiant en psychologie, reçu avec bourse et honneurs à Cambridge. Ses débuts hors des quatre murs de la demeure familiale furent difficiles : Günther redoubla sa quatrième année, du fait d’une longue dépression qui le renvoya chez ses parents. Malnutrition et scarification. Ses cheveux chutaient sans raison, ses côtes et hanches saillaient comme la lame de son canif. Son corps se mourrait, et le fait qu’il n’arrivait plus à se déguiser en était la preuve la plus cinglante. L’énergie lui manquait. La magie l’avait quitté. Le jour où Günther perdit deux molaires des suites de son anorexie, ses géniteurs heurtèrent un bus dans le tournant d’une route. Günther cessa définitivement ses études, et fut interné pour quatre mois en hôpital psychiatrique, après avoir été retrouvé sur la tombe de ses parents, sans connaissance, sans dents ni ongles par un duo de porteurs funéraires, qui le crurent, sur le coup, mort. L’un, passionné de photographie, ne put s’empêcher d’immortaliser la scène. Quelque part sur Internet, la photographie du corps émacié et dépecé de Günther gît aujourd’hui.

Chaque jour, dans le secret de sa cellule grise, Günther imitait maman et papa, comme il s’en souvenait, ainsi que les bruits de leur quotidien. Les antidépresseurs, les antidouleurs et le lait enrichi qu’on lui forçait à avaler le faisaient récupérer force et magie. En outre, son unique ami de l’asile lui transmit sa dépendance à la nicotine. Aujourd’hui encore, 80% de ses repas sont constitués de pilules, briquettes et de gommes TRN. Et, sa première victime fut son camarade.
(c) light of the seven

   



Dernière édition par Günther Geier le Jeu 3 Nov - 0:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Isabella Fuchs
impérialiste du Lion

avatar

‹ MESSAGES : 341
‹ PSEUDO : Melo
‹ FACE & CREDITS : Anna speckhart & angeldust
‹ MULTICOMPTES : Aucun pour le moment
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 21 petites années qu'elle n'a pas eu le temps de contrôler.
‹ STATUT CIVIL : Fiancée, mais elle se considère célibataire. La demoiselle a un fort caractère et semble ne pas vraiment apprécier qu'on l'oblige à épouser un homme pour garantir la pureté de sa famille.
‹ STATUT DU SANG : Aussi pur que l'air que vous respirez et pourtant bien souvent toxique.
‹ OCCUPATION : Elle pratique régulièrement l'équitation, elle a toujours été passionnée par les chevaux. Elle aime aussi beaucoup l'écriture, mais n'a pas vraiment une très grande fibre artistique.
‹ SCOLARITÉ : Après avoir terminé son cursus à Goldadler, elle suit désormais des études vétérinaires pour pouvoir s'occuper des soins des animaux de la réserve qu'ils soient magiques ou non.
‹ ALLÉGEANCE : Elle devrait sans doute dire à sa famille et pourtant... elle n'arrive pas à s'y tenir. Une colère sourde grandit en elle, la seule allégéance qu'elle a va, va finalement à elle même. Mais n'allez pas croire qu'elle veut voir sa famille tomber, ce n'est pas le cas, disons qu'elle ne prend pas vraiment partie.
‹ LOCALISATION : Stuttgart, là ou est "sa" place.
‹ COMPÉTENCES : Persuasion (niv. 1) ; tenacité (niv. 1) ; espionnage (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 13:06

Bienvenue sur le forum I love you


one thousand lonely stars
I like the night. Without the dark, we'd never see the stars ✻ “You may say I'm a dreamer, but I'm not the only one. I hope someday you'll join us. And the world will live as one.”
Revenir en haut Aller en bas

Freya Rosenwald
impérialiste de la Rose

avatar

‹ MESSAGES : 257
‹ PSEUDO : Mairead
‹ FACE & CREDITS : Emma Watson by (c) BALACLAVA
‹ MULTICOMPTES : //
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 22 ans
‹ STATUT CIVIL : Destinée à épouser un sang-pur, à conserver le sang parfait... et pourtant si attirée par la mixité... Par un homme en particulier.. ( Alan )
‹ STATUT DU SANG : Sang-pur
‹ OCCUPATION : étudiante en histoire de l'art section art contemporain ( néo-gothique/romantisme) + travail comme assistante du conservateur du musée d'art de Berlin toujours dans la même section.
‹ SCOLARITÉ : Diplômée major de promotion Goldadler, aujourd'hui étudiante en fin de Master en histoire de l'art ( néogothique/romantisme )
‹ ALLÉGEANCE : Impérialiste de la Rose, officiellement, parce que officieusement c'est compliqué
‹ LOCALISATION : Entre le musée d'art, son appartement en ville et le palais Impérial - puis secrètement avec Alan ou Kora -
‹ INVENTAIRE : Le collier de sa soeur Serena qui est une labradorite protectrice, son portable ( quand elle ne l'oublie pas dans un coin ), un carnet, histoire de dessiner ou écrire quelque chose quand elle en a besoin, une pince à cheveux, un rouge à lèvres et tout un attirail de bordel dans son sac.... ( dont elle n'a pas forcément besoin....)
‹ COMPÉTENCES : Manipulation (niv. 1) ; Générosité (niv. 1) ; Tolérence (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 13:07

bienvenue Very Happy



Roses
make burn my heart
~
Mine beating with yours as one
Revenir en haut Aller en bas

Günther Geier
je me cherche encore

avatar

‹ MESSAGES : 15
‹ PSEUDO : e.b
‹ FACE & CREDITS : Bastiaan Van Gaalen + e.b
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
‹ STATUT CIVIL : célibataire
‹ STATUT DU SANG : magicien
‹ OCCUPATION : écrivain public - tueur en série
‹ PARTICULARITÉ MAGIQUE : métamorphe
‹ INVENTAIRE : son portefeuille - une photo de lui avec papa et maman - un tournevis - une paire de lunettes de vue - des clefs - un téléphone portable - un couteau - un briquet
‹ COMPÉTENCES : empathie (niv. 1) ; charisme (niv. 1) ; domination (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 14:44

Merci à vous deux !
Revenir en haut Aller en bas

Ruth Rosenwald
impérialiste de la Rose

avatar

‹ MESSAGES : 150
‹ PSEUDO : (anaelis) britney
‹ FACE & CREDITS : magdalena zalejska, (ava) alaska
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et un ans. en apparence, du moins. elle n'est pas pressée de grandir, elle préfère accéder à l'immortalité, sous des traits de jeunesse.
‹ STATUT CIVIL : fiancée. fiancée à son cousin, bague qui la relie à lui depuis quelques années. anneau d'argent, qui roule sur l'or.
‹ STATUT DU SANG : son sang est pur, pur comme du cristal. elle ne laisserait personne le souiller.
‹ OCCUPATION : vétérinaire, elle porte son temps libre à vouloir sauver la vie des petits êtres.
‹ COMPÉTENCES : compétence (niv. 1) ; compétence (niv. 1) ; compétence (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 14:49

bienvenue par ici What a Face
Revenir en haut Aller en bas

Günther Geier
je me cherche encore

avatar

‹ MESSAGES : 15
‹ PSEUDO : e.b
‹ FACE & CREDITS : Bastiaan Van Gaalen + e.b
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
‹ STATUT CIVIL : célibataire
‹ STATUT DU SANG : magicien
‹ OCCUPATION : écrivain public - tueur en série
‹ PARTICULARITÉ MAGIQUE : métamorphe
‹ INVENTAIRE : son portefeuille - une photo de lui avec papa et maman - un tournevis - une paire de lunettes de vue - des clefs - un téléphone portable - un couteau - un briquet
‹ COMPÉTENCES : empathie (niv. 1) ; charisme (niv. 1) ; domination (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 14:57

Tiens, une deuxième amoureuse des animaux. Il faudra que je sois discret si je décide de maltraiter la moindre bête !

Merci pour ton message de bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

avatar

‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 15:03

Bienvenue sur le forum !
J'ai pas du tout compris ton titre, c'est là que je vois que je suis nulle en allemand What a Face


and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 15:04

Bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas

Alan Walgenwitz
politiquement neutre

avatar

‹ MESSAGES : 539
‹ PSEUDO : Argo
‹ FACE & CREDITS : Andrew Garfield - (Lellia, Bazzart)
‹ MULTICOMPTES : Non
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
‹ STATUT DU SANG : Mêlé
‹ COMPÉTENCES : Audace (niv.1) Diplomatie (niv.1) Empathie (niv.1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 15:16

Bienvenue parmi nous, Günther !
Revenir en haut Aller en bas

Günther Geier
je me cherche encore

avatar

‹ MESSAGES : 15
‹ PSEUDO : e.b
‹ FACE & CREDITS : Bastiaan Van Gaalen + e.b
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
‹ STATUT CIVIL : célibataire
‹ STATUT DU SANG : magicien
‹ OCCUPATION : écrivain public - tueur en série
‹ PARTICULARITÉ MAGIQUE : métamorphe
‹ INVENTAIRE : son portefeuille - une photo de lui avec papa et maman - un tournevis - une paire de lunettes de vue - des clefs - un téléphone portable - un couteau - un briquet
‹ COMPÉTENCES : empathie (niv. 1) ; charisme (niv. 1) ; domination (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 15:18

Luis, je te donne la clef du mystère, alors :

Bedenke, dass du sterben musst
>> Souvenez-vous que vous allez mourir

Parce que j'aime quand c'est glauque.
Et pas d'inquiétude, on est toute une armée à être des billes en allemand.

Merci pour vos messages de bienvenue à vous trois, aussi. Vivement que je vienne tous vous embêter en jeu !
Revenir en haut Aller en bas

Ruth Rosenwald
impérialiste de la Rose

avatar

‹ MESSAGES : 150
‹ PSEUDO : (anaelis) britney
‹ FACE & CREDITS : magdalena zalejska, (ava) alaska
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et un ans. en apparence, du moins. elle n'est pas pressée de grandir, elle préfère accéder à l'immortalité, sous des traits de jeunesse.
‹ STATUT CIVIL : fiancée. fiancée à son cousin, bague qui la relie à lui depuis quelques années. anneau d'argent, qui roule sur l'or.
‹ STATUT DU SANG : son sang est pur, pur comme du cristal. elle ne laisserait personne le souiller.
‹ OCCUPATION : vétérinaire, elle porte son temps libre à vouloir sauver la vie des petits êtres.
‹ COMPÉTENCES : compétence (niv. 1) ; compétence (niv. 1) ; compétence (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 15:25

Günther Geier a écrit:
Tiens, une deuxième amoureuse des animaux. Il faudra que je sois discret si je décide de maltraiter la moindre bête !

Merci pour ton message de bienvenue !

fais gaffe sinon j'serais là pour te martyriser
Revenir en haut Aller en bas

Liséa Rosenwald
impérialiste de la Rose

avatar

‹ MESSAGES : 731
‹ PSEUDO : Littlewolf aka Hélène.
‹ FACE & CREDITS : Natalie Dormer. Avatar : Stolen Paradise & Signature : anaëlle.
‹ MULTICOMPTES : Seena, la fouine.
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 29 années qu'elle aime mettre en avant comme un bon vin dont on se délecte. Elle est pourtant accro à cette jeunesse qui la rend encore désirable.
‹ STATUT CIVIL : La bague au doigt, le pouvoir entre les mains. Mariée à Lukas par ambition, profitant de son statut et de son nom. Il est son meilleur ami, son confident et son amant mais l'amour n'y trouve pas son compte.
‹ STATUT DU SANG : Le carmin des rois, celui qui reste pur malgré les siècles qui passent. Elle est de ses bourgeoises qui crachent sur les mêlés, détestant leur existence depuis toujours.
‹ OCCUPATION : Femme politiquement engagée mais également directrice d'un cabaret. L'âme d'artiste qui s'évade à travers les corps, sa soif de pouvoir qui l'entraine dans les histoires d'adultes.
‹ COMPÉTENCES : manipulation (niv. 1) ; charisme (niv. 2) ; persuasion (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 15:42

Bienvenue à toi




Amour viscérale.
⊹ Vice qui s'écoule dans ton carmin, déposant toutes les armes pour devenir reine du chaos. Tu danses, enivrée de flamme, cherchant à marquer l'histoire de ton point final. Rêves qui s'entassent dans ton esprit, noircissant peu à peu la raison qui te perd.
Revenir en haut Aller en bas

Günther Geier
je me cherche encore

avatar

‹ MESSAGES : 15
‹ PSEUDO : e.b
‹ FACE & CREDITS : Bastiaan Van Gaalen + e.b
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans
‹ STATUT CIVIL : célibataire
‹ STATUT DU SANG : magicien
‹ OCCUPATION : écrivain public - tueur en série
‹ PARTICULARITÉ MAGIQUE : métamorphe
‹ INVENTAIRE : son portefeuille - une photo de lui avec papa et maman - un tournevis - une paire de lunettes de vue - des clefs - un téléphone portable - un couteau - un briquet
‹ COMPÉTENCES : empathie (niv. 1) ; charisme (niv. 1) ; domination (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 15:55

Allez Ruth, juste quelques petits canetons. Ils ne manqueront à personne.

Merci Liséa !
Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Rosenwald
impérialiste de la Rose

avatar

‹ MESSAGES : 174
‹ PSEUDO : batoews, alexandra
‹ FACE & CREDITS : christian bale (avatar de : tik tok & signa de moi-même)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : tu as franchi le cap de la quatrième décennie cette année, quarante ans tout juste
‹ STATUT CIVIL : marié et père depuis près de vingt quatre ans maintenant... eh oui, cela ne te rajeunis guère, il faut dire !
‹ STATUT DU SANG : est-ce une question qui mérite de t'être posé ? pur, évidemment
‹ OCCUPATION : tu occupes présentement la profession de détective privé, aidant certaines personnes à se séparer ou ouvrir les yeux sur une situation
‹ SCOLARITÉ : tu as étudié à l'université il y a des années de cela en criminologie et en droit, histoire de bien être informé pour ton présent métier
‹ ALLÉGEANCE : évidemment, la question ne se pose guère ici non plus. étant un rosenwald depuis ta tendre enfance, ton allégeance va évidemment à l'impératrice de la rose
‹ LOCALISATION : à quelque part dans berlin pour le travail, tu te déplaces constamment dans la capitale pour ton travail
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 1), espionnage (niv 1), discrétion (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 15:58

intriguant, le perso
bienvenue parmi nous I love you



just breathe, everything's going to be alright
in the end, right?

rudolf the red nosed reindeer  What a Face :
 
Revenir en haut Aller en bas

Ruth Rosenwald
impérialiste de la Rose

avatar

‹ MESSAGES : 150
‹ PSEUDO : (anaelis) britney
‹ FACE & CREDITS : magdalena zalejska, (ava) alaska
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et un ans. en apparence, du moins. elle n'est pas pressée de grandir, elle préfère accéder à l'immortalité, sous des traits de jeunesse.
‹ STATUT CIVIL : fiancée. fiancée à son cousin, bague qui la relie à lui depuis quelques années. anneau d'argent, qui roule sur l'or.
‹ STATUT DU SANG : son sang est pur, pur comme du cristal. elle ne laisserait personne le souiller.
‹ OCCUPATION : vétérinaire, elle porte son temps libre à vouloir sauver la vie des petits êtres.
‹ COMPÉTENCES : compétence (niv. 1) ; compétence (niv. 1) ; compétence (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   Lun 24 Oct - 16:08

Günther Geier a écrit:
Allez Ruth, juste quelques petits canetons. Ils ne manqueront à personne.

Merci Liséa !

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bedenke, dass du sterben musst.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bedenke, dass du sterben musst.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGHT OF THE SEVEN :: Volubis :: La galerie des portraits :: Aux oubliettes-