Navigation rapide

guide du nouveau
familles pures
familles mêlées
les alliances
géographie sorcière
monde magique et politique
autres annexes

le grand registre

journal de l'empire
top site

le flood !



 

fermeture du forum

Partagez | 
 

 souviens toi de cette rose sur le béton (ft. Magda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Marius Löwewald
impérialiste du Lion

avatar

‹ MESSAGES : 429
‹ PSEUDO : BARJAVEL
‹ FACE & CREDITS : sam claflin (faust)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-sept ans. des années qui s'écoulent, qui le forgent.
‹ STATUT CIVIL : mariée. une belle femme, celle que l'on voudrait, que l'on désirait. pourtant cela semble si compliqué pour lui.
‹ STATUT DU SANG : pur. une sang pourpre. digne d'un nom royal, il est de la haute société.
‹ OCCUPATION : avocat. une tempête de mots. des paroles qui défilent, une défense sans faille. comme sur un champ de bataille. ambitieux, la défaite n'est pas pour lui.
‹ SCOLARITÉ : diplômé de Goldadler. élève studieux. brillant et remarquable. comme un lion qui brille.
‹ ALLÉGEANCE : impérialiste du lion. avec sa famille. son père. lui.
‹ LOCALISATION : berlin, bel appartement où l'on se perd à cause du luxe.
‹ INVENTAIRE : une alliance au doigt qu'il ne peut retirer. un porte-feuille toujours sur lui. une chaîne autour du poignet offert par sa mère. et un téléphone.
‹ COMPÉTENCES : honneur (niv. 1) // leadership (niv. 2) // tenacité (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: souviens toi de cette rose sur le béton (ft. Magda)   Dim 23 Oct - 23:42

souviens toi de cette rose sur le béton
marius & magdalena.
Le coeur battant la chamade. Lourd et vide. Un creux qui ne cesse de s'élargir au fil des verres que tu bois. L'alcool engouait ton sang. Bien trop las pour refuser encore un verre qui t'achèverait sûrement. Ta peine te pesait. Tu voulais crier, hurler, tout casser. Ne plus contrôler cette force en toi. Mais tu ne pouvais pas. Pas devant tout ces moldus. Tu ne pouvais pas te permettre de jouer avec ta magie simplement parce que ton coeur était brisé. Mais tu étais meurtris. Voir ta femme, qui sans doute s'inquiéter de ton absence, serait te condamner. Que pourrais-tu bien lui dire pour expliquer ta colère, ta frustration et surtout ta peine. Que tu étais amoureux d'une femme. Une femme belle et délicieuse. Une femme qui t'a fait découvrir les sentiments amoureux, les passions d'un homme. Celle qui t'a fait comprendre le nuancier du monde, celle dont tu rêvais encore te croquer ses lèvres alors que ton épouse couchait à tes côtés. Celle dont tu aurais souhaité avec un héritier. Comment lui dire, que cette femme était sa rivale et que désormais elle est partie. Comment pourrait-elle comprendre tes larmes alors qu'il y a quelques temps tu n'as pas su faire la part des choses pour une histoire sentimentale similaire. Comment lui dire que ton coeur est brisé alors que normalement il devrait sourire en voyant la vénusté qu'elle est. Tellement de complications. Et te voilà seul, Marius. Au beau milieu des abîmes d'une douleur incomprise au niveau de la poitrine. Tu ne pouvais même pas rejoindre les bras maternelle de ta chère mère. Elle ne l'avait jamais aimée. Tu étais seul. Pauvre petit lion. Seul à Munich alors que tu avais désiré voir ta meilleure amie. Mais tu avais craqué avant de fouler le marbre de sa demeure. Tel qu'un lâche, trop faible pour faire face à la mort. Tu ne voulais pas qu'elle te voit ainsi. Mais Magda était la seule à connaître la vérité. Le pas titubant, tu marchais dans les ruelles désertes de la ville. Le froid te caressait la peau. Peu vêtu, tu te fichais de tout, même de ta propre santé. Il n'y avait rien dans ce monde qui pouvait te retenir dès à présent. Les yeux rougis par des larmes futiles, tu frappes à leur porte. On t'ouvre. Tu ne dis mots. Ils savent pourquoi tu es là. Ils l'ont toujours su. Une habitude de venir ici, un refuge pour toi étant gosse. Il l'était toujours alors que le monde autour de toi avait grandi. Tu arrives près de la porte de chambre de ton amie. Le poing près de la porte mais tu n'as pas la force d'attendre. Tu entres. Les esprits ailleurs, l'odeur d'alcool se dégageait de ton corps, la solitude t'entourait. Pas un regards vers ton amie. Tu avais trop honte de ton état, de ta lâcheté. Tu étais vulnérable, affaiblis par l'absence de Saskia dans ce monde, jusqu'au point de dire à ta meilleure amie : « j'ai besoin de toi. »
Revenir en haut Aller en bas

Magdalena Feuerbach
impérialiste du Lion

avatar

‹ MESSAGES : 964
‹ PSEUDO : appletini
‹ FACE & CREDITS : margot robbie & SWEET DISASTER ; tumblr
‹ MULTICOMPTES : roskana dashkov
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-sept années de vie qui se sont écoulées brusquement sans laisser de trace
‹ STATUT CIVIL : mariée, depuis peu, au deuxième fils de la branche majeure des Fuchs
‹ STATUT DU SANG : à n'en pas douter, son sang est aussi pur que le cristal
‹ SCOLARITÉ : ancienne membre du pavillon erde, diplomée de l'académie goldadler il y a déjà quelques années
‹ ALLÉGEANCE : impérialiste du lion.
‹ COMPÉTENCES : ténacité (niveau 2), fraternité (niveau 1), persuasion (niveau 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: souviens toi de cette rose sur le béton (ft. Magda)   Sam 29 Oct - 19:10


Souviens toi de cette rose sur le béton
feat Marius Löwewald

Magdalena qui baignait autant dans la musique que dans les armes depuis son tout jeune âge avait toujours eu une oreille musicale ... Elle savait apprécier la majorité des styles musicaux, elle jouait même de certains instruments. Malheureusement pour elle, elle ne possédait pas de talent pour le chant, aucun, mais cela ne l'empêchait pas de s'adonner à cette activité dans le confort de sa chambre. Halloween approchait à grand pas, et malgré qu'elle n'y accordait pas énormément d'importance, elle aimait bien l'ambiance de cette fête et certaines chansons qui s'y rattachaient. C'est dans cet esprit qu'elle mit en marche sa radio et que cette dernière se mit à jouer une chanson de Michael Jackson. Un léger sourire se dessina sur le visage de la blonde et elle commença à chantonner ce classique du roi de la pop. « ♫ Cause this is thriller, thriller night and no one's gonna save you from the beast about to strike. You know it's thriller, thriller night. You're fighting for your life inside a killer, thriller tonight ♫ » La tête dodelinant de gauche à droite, elle se promenait dans sa chambre tout en chantant et en dansant.

Lorsqu'elle tenta une pirouette, tout en chantant, elle se retrouva face à son meilleur ami, immobilisé sur le pas de sa porte et qui arborait une tête de mort vivant. Elle allongea son bras afin d'atteindre sa radio et d'éteindre la musique qu'elle jouait depuis quelques minutes. « J'ai besoin de toi. » Magdalena, la mine grave, s'approcha de Marius avant de le prendre doucement par la main et de l'emmener jusqu'à son lit, pour que ce dernier puisse s'asseoir. Elle avait, comme tout le monde sur le territoire allemand, mis au courant, quelques jours plus tôt de l'exécution de Saskia et elle se doutait bien que la présence de son ami n'était pas étrangère à cette annonce ... Elle avait même pensé le voir plus tôt dans la semaine, son absence l'avait légèrement inquiété, mais elle savait Marius assez grand pour se débrouiller seul et lui avait laissé le temps de digérer la nouvelle ... Seulement, il ne semblait rien avoir digéré du tout et la mine qu'il affichait laissait penser qu'il avait profité de ces derniers jours pour oublier à l'aide de l'alcool.

« Approche » Une fois assise à ses côtés, Magdalena entraîna son ami jusque dans ses bras afin de lui faire ressentir à quel point elle le soutenait et d'ailleurs, elle n'avait pas été convaincue que la décision de l'impératrice était justifiée. « Je suis désolé pour toi. Cette décision était injuste » lui souffla-t-elle d'ailleurs à l'oreille. Après avoir consolé des dizaines et des dizaines de fois ces frères et soeur dans leur jeunesse, Magdalena avait l'impression de faire la même chose avec Marius, mais elle n'était pas dupe, la situation était bien plus alarmante que ce que ses cadets avaient pu subir dans leur enfance ... Marius venait de perdre l'amour de sa vie et malheureusement pour lui, il ne pouvait ni crier sa peine ni criée sa rage sur tous les toits, car son histoire d'amour avait été et devait demeurer secrète ...


    fear of love
    underco. △ underco. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
 

souviens toi de cette rose sur le béton (ft. Magda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGHT OF THE SEVEN :: Dissendium :: Feuertal :: Munich-