Navigation rapide

guide du nouveau
familles pures
familles mêlées
les alliances
géographie sorcière
monde magique et politique
autres annexes

le grand registre

journal de l'empire
top site

le flood !



 

fermeture du forum

Partagez | 
 

 INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Micaela Löwewald
impérialiste du Lion

avatar

‹ MESSAGES : 476
‹ PSEUDO : VOYOU. Mais si vous préférez, vous pouvez m'appeler Elodie, ou tout simplement Elo.
‹ FACE & CREDITS : Avatar @Bacaclava| Signature @Solosand | Citation @Slimane-Adieu
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt six années que l'univers gravite autour de ce monstre d'égoïsme.
‹ STATUT CIVIL : mariée. Pour le meilleur, mais surtout pour le pire.
‹ STATUT DU SANG : Fleuve écarlate, aussi pur que royal.
‹ COMPÉTENCES : uc

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Jeu 29 Sep - 20:20


Enregistrement du sang
saison 1 épisode 2
je n'ai pas envie de t'embrasser là où il a déjà mis ses lèvres. Encore moins pour faire semblant. Marius agissait comme un enfant depuis qu'il avait appris l'existence de cet liaison passée. Ce n'était comme homme blessé dont la jalousie enlaidissait les traits que l'on jugerait habituellement de gracieux et agréable à l’œil. Son orgueil avait été touché... de façon presque ridicule; Vous aviez eut une vie l'u avant l'autre, une vie à laquelle vous aviez renoncé mais que vous ne pouviez effacé. Il crachait le venin pour t'atteindre et tu regrettait qu'il y parvienne, tu regrettais presque de l'avoir laissé entrevoir tes failles parce qu'il pouvait aujourd'hui en jouer. Mais rassure toi, je vais leur montrer que tu es une femme parfaite, qui comble ma vie, d'un bonheur certain. Ta mâchoire te crispait en sourire. La femme blessée ne désirait plus le ménager de cette merveilleuse nouvelle que tu dissimulais jusqu'à ce qu'il soit plus enclin à t'écouter. mais il se jouait de toi, il te narguait et tu ne pouvais décemment le laisser prendre l’ascendant, non, tu n'étais pas ce genre de femme. Tu n'imagines pas à quel point tu devrais être heureux, mais tu es bien trop furieux pour l'entendre. Que le Lion m'en soit témoin. Maintenant si tu veux bien m'excuser, je m'en vais saluer mon frère. Je suis certaine qu'il sera plus enclin à écouter. Tu dégageais ta main de l'étreinte de la  sienne pour venir déposer un baiser  contre sa joue avant de s'éloigner vers ton frère aîné, Vittore. Tu les savais en mauvais terme et tu comptais bien jouer de cette mésentente sans pour autant rien n'y laisser paraître. Tu n'étais qu'une jeune femme, ravie de pouvoir revoir sa famille.  Quant à tes propos, tu les laissais planer, vague et subtile. Tu demeurais maître de ce balais d'apparence, souriant et saluant avec un sourire avenant ces gens qui n'étaient rien pour toi.
(c) light of the seven




A nous deux, au passé
Je n'aimerais pas être à ta place quand tu seras en pleurs, devant ta glace en pensant à moi, à tout ce que je t'ai aimé  écœurée de tes amants, ceux qui t'ont abandonnée  
Revenir en haut Aller en bas

Lukas Rosenwald
impérialiste de la Rose

avatar

‹ MESSAGES : 951
‹ PSEUDO : summer child, co.
‹ FACE & CREDITS : Dylan O'Brien, songbird (av) wood spoon (sign)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT CIVIL : Marié depuis trois ans et déjà père.
‹ STATUT DU SANG : Un sang pourpre coule dans ses veines, porteur aussi du fardeau de la consanguinité.
‹ OCCUPATION : Guérisseur à la tête du service diagnostic de l'hôpital magique Günther Bartholomaeus.
‹ SCOLARITÉ : de 2000 à 2008.
‹ ALLÉGEANCE : sa famille avant tout, à sa mère, puis son frère malgré leur distance.
‹ LOCALISATION : Berlin la belle, entre le palais où il réside et l'hôpital où il travaille.
‹ INVENTAIRE : Une pince à cravate toujours accrochée, en forme de rose, son portable toujours dans la poche en cas d'urgence, un carnet encorcelé pour prendre des notes pendant ses débriefing avec son équipe. Son alliance, son portefeuille en barda dans lequel une photo de sa fille a sa place
‹ COMPÉTENCES : empathie (1), fraternité (1) & impulsivité (2)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Ven 30 Sep - 17:58

Lukas était arrivé un peu tard malgré son rang – comme d’habitude. Tout ce qui ne mettait pas en danger la vie d’autrui était secondaire. Encore moins cette mascarade, préquelle à un ennui dantesque pour le prince, lui qui détestait la touffeur de la foule. Le médecin passa par chez lui pour attraper sa femme. Travaillant de soir, elle ne bougeait que rarement du palais lors de la journée, la passant derrière son piano à composer. C’est là qu’il la trouva, derrière son luxurieux instrument. « Liséa, » l’appela-t-il doucement. Elle ne dit rien, esquissa un simple sourire telle la rose délicate qu’elle était, et vint avec lui. Quelques mots aux domestiques, et le couple partit pour la cour des juges, accolé à la résidence impériale, laissant leur fille derrière eux – hors de question que la petite sorte du palais, elle allait subir ce test depuis leurs appartements, tout comme sa cousine. Durant le chemin, il la laissa s’accrocher à son bras, non sans se tendre quelque peu. Il avait du mal, depuis quelques temps, à accepter son contact, mais tentait tant bien que mal de ne rien laisser paraître. « Cet attentat nous a mis à mal, mais notre capacité résilience va nous permettre de retrouver nos forces rapidement. » souffla-t-il à sa femme. Il y croyait, le Rosenwald, il savait sa famille forte. S’il se pliait à cet exercice, c’était pour montrer l’exemple et pour se montrer. Prouver que sa place était ici, au-dessus de cette plèbe grouillante. Ils passèrent par l’entrée reliant les deux espaces, dans l’objectif clairement assumé de montrer leur supériorité. En arrivant dans la salle où les recensements se déroulaient, Lukas balaya la foule du regard, regardant les plusieurs queues déjà bien entamées pour se plier au recensement de la Rose. « Un creuset de terroristes » souffla-t-il encore. Il se maudit de ne pas être arrivé plus tôt afin de pouvoir éviter de côtoyer ces gens. Eviter aussi son frère, qu’il voyait de loin et qu’il redoutait plus que tout de croiser.


Just because logic doesn't seem that important when I fall in your eyes. Just because you're there and I don't know how to react. You know that, you see this dark hole between us and you know I'm tired to jump over once again.
Revenir en haut Aller en bas

Liséa Rosenwald
impérialiste de la Rose

avatar

‹ MESSAGES : 731
‹ PSEUDO : Littlewolf aka Hélène.
‹ FACE & CREDITS : Natalie Dormer. Avatar : Stolen Paradise & Signature : anaëlle.
‹ MULTICOMPTES : Seena, la fouine.
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 29 années qu'elle aime mettre en avant comme un bon vin dont on se délecte. Elle est pourtant accro à cette jeunesse qui la rend encore désirable.
‹ STATUT CIVIL : La bague au doigt, le pouvoir entre les mains. Mariée à Lukas par ambition, profitant de son statut et de son nom. Il est son meilleur ami, son confident et son amant mais l'amour n'y trouve pas son compte.
‹ STATUT DU SANG : Le carmin des rois, celui qui reste pur malgré les siècles qui passent. Elle est de ses bourgeoises qui crachent sur les mêlés, détestant leur existence depuis toujours.
‹ OCCUPATION : Femme politiquement engagée mais également directrice d'un cabaret. L'âme d'artiste qui s'évade à travers les corps, sa soif de pouvoir qui l'entraine dans les histoires d'adultes.
‹ COMPÉTENCES : manipulation (niv. 1) ; charisme (niv. 2) ; persuasion (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Ven 30 Sep - 21:41

Elle n’en avait pas envie. Encore une exigence qui lui paraissait futile. Il l’appelait. Lui, le traitre de cette famille. Lukas. Celui qui pensait sauver les meubles mais ne faisait qu’aggraver cette situation déjà douteuse. Elle lui souriait, douce, tandis que ses pensées imaginaient la façon de le tuer sur ce tapis de velours. C’était plus fort qu’elle, cette envie d’éteindre la vie dans les pupilles de ceux qui s’immisçaient dans sa frénésie grandissante. Elle s’accrochait à son bras, désirant lui planter ses griffes. Elle s’éloignait de cette fille qu’elle savait en danger. Liséa, elle ne pouvait rester sereine loin de la pureté de l’enfant qui portait son carmin. Ils s’approchaient de la salle alors que Lukas lançait une tirade complètement absurde aux yeux de sa femme. Elle se souvenait du gamin, celui qui grandissait et qui commençait doucement à la pousser vers le bas. Il ne serait pas cet homme qui réconforterait la petite famille. Loin de là. Elle porterait le poids tandis qu’il papillonnerait certainement dans son dos. Un soupire, un hochement de tête pour ne pas faire preuve d’arrogance. Ils arrivaient dans la salle, balayant chacun la grande pièce du regard. Lukas, il le traitait de terroriste. Tous. Sans faire la part des choses. Le monde ne tournait pas autour des Rosenwald, elle jurait silencieusement. Elle voulait se jouer de cette situation. Elle désirait le voir faible quelques secondes, comme il l’avait vu dans cette cave. Ses lèvres qui se collaient à son oreille, sa main qui caressait son épaule. « Peut-être que les terroristes sont plus proches que tu ne le penses. On ne sait jamais avec qui on partage sa vie. Avec qui on se couche chaque soir. » Elle ou un autre, cela pouvait être n’importe qui. Même lui. Ses lèvres se détachaient, son regard ne le quittait pas pourtant, elle attendait comme une enfant devant sa télévision. Il semblait bien trop sûr de lui. Lukas, il fallait qu’il comprenne que sa femme ne lui était pas dû. Qu’il devait plier l’échine, redescendre sur cette terre et l’aimer à sa juste valeur. Comme elle le faisait pour lui. Par la haine. Par le mépris grandissant. Au final, la mort de l’impératrice l’arrangeait bien. Si seulement… Il n’y avait qu’un sang mêlé pour échouer de cette façon.




Amour viscérale.
⊹ Vice qui s'écoule dans ton carmin, déposant toutes les armes pour devenir reine du chaos. Tu danses, enivrée de flamme, cherchant à marquer l'histoire de ton point final. Rêves qui s'entassent dans ton esprit, noircissant peu à peu la raison qui te perd.
Revenir en haut Aller en bas

Aloisia Rosenwald
impérialiste de la Rose

avatar

‹ MESSAGES : 468
‹ PSEUDO : flyingsquirrel. (maëlle)
‹ FACE & CREDITS : holland roden. (hepburns)
‹ MULTICOMPTES : andreas le plus beau.
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : elle effleure les trois décennies du bout des doigts. vingt-huit ans, un âge vêtu d'une grande signification à ses yeux. une année qu'elle n'oubliera pas.
‹ STATUT CIVIL : l'alliance à son doigt la lie pour la vie à luis rosenwald. mariée depuis quatre ans au futur empereur, on ne peut pas dire qu'ils s'aiment d'un amour fou, mais forment un duo très soudé. cependant il n'est pas rare qu'aloisia ne se perde dans les draps d'un autre.
‹ STATUT DU SANG : son sang est pur et il ne pourrait pas en être autrement.
‹ OCCUPATION : aloisia est juge et ce depuis quelques années. c'est elle qui fait et défait des vies, qui décide qui est coupable et qui ne l'est pas.
‹ SCOLARITÉ : diplômée de goldadler depuis une dizaine d'années, aloisia était une étudiante qui excellait dans tous les domaines.
‹ ALLÉGEANCE : son allégeance va au rosenwald et de ce fait à l'impératrice. ça a toujours été une évidence pour aloisia, qui a été élevée avec les valeurs de l'empire.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 1) ; fraternité (niv. 2) ; persuasion (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Ven 30 Sep - 22:40

Aloisia observa d'un air calme le sorcier s'occuper de Luis. Son regard était rivé sur le doigt de son époux, sur le sang pourpre qui tâchait désormais le tissu autrefois immaculé. La jeune femme s'arracha à cette contemplation pour poser son regard sur le visage de son époux. Un léger sourire étira ses lèvres, avant qu'elle ne hausse les épaules suite aux paroles du prince. « Si ça peut nous permettre de découvrir la vérité. » Leurs regards restèrent verrouillés quelques secondes, avant que la rousse n'avance pour faire soumettre son sang au test. Les mesures prisent par Helmina pouvait paraître extrémiste, Aloisia en avait conscience. Elle savait qu'ainsi, sa belle-mère ne s'attirait pas les faveurs du peuple, mais elle comprenait pourquoi l'impératrice avait tout cela. Elle souhaitait que sa famille se sente en sécurité, et pour ça la rousse lui en était reconnaissante. La future impératrice laissa l'homme lui effectuer une légère entaille dans la paume, puis utiliser le tissu blanc pour recueillir son sang. Ce dernier était d'un rouge sombre, comme celui de Luis. D'un geste habile, Aloisia soigna la blessure sur sa main, avant de se tourner vers Luis. « C'est une bonne chose de faite. » Son regard fut attiré par deux silhouettes, un peu plus loin. Aloisia ne tarda pas à reconnaître Lukas et Liséa, qui avançaient vers eux. Dans un automatisme, la main de la rousse vint se poser sur le bras de Luis, tandis qu'elle tâchait de garder le sourire poli qu'elle arborait d'ordinaire. Aloisia n'avait rien contre le couple, elle appréciait Liséa et ne ressentait aucune animosité envers Lukas, même si ce dernier ne la portait pas vraiment dans son cœur.


Dernière édition par Aloisia Rosenwald le Dim 2 Oct - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Helmina Rosenwald
maître du jeu

avatar
‹ MESSAGES : 298

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Sam 1 Oct - 23:53


Enregistrement du sang
saison 1 épisode 2
Les recensements ont commencé déjà depuis plus d’une heure et il n’y a pas encore eu d’incident. Plusieurs personnes sont préposées au recensement, et aucune d’entre elles n’a vu d’anomalie dans les registres qu’elles sont censées vérifier. L’ambiance est lourde, des discussions sont lancées ici et là, et la tension de l’attente est palpable. Personne n’aime patienter, que ce soit les purs qui se demandent ce qu’ils font là que les sans-mêlés, sentant la portée de cette décision impériale bien plus lourde que les autorités ne veulent l’avouer officiellement. Cependant, tout est calme et personne ne sort du rang. Jusqu’à ce qu’un crépitement ne commence à se faire entendre au fond de la grande salle. Le bruit grandit, grandit encore et les premiers regards se tournent vers ce qui semble être sa source. Un garde s’avance : des étincelles sortent du mur de pierres, étincelles qui commencent à former des lettres… Bientôt, on peut lire « RVR fera couler le sang impur. » L’effroi s’entend par les souffles qui sont retenus, et les chuchotements inquiets bourdonnent dans la salle. Les formes se ferment brusquement. Le responsable de la sécurité hurle au coupable de se dénoncer, tandis qu’un de ses agents commence déjà à analyser les écritures pour décrypter avec quel genre de magie le sort a été jeté. Ordre est donné aux censeurs de se presser pour finir la vérification du sang de chaque personne enfermée. Mais avant qu’ils ne puissent s’exécuter, les mots percent la pierre dans laquelle ils se sont gravés, la fendant en deux d’un trou béant d’où une explosion retentit, touchant l'agent de plein fouet. Le mur s’écroule en fracas sur les personnes à proximité. La foule est prise de panique, elle crie, elle bouscule, et les gardes peinent à garder la maîtrise de la situation.

Explication :
- Ring von Reinheit a posé un sort de bombe à retardement. Elle a explosé pour faire tomber le mur alors que la salle est grouillante de monde. Vous pouvez très bien faire en sorte que votre personnage soit touché, par l'explosion, par le mur, ou encore qu'il se fasse bousculer et marcher dessus par la foule.
- Le recensement a donc été interrompu : il se peut parfaitement que votre personnage n'ait pas encore pu passer devant les censeurs.
(c) light of the seven


Revenir en haut Aller en bas

Mietek Engelmann
pour un nouveau régime

avatar

‹ MESSAGES : 52
‹ PSEUDO : addie
‹ FACE & CREDITS : princess
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq
‹ STATUT CIVIL : célibataire
‹ STATUT DU SANG : sang-mêlé
‹ COMPÉTENCES : audace (niv. 1) ; espionnage (niv. 1) ; tenacité (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Dim 2 Oct - 1:17

Une humeur massacrante l'avait happée tout entier, depuis le début de cette satanée journée. L'enregistrement du sang le révulsait sur tous les points imaginables, il ne percevait strictement aucun intérêt à se rendre sur place, si ce n'est que pour sa survie et celle de sa bien aimée Caitriona. Il ne pouvait se permettre de la placer en danger volontairement, et bien que c'était déjà prendre un haut risque que de l'emmener dans un lieu si public, le fait de l'avoir non recensée en composerait un bien plus important. Ainsi, après s'être assuré qu'elle soit méconnaissable aux yeux d'autrui, ils s'étaient tous les deux orientés silencieusement vers la cour des juges, dans le Berlin sorcier.

Le jeune homme s'efforçait de conserver une attitude impassible, tout en tenant inlassablement la jeune sorcière par le coude, se mouvant au travers des groupes d'individus, à la recherche d'un moyen d'achever cette activité imposée le plus promptement possible. Il repoussait ardemment les pensées meurtrières qui l'envahissaient sans retenue, se concentrant sur le bien-être de son amie. Puis, une explosion retentit, à en faire siffler les oreilles de Mietek indéfiniment. Il resserra son emprise sur Caitriona, effaré à l'idée de le perdre dans la cohue qui se formait sous ses yeux, chacun tentant de fuir le chaos qui venait d'être créé au cœur de cette mascarade. Balayant les alentours d'un regard, conservant un sang-froid épatant qui lui était propre, Mietek attira Caitriona vivement vers la direction qui lui semblait la plus sécuritaire. Ils ne s'étaient pas encore faits recensés, et il ne pouvait s'empêcher de se questionner sur les répercussions de la finalité de cet événement. Il se pencha vers la jeune allemande, tout en gardant un pas pressé, glissant dans son oreille : « Aucune blessure ? »
Revenir en haut Aller en bas

Magdalena Feuerbach
impérialiste du Lion

avatar

‹ MESSAGES : 964
‹ PSEUDO : appletini
‹ FACE & CREDITS : margot robbie & SWEET DISASTER ; tumblr
‹ MULTICOMPTES : roskana dashkov
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-sept années de vie qui se sont écoulées brusquement sans laisser de trace
‹ STATUT CIVIL : mariée, depuis peu, au deuxième fils de la branche majeure des Fuchs
‹ STATUT DU SANG : à n'en pas douter, son sang est aussi pur que le cristal
‹ SCOLARITÉ : ancienne membre du pavillon erde, diplomée de l'académie goldadler il y a déjà quelques années
‹ ALLÉGEANCE : impérialiste du lion.
‹ COMPÉTENCES : ténacité (niveau 2), fraternité (niveau 1), persuasion (niveau 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Dim 2 Oct - 3:27


Épisode 2 - Enregistrement du sang

Magdalena s'était présenté à la cour des juges, loin d'apprécier la raison qui l'y avait emmené. Elle jugeait que cette histoire d'enregistrement du sang était une réelle mascarade et une perte de temps pour les sangs purs ... Personnage de la haute société dont il était impossible de prendre la place et qui donc, par le fait même, ne devrait pas avoir l'obligation de faire tester leur sang. Elle trouvrait les Rosenwald un tantinet écornifleur, à chercher des problèmes là ou il n'en avait probablement pas. Il semblait tenter de faire tomber un pendrillon inexistant qui réveillerait la fausse identité de certains membres de la société. Magdalena, qui était une personne d'un naturel efficace et qui détestait perdre son temps s'était présent à la cour à reculons et de très mauvaise humeur. Elle s'y était d'ailleurs présenté seule, car personne n'avait osé l'accompagner vu son humeur massacrante, pas même son mari. Lorsqu'elle avait mis les pieds dans la grande salle ou se trouvait des dizaines et des dizaines de sorciers, elle avait eu envie de faire demi-tour, découragée par la foule qui était présente. Mais elle y avait vite renoncé, se rendant compte que rebrousser chemin lui prendrait autant de temps que de continuer tout bonnement son chemin. De plus, elle avait remarqué dans la foule son compagnon d'enfance. Marius, qui semblait en mauvais terme avec sa femme qui le quitta quelques secondes plus tôt. Magdalena choisit ce moment pour le rejoindre. « Tu es bien plus charmant lorsque tu souris très cher ! Enlève cet air furieux de ton visage ou les gens vont finir par se poser des questions. » Certes, il avait semblé heureux quelques minutes plus tôt, mais suite au départ de Micaela son air avait changé et Magdalena le connaissait assez pour déceler des éclairs de colère dans son regard. Elle ne manqua pas d'ajouter quelques compliments à l'égard de l'aîné Löwewald afin de tenter de le faire sourire. « Tu es particulièrement réfulgent ce soir. Tout en beauté ! » Elle le prit par le bras et choisit de faire quelques pas en sa compagnie, en quelque sorte afin d'éviter d'avoir à discuter avec d'autres personnes, mais aussi pour changer les idées de son ami.

« Tu as déjà fait tester ton sang ou tu redoutes ce moment ? Advenant que la couleur de ton sang ne soit pas la bonne. » Elle afficha un sourire, ironique, ayant presque envie de rire de cette situation ridicule à laquelle ils devaient faire face. Cependant, elle changea radicalement d'air lorsque non loin d'elle, un message s'afficha sur l'un des murs de la cour. Une menace, venant vraisemblablement d'un groupe extrémiste dont elle avait déjà entendu parler. Trop concentré par les ordres criés dans la cour et le message affiché, elle réalisa bien trop tard ce qui se passa et ne réagit que lorsque le mur explosa. N'ayant eu ni le temps, ni l'instinct de s'éloigner, Magdalena fut repoussée par le souffle de l'explosion et reçut quelques débris, dont certains vinrent s'écraser contre son crâne, ne manquant pas d'y laisser une marque. Elle fut rapidement empoicrer par certains déchets ayant éclaté en même temps que le mur. La soirée, qui s'annonçait sans embûche, avait été compendieusement sans incident, mais maintenant, il en était tout autrement.


    fear of love
    underco. △ underco. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Luis Rosenwald
impérialiste de la Rose

avatar

‹ MESSAGES : 1342
‹ PSEUDO : bigbadwolf, lise.
‹ FACE & CREDITS : dylan o'brien / bbw + sign. tumblr/halsey
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans depuis le 14 mai.
‹ STATUT CIVIL : Marié à Aloisia Freidrich, devenue Rosenwald. Cependant le brun n'est pas fidèle. Une rumeur court d'ailleurs à ce sujet, mais elle reste à l'état de rumeur car personne n'a de preuves. En effet, Luis est assez persuasif pour éviter que les autres ne parlent.
‹ STATUT DU SANG : Pur, il serait inconscient d'en douter. Ses capacités magiques démontrent de son sang pourpre, qui coule dans ses veines.
‹ OCCUPATION : Prince héritier à plein temps, exerçant le métier d'avocat principalement parce que c'est amusant. Ambitieux, Luis est incapable de ne pas travailler. Même si il n'exerce plus autant qu'il le voudrait, il a aime retourner au bureau pour s'occuper de quelques richissimes sorciers capables de se payer ses services.
‹ SCOLARITÉ : Goldadler, bien sûr, dans le pavillion des purs. Très bon étudiant, il n'a jamais raté dans une seule branche.
‹ ALLÉGEANCE : A sa famille, à sa mère, à lui-même.
‹ LOCALISATION : Berlin.
‹ INVENTAIRE : Son téléphone portable (qu'il déteste), un portefeuille qui ne le quitte jamais et son alliance, bien sûr, qu'il ne retire jamais.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 2), leadership (niv. 1), cruauté (niv. 2)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Dim 2 Oct - 12:26

« Si ça peut nous permettre de découvrir la vérité. » Répondit sa femme, alors que leurs iris s'attrapèrent pour ne se lâcher que quelques secondes plus tard. Le brun hocha doucement la tête en la regardant s'éloigner pour lui pour aller voir le même censeur. Il l'observa, observa surtout le censeur qui opérait une légère entaille dans la main de son épouse. Son regard était fixé sur lui. Une erreur, et il la verrait. « C'est une bonne chose de faite. » entendit-il sa femme dire alors qu’elle venait de soigner sa main de la même manière qu’il avait soigné la sienne à lui. Luis tourna son regard vers la foule, et au même moment où il sentit Aloisia poser sa main sur son bras, il vit son frère et Liséa s’avancer dans leur direction. Le brun ne posa que quelques secondes son regard sur son jumeau, avant de tourner la tête vers Aloisia. « Retournons au palais. » souffla-t-il, mais il n’eut pas le temps d’emmener sa femme ailleurs que, sur un des murs de la cour, un message magique fit son apparition. Un frisson glacial parcouru l’échine du jeune héritier, alors qu’il reconnut l’acronyme qui avait fait chuter sa famille du haut de son trône d’or. Trône qu’ils venaient de récupérer. Il était hors de question que les Rosenwald soient encore une fois associer à ce groupe terroriste. Le brun n’eut pas le temps de réfléchir qu’une explosion eut lieu. Il eut juste le réflexe de prendre Aloisia contre lui, protéger son visage contre son torse alors que le souffle de l’explosion les fit presque tomber au sol. Il dut se retenir contre un sorcier inconnu, qui lui-même s’était presque affalé sur le bureau des censeurs. Ils se trouvaient loin de la déflagration, mais elle avait été si puissante que tout le monde l’avait senti au moins légèrement. La poussière envahissait déjà les lieux, ses bras en étaient recouverts et les cheveux d’Aloisia en était parsemé – les siens aussi, probablement -. Les gens crient autour d’eux. Luis sent la rage monter dans chacune de ses cellules, il attrape sa femme fermement par les hanches, d’un bras, et se retourne pour constater l’ampleur des dégâts. « Il faut que tu sortes d’ici. » Il la tira avec lui, son regard fouillant la foule à la recherche de son frère. Ces terroristes avaient attaqué autant de purs que d’impurs, et c’était aussi pour ça que le brun ne pouvait cautionner une telle action. Trop inquiet que pour pouvoir le cacher, il finit par souffler « Dis moi si tu vois Lukas. »



and i'll use you as a warning sign, that if you talk enough sense then you'll lose your mind, and i'll use as a focal point so i don't lose sight of what i want. and i moved further than i thought i could, but i missed you more than i thought i would. and i found love where it wasn't supposed to be, right in front of me.

.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Dim 2 Oct - 13:16

Aloïs venait de finir son service à l’hôpital, et il fallait dire que la nuit n'avait pas été de tout repos. Il avait fallu préparer les patients au recensement, qui devait être fait dans la journée, et à l'hôpital. Bon nombres des malades ne pouvaient se déplacer et une équipe de censeurs se rendaient directement sur place. Cela n'avait sûrement pas été de tout repos. Beaucoup posaient des questions, et même en étant médecin, Aloïs avait dû mettre les mains à la pâte pour assister ses infirmières, en plus de leurs missions de diagnostics et de soin. Les patients prêts, et la salle installée, la nuit était passée relativement rapidement, et le soleil du matin pointait déjà le bout de son nez.
Aloïs ne manquait pas à la règle, son sang devait être testé, bien qu'il se savait certain que le sang pourpre coulait dans ses veines, la nervosité en faisait trembler ses mains. Depuis la tentative d'attentat à l'anniversaire impérial, et son arrestation, beaucoup le regardaient de travers, bien que son innocence fut proclamée. Avoir été utilisé pour ne pas éveiller les soupçons du peuple sur les arrestations ciblées sur les magiciens et sangs-mêlés, ne l'avait guère enthousiasmé... Alors retourner dans la foule l'inquiétait bien plus que toute autre chose.
Il était arrivé dans les premiers, et avait déjà effectué la prise de sang. Pourpre. Parfait. Il allait pouvoir rentrer, sans avoir à être observé par tout ce monde qui commençait à s'amasser pour faire la queue. Il s'attarda pourtant sur le stand de collations. N'ayant pas petit-déjeuner, il en profita, tout en discutant avec une de ses collègues infirmière, Mia. Il pouvait apercevoir beaucoup de monde, dont Liséa, Lukas, Luis et Aloisia. Il attendit un moment avant de s'approcher pour les saluer, la fatigue sûrement... Un instant d'inattention, et la peur de son entourage le sortit de sa torpeur. Les lettres de lumière écrite sur le mur étincelaient, attisant la peur de tous les innocents dans la salle. Cela ne présageait rien de bon. Dans un mouvement rapide, il voulut se rapprocher de sa sœur, tout en hélant son prénom "LISEA !", intention qui fut interrompue par l'explosion. La foule au plus prêt du mur avait été soufflée, et Aloïs n'avait pas été épargné. Son corps fut envoyé quelques mètres plus loin dans la salle. La gravité l'avait très vite ramené au sol, s'écrasant lourdement sur celui-çi. Secoué, son esprit s'évada quelques minutes de son corps, au pied de cette foule apeurée, une perle de sang s'échappant de son oreille gauche. Il aurait dû ne pas s'attarder, rentrer se coucher. Mais le destin en avait sûrement décidé autrement...
Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Rosenwald
impérialiste de la Rose

avatar

‹ MESSAGES : 174
‹ PSEUDO : batoews, alexandra
‹ FACE & CREDITS : christian bale (avatar de : tik tok & signa de moi-même)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : tu as franchi le cap de la quatrième décennie cette année, quarante ans tout juste
‹ STATUT CIVIL : marié et père depuis près de vingt quatre ans maintenant... eh oui, cela ne te rajeunis guère, il faut dire !
‹ STATUT DU SANG : est-ce une question qui mérite de t'être posé ? pur, évidemment
‹ OCCUPATION : tu occupes présentement la profession de détective privé, aidant certaines personnes à se séparer ou ouvrir les yeux sur une situation
‹ SCOLARITÉ : tu as étudié à l'université il y a des années de cela en criminologie et en droit, histoire de bien être informé pour ton présent métier
‹ ALLÉGEANCE : évidemment, la question ne se pose guère ici non plus. étant un rosenwald depuis ta tendre enfance, ton allégeance va évidemment à l'impératrice de la rose
‹ LOCALISATION : à quelque part dans berlin pour le travail, tu te déplaces constamment dans la capitale pour ton travail
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 1), espionnage (niv 1), discrétion (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Lun 3 Oct - 17:51

La nouvelle était tombée il y a quelques jours et aujourd’hui, c’était le moment d’aller au palais de justice afin de prouver que tu es véritablement un Rosenwald de sang pur. Il va évidemment de soi que tu y ailles pour montrer l’exemple aux autres. Malgré toute ton occupation au bureau, tu as bien choisi tes moments aujourd’hui de manière stricte pour ne pas rater cette nouvelle disposition de ta cousine. Tu espères également que ta femme et tes enfants feront la même chose dès qu’ils auront quelques minutes pour le faire. Après avoir bu ta dernière gorgée de café, tu te diriges vers l’extérieur de ton cabinet pour rejoindre les rues de la ville et te faufiler dans la population de Berlin et prendre le chemin le plus court pour aller au palais de justice. Tu aurais pu prendre le plus long, mais tu veux absolument avoir le temps de manger un petit quelque chose avant de retourner au boulot. Bien sûr, les escapades nocturnes font parties de ta vie, donc autant y aller pendant qu’il y a un temps mort au bureau. Sur la route, un bruit sourd se fait entendre, mais tu es déjà trop loin pour le remarquer et tu continues, te hâtant à arriver sur les lieux pour en repartir aussitôt.
Cependant, tu n’avais pas prévu cela. Dès ton arrivée au palais de justice, les choses se sont déjà gâtées et tu regardes autour de toi avec la plus grandes des confusions.  Il y a des personnes qui crient et tu ne comprends pas du tout ce qui se passe. Et tu vois ensuite cet énorme trou au mur et la poussière autour de toi et des gens qui se trouvent dans le palais justice. Par un genre de réflexe, tu cherches une tête familière des yeux. Évidemment, tout le monde devait se présenter là et tu essayes de retrouver ne serait-ce qu’un membre de la famille Rosenwald. Tu sais qu’ils sont là et tu ignores s’ils sont en danger, mais tu veux absolument savoir s’ils se portent bien. Finalement, tu aperçois Aloisia et Luis qui étaient visiblement sur le point de s’en aller lorsque c’est arrivé. Tu te diriges vers eux le plus rapidement possible pour voir dans quel état ta nièce et ton neveu se trouvent. Les regardant rapidement, tu vois tout de suite qu'ils n'étaient pas très proches de la bombe, mais qu'ils sont poussiéreux à souhait. « Vous allez bien ? Rien de casser ? Où sont les autres ? » Tant de questions qui restaient malheureusement sans réponses pour toi qui viens tout juste de se rendre sur les lieux où un autre incident vient tout juste de se produire.



just breathe, everything's going to be alright
in the end, right?

rudolf the red nosed reindeer  What a Face :
 
Revenir en haut Aller en bas

Aloisia Rosenwald
impérialiste de la Rose

avatar

‹ MESSAGES : 468
‹ PSEUDO : flyingsquirrel. (maëlle)
‹ FACE & CREDITS : holland roden. (hepburns)
‹ MULTICOMPTES : andreas le plus beau.
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : elle effleure les trois décennies du bout des doigts. vingt-huit ans, un âge vêtu d'une grande signification à ses yeux. une année qu'elle n'oubliera pas.
‹ STATUT CIVIL : l'alliance à son doigt la lie pour la vie à luis rosenwald. mariée depuis quatre ans au futur empereur, on ne peut pas dire qu'ils s'aiment d'un amour fou, mais forment un duo très soudé. cependant il n'est pas rare qu'aloisia ne se perde dans les draps d'un autre.
‹ STATUT DU SANG : son sang est pur et il ne pourrait pas en être autrement.
‹ OCCUPATION : aloisia est juge et ce depuis quelques années. c'est elle qui fait et défait des vies, qui décide qui est coupable et qui ne l'est pas.
‹ SCOLARITÉ : diplômée de goldadler depuis une dizaine d'années, aloisia était une étudiante qui excellait dans tous les domaines.
‹ ALLÉGEANCE : son allégeance va au rosenwald et de ce fait à l'impératrice. ça a toujours été une évidence pour aloisia, qui a été élevée avec les valeurs de l'empire.
‹ COMPÉTENCES : charisme (niv. 1) ; fraternité (niv. 2) ; persuasion (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Mer 5 Oct - 21:34

Aloisia était surprise de la réaction de Luis. Qu'il ne veuille pas s'attarder ici semblait logique, mais qu'il ne prenne pas le temps d'échanger quelques mots avec son frère la surprenait. Elle n'eut pas le temps de réagir que des lettres se formèrent sur le mur du fond de la cour. La jeune femme resta figée à observer la phrase prendre forme grâce à la magie. Sans qu'elle ne s'en rende compte, les doigts d'Aloisia s'accrochaient un peu plus au bras de Luis, dans une tentative désespérée de se rapprocher de la seule personne qui réussissait à la rassurer. Avant même que la rousse ne puisse formuler des pensées cohérentes dans sa tête, une violente explosion vint ébranler la salle, faisant s'écrouler le mur sur lequel était apparue la menace. Aloisia se retrouva le visage enfoui contre le torse de Luis, s'accrochant à lui comme à une bouée de sauvetage. Il était son roc, son encre, dans ces situations difficiles. La rousse resta un instant immobile, tandis que son époux essayait de retrouver son équilibre. Son cœur était lancé dans une course infernale, menaçant de briser sa cage thoracique à tout moment. Les cris résonnaient dans les oreilles de la future impératrice, qui n'arrivait pas à se résoudre à lever la tête. Les même souvenirs se répétaient en boucle dans son crâne. L'attentat. Le feu. Les morts. Ils la paralysaient. Mais Luis ne lui laissa pas le loisir de rester dans sa léthargie. Il passa son bras autour de sa taille, fermement, la renvoyant directement à la réalité. Levant la tête, son regard chercha celui de son époux, comme pour se rassurer. Elle le laissa l'entraîner parmi la foule, l'écoutant d'une oreille distraite. Les iris de la rousse papillonnaient des personnes aux débris, des débris aux victimes. La première pensée qu'elle eut fut pour Lena, qui était en sécurité au palais. Elle était soulagée de ne pas avoir emmené sa fille ici. La voix de Luis lui parvenait teintée d'une inquiétude qu'il n'arrivait pas à dissimuler. Elle ne l'avait jamais vu comme ça. « Il ne doit pas être loin, il était presque à côté de nous. » Du moins, elle espérait qu'il ne s'était pas éloigné durant les quelques secondes où elle l'avait quitté du regard. Une voix familière arriva aux oreilles d'Aloisia, qui se retrouva bientôt face à Rudolf. Elle était soulagée de le voir ici. « Ça va, oui. Nous avons perdu Lukas et Liséa. » Si Aloisia n'avait qu'une envie, celle de partir, elle ne pouvait pas abandonner le couple sans savoir où ils étaient. Elle savait aussi que Luis ne quitterait pas cet endroit sans avoir trouvé son frère, et la rousse refusait de partir sans son époux.
Revenir en haut Aller en bas

Dorian Vanheycke
pour un nouveau régime

avatar

‹ MESSAGES : 45
‹ PSEUDO : magnus effect. ( kim )
‹ FACE & CREDITS : richard madden, by red rose.
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT CIVIL : célibataire, loin d'être pressé de se retrouver la bague au doigt si c'est pour une femme qu'il n'aime pas. ( idéal rare mais pas encore intenable. )
‹ STATUT DU SANG : sang-mêlé, sang impur dont il refuse obstinément d'avoir honte.
‹ OCCUPATION : avide amateur de langues, dorian occupe la position d'interprète auprès de la famille wolffhart.
‹ SCOLARITÉ : il est de ces mêlés qui ont eu à la fois l'argent et l'audace nécessaires pour se présenter à goldadler, revenant année après année avec un peu plus d'obstination, jusqu'à sa huitième année.
‹ ALLÉGEANCE : il ose rêver de son propre idéal ; celui d'un régime non impérialiste mais démocratique, relique historique qui avait pourtant du bon.
‹ LOCALISATION : entre berlin, où sa famille réside, et frankfurt, où il se déplace de temps en temps dans le cadre de ses fonctions.
‹ COMPÉTENCES : fraternité (niv. 1) ; diplomatie (niv. 1) ; ténacité (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Mer 5 Oct - 22:13

L’atmosphère générale a de quoi gâcher l’humeur. Il faudrait être aveugle pour ne pas remarquer que les sang-purs n’approuvent pas plus le décret impérial que les mêlés qui les entourent – quoique, il l’admet, pour des raisons largement différentes. ( Un anathème envers eux ; il peut déjà imaginer les plus radicaux des mêlés marmonner ces mots sous cape, mais ici n’est pas le bon lieu pour de tels commentaires. ) Même Ilse, d’un caractère habituellement sémillant, est remarquablement silencieuse. Plus vite ils seront sortis d’ici, mieux ce sera. Son regard parcourt la salle, entre visages connus et inconnus, purs et mêlés pour une fois mélangé – même si les premiers sont distinctement reconnaissables, ne serait-ce que par leur attitude. Le mouvement déloge la peluche que Wilhem tient serrée entre ses petites mains, ce qu’il ne remarque pas tout de suite ; c’est seulement lorsque l’enfant commence à geindre doucement qu’il se rend compte que quelque chose ne va pas, et quelqu’un l’a déjà devancé. C’est une femme aux cheveux dorés, qui semble avoir plus ou moins son âge. Ce n’est pas elle qu’il reconnaît, mais l’homme qui se tient à son côté. ( Lindeberg, souffle une petite voix. ) Une sang-pure, alors. La même réalisation semble avoir touché Ilse, et même si la nouvelle venue ne leur donne aucune raison de se méfier d’elle, il devine le regard circonspect que la jeune femme à son côté lance à la blonde, ses yeux oscillant entre son fils et l’inconnue.

L’expression de Dorian s’adoucit lorsqu’il repère le petit ours en peluche dans la main de la Lindeberg. Ses mots reprennent ce qu’il devine, et il lui adresse un sourire poli. « Merci beaucoup, madame. » La gratitude du bébé est plus exubérante que la sienne ; il est trop petit pour savoir à quel point la pureté du sang fait la différence dans leur société, et dans ces grands yeux bleus, le monde est encore beau. C’est un sourire radieux que Wilhem adresse à celle qui vient de lui remettre son jouet, pressant l’ours en tissu contre son menton. Dorian ajuste sa position dans ses bras avant de reprendre la parole. « Oh — Wilhem. » Au son de son nom, l’intéressé repart dans un babillage enthousiaste, manquant de lâcher son ours une seconde fois en se penchant en avant pour mieux voir la sang-pur.

S’il en aurait dit plus, nul ne le sait. Il n’en a pas l’occasion, car les bavardages, hautains ou pas, changent de ton lorsqu’un son qui ressemble presque à l’allumage de feux d’artifices se fait entendre à seulement quelques mètres d’eux. La prise d’Ilse se resserre sur son bras lorsque les premiers traits se gravent dans la pierre. Il lit au fur et à mesure que les lettres apparaissent, et son sang se glace dans ses veines. RVR fera couler le sang impur. Ces mots ne font que renforcer l’impression qu’il a d’avoir mal choisi l’heure de recensement, et il accorde un autre sourire poli et crispé à son interlocutrice avant de se détourner, se dévissant le cou pour voir où en est la file. Ils ne sont plus très loin — juste un petit peu, prie-t-il, un petit peu et advienne que pourra. Ces quelques secondes sont cruciales et il manque de les gaspiller.

Le mur explose.

C’est le souffle qu’il sent en premier, brûlant, précédant de quelques fractions de seconde les éclats. Dorian a le réflexe de se retourner pour couvrir Wilhem, et il sent Ilse bouger à son côté dans le même but, protéger son fils – et l’explosion le jette à terre. Le monde disparaît un instant dans un flash de blancheur, mais il est brutalement ramené à la réalité par les vagissements stridents de l’enfant qu’il tient. Mère et parrain ont servi de bouclier pour le plus gros des dégâts, mais ce sont le bruit et la panique qui ont déclenché ces sanglots. Un filet de chaleur coule sur sa tempe, et lorsqu’il y porte les doigts d’un air hagard, il se rend compte que c’est du sang. Peut-être ont-ils encaissé d’autres blessures, tous les deux, mais son angoisse est ailleurs, mêlé à un soulagement sans nom à la vue d’un Wilhem en apparence sain et sauf. Il reste sonné, confus, jusqu’à ce que les mains d’Ilse le tirent à ses pieds, sa voix se mêlant à la cacophonie alentour.
Revenir en haut Aller en bas

Agnieszka Lindeberg
impérialiste de la Rose

avatar

‹ MESSAGES : 165
‹ PSEUDO : vae solis (paula)
‹ FACE & CREDITS : britt robertson (honeybones)
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-six ans que son sourire rayonne
‹ STATUT CIVIL : mariée depuis plusieurs années à un lindeberg
‹ STATUT DU SANG : pur - si elle a été élevée en y accordant la plus grande importance, ce mot ne lui a jamais plu
‹ OCCUPATION : professeur d'alchimie
‹ ALLÉGEANCE : elle soutient le féminisme d'helmina rosenwald, mais en aucun cas la violence qu'elle lui associe parfois
‹ COMPÉTENCES : altruisme (niv. 1) ; persuasion (niv. 1) ; fraternité (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Jeu 6 Oct - 18:00

Son sourire ne disparaît pas, mais il se fane quelque peu quand elle voit les airs gravés sur les visages des deux mêlés en face d'elle. Elle sait qu'ils se méfient. Parce qu'elle est pure. Parce qu'elle était censée les mépriser autant que le faisait le reste de sa caste. Tous ces termes qui ne lui plaisaient guère, mais qu'elle ne saurait remplacer - parce que c'était comme ça qu'on l'avait élevée. Au-dessus des autres, malgré ses opinions plus ouverts (qu'elle se gardait bien de partager, soit dit en passant.) Le nom de l'enfant parvient jusqu'à ses tympans, il y résonne pendant plusieurs secondes. Il recommencer à balbutier, là où quelques minutes plus tôt, il lui adressait le plus beau sourire qu'il lui ait été donné de voir sur le visage d'un bambin. Elle allait lui répondre. Lui dire que c'était un beau prénom. Elle allait se pencher un tout petit peu en avant pour plonger ses yeux dans les siens, et murmurer un jolie bonjour,  Wilehm. Mais elle n'en fit rien. Elle n'en fut pas permise.

Ce fut comme si une multitude d'étincelles s'allumèrent en meme temps. Le son était crépitant, et étrangement, il lui est presque assourdissant. Elle regarde de lettres se dessiner, et n'intègre le message seulement lorsqu'il est intégralement rédigé. Elle frisonne. Elle lève les yeux sur son époux, qui a les siens rivés sur les mots brûlants gravés sur le mur, à seulement quelques mètres d'eux. Une voix s'élève par-dessus le silence. Une voix et un accent qu'elle connaît par coeur, appelant un prénom qui lui était tout aussi familier. Aloïs. Le nom de son cousin s'échappe d'entre ses lèvres - et puis,l'explosion les assourdit tous, projetant les corps les plus près à même le sol. Elle n'entend rien le temps de quelques secondes, mais les pleurs et les cris stridents de l'enfant lui font rapidement retrouver l'ouïe. Elle tend faiblement le bras à sa droite, rencontre la peau chaude d'Oskar, et elle soupire. Elle ne pouvait pas le perdre non plus. Et puis, elle se rappelle le cri du Taborski, et elle tente de regarder autour d'elle à la recherche de son visage. Elle le trouve finalement, inexpressif, orné d'un sillon de sang partant d'une de ses oreilles. Elle déglutit, traîne son corps sur le carrelage froid de la pièce jusqu'à celui de son cousin, alors que la douleur . Elle met une longue minute à annihiler la ridicule distance entre elle et lui, mais elle y parvient. Elle prononce son nom une fois encore, tente de le faire rouvrir les yeux. Son palpitant s'agite alors que les pires des pensées s'incrustent au creux de son esprit. Non. Non, non, non. Elle répète son nom, passe sa main devant ses traits anormalement apaisé, essayant d'user de sa douce magie. Elle finit par crier. Et les yeux bleus de l'héritier de la couronne perdue de Pologne s'ouvrent à nouveau. Elle soupire. « Est-ce que tu peux bouger ? » Les sons de leur langue natal qu'elle n'avait pas produits depuis un bout de temps semblent être absorbés par le silence autour d'eux. Elle attend d'être sûre qu'il la voit pour lui adresser un sourire - triste, fade, seulement destinée à lui faire croire que tout va bien.


    fuel to fire Into the town we go, into your hideaway Where the towers grow, gone to be faraway Never do we know, never do they give away Where the towers grow, only you will hear them say Sing quietly along ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Alan Walgenwitz
politiquement neutre

avatar

‹ MESSAGES : 539
‹ PSEUDO : Argo
‹ FACE & CREDITS : Andrew Garfield - (Lellia, Bazzart)
‹ MULTICOMPTES : Non
‹ ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
‹ STATUT DU SANG : Mêlé
‹ COMPÉTENCES : Audace (niv.1) Diplomatie (niv.1) Empathie (niv.1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Jeu 6 Oct - 20:01

La dernière fois que tu as vu autant de mêlés et de pures au mètre carré, c'était à Goldadler... et tu n'es pas certain de savoir à quel moment cette masse  de sorcier t’aura semblé la plus adulte.
En tout cas, ça ne t'avais pas manqué.

Le nouveau régime… l’incendie de la maison de l’Ours… et quoi d’autres, encore ? Tu passes la main sur ton jean, pour vérifier que le portable est toujours là, et tu repense à toute cette folie. Vas-tu croiser des gens de ta famille ? Normalement, tout le monde a dû faire le déplacement.
Même ta sœur ?
Tu repenses aux dossiers qu’on t’a balancés sous le pif : Depuis ta courte séquestration, tu n’as plus entendu parler de tes agresseurs. Malgré ça, tu gardes sur toi le précieux téléphone, et pense en frissonnant que peut-être, la vie de chacun des Walgenwitz qui foule cette terre y est accroché.
Le monde est devenu fou, ces dernières semaines…

La tension est palpable, dans la pièce. Les gardes lorgnent la foule, et la situation te fait curieusement penser à la sombre période de l’inquisition. Et puis tu secoues la tête. N’exagérons rien non plus… ce n’est qu’un recensement, n’est-ce-pas ?
Tu n’es pas arrivé dans les premiers, loin s’en faut. Ca doit bien faire une heure que les gens se succèdent pour passer à l’étiquetage. Alors tu te trouves à l’entrée de la grande salle, lorsque l’évènement se produit :

Ca commence par un murmure, qui se propage dans les rangs. Tu lèves les yeux et aperçois, à l’autre bout, les lettres prendre forme sur le mur.
La réaction ne se fait pas attendre, les portes sont bouclés… et tu te retrouves du mauvais côté.
Soit ! La tension grimpe en flèche, mais de ton côté, tu n’a, à priori, rien à te reprocher.
Pourtant le malaise te gagne. Tu es un Walgenwitz… ton nom ne porte pas chance en ce moment.

Les épaules se tassent, les murmures augmentent. Tu n’es pas le seul à déprécier la situation. Malgré tout, tu prends une profonde inspiration, et t’évertue à ralentir ton rythme cardiaque, tout en gardant un œil prudent sur le mur, le censeur, les gardes…,
et tu es presque apaisé, lorsque le mur vole soudain en éclat !

Une fraction de seconde plus tard, la salle est noyé de poussière, de cris, et de gravas qui retombent sur le sol. Tu abaisse les bras, instinctivement porté devant ton visage. Toi, tu n’as rien. Tu étais trop loin. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde : Le souffle à projeté une partie des gens près du mur. Certains sont commotionnés. Beaucoup sont sous le choc.

A vue de nez, le nombre de blessé est léger. Mais les premiers mouvements de panique se mettent en branle, et les choses vont se compliquer.
Tu balaye la salle du regard, il te faut trouver un endroit ou te mettre en sureté. Les gens vont se précipiter sur les portes. Donc il ne faut pas rester là. Tu sors du rang qui n’en est déjà plus un, et tu braque sur ta gauche, pour gagner une alcôve un peu plus loin. Pour ça, il a fallu que tu t’enfonces un peu plus dans la grande salle.  Tu jettes un œil rapide sur la foule… la plupart de ceux qui sont tombé reçoivent déjà du secours.
Et puis tu les vois, eux deux, sur le sol. La femme est en panique, elle est penchée sur son compagnon, inconscient.
Et derrière eux, la foule déborde et menace déjà de leur passer sur le corps.

Qu’est-ce que tu fous, bon sang ! Va les aider !

En toute logique, tu devrais t’écarter du chemin, te faire oublier, en attendant de pouvoir docilement te présenter à l’enquête qui ne manquera pas d’avoir lieu.
Mais ce n’est pas ce que tu fais. Le temps que tu penses à ta propre sécurité, tu t’es déjà précipité sur le couple, faisant de grands mouvement de bras pour tenter d’influencer les remous chaotiques de la foule. C’est dans ces moments-là qu’on apprécie d'avoir une bonne condition physique.
Tu as peut-être gagné quelques secondes, mais pas plus ! Tu poses un genou à terre, près d’eux. L’homme a reprit conscience, la femme est plus calme. Tu tends doucement le bras, mais lorsque tu regardes par-dessus leurs épaules, tu changes d’avis.
Les deux ont l’air secoués, et possiblement blessés. Et merde…
Tu passes sans prévenir ton bras sous l’épaule d’Agnieszka, et tu empoigne Aloïs comme tu peux.

« - Ne restez pas là, bon sang ! Bougez-vous !!! »

Mais est-ce que tu leur demande vraiment leur avis ?
Déjà tu soulèves la jeune femme pour la mettre sur ses pieds. Tes yeux croisent les siens un instant, et ton regard est sans équivoque : Tu vas les trainer coûte que coûte, jusqu’à l’alcôve aperçu plus tôt.

Avec les dents, s’il le faut !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Ven 7 Oct - 23:22

Une convocation pour un enregistrement du sang. Non, mais quelle idée.. Quelle est la volonté cachée derrière ce rassemblement inévitable et obligatoire pour toute la population ? Nous rappeler à quel point ce sang coulant dans nos veines peut être entaché de l'imperfection des humains ? Comme si on ne le savait pas déjà assez. Comme si ce n'étaient pas toujours les mêmes noms et les mêmes têtes qu'on allait croiser. Bien entendu, il y a une foule de personnes qu'on ne connait pas. Il est impossible d'avoir rencontré toute la population sorcière d'Allemagne et environs. Mais, quand même. Ce nom de naissance qui traite du métissage de mon sang n'est plus suffisant ? Il faut encore prouver à tout le monde à quel point le pourpre a laissé place à une autre teinte ? J'en soupire comme à chaque relecture de ces quelques lignes. La Rose semble affaiblie pour en arriver à ce genre de mesures.. Assise sur l'un des fauteuils du salon, cette note entre les mains que j'ai lu pour la centième fois depuis qu'elle nous est parvenue, je lève finalement les yeux en voyant Phillip me rejoindre. Dire que je n'ai pas envie d'y aller est très loin de la vérité. Et pourtant, il le faut. Avec de la chance, je vais peut-être croiser l'un de mes frères ? Ce serait au moins une bonne chose pour ce déplacement.

Tout en nous mettant en chemin, on échange quelques paroles alors que je tente de reprendre mon petit sourire habituel histoire de laisser mes râleries de côté. Pas facile, mais j'y arrive. Si je suis tendue ? Sans doute un peu, oui. « J'espère que ça ne prendra pas des heures.. » que je glisse alors à mon mari tout en marchant vers cette foule déjà bien compacte qui attend sagement son tour. On n'a pas le choix, on doit se plier à ces nouvelles volontés des Rosenwald alors même que rien nous assure la sécurité des lieux depuis les récents événements. J'ai beau me tenir en retrait face à ces histoires de pouvoir au sommet, il n'empêche que les tentatives d'attaques qui ont eu lieux ces derniers temps ne me rassurent nettement pas. Même si je ne suis pas une grande adoratrices des Roses, il n'en reste que de s'en prendre à une foule d'innocents lors de rassemblements est une chose qui me dépasse. Finalement dans la file, mon regard se pose sur quelques têtes qui me disent vaguement quelque chose. Et alors que les minutes me paraissent interminables, une agitation soudaine s'empare de plusieurs personnes autour de nous après un silence bien lourd et des crépitements étranges. Des mots bien violents. RVR fera couler le sang impur. Des mots qui m'effraient et me paralysent. Certes, je méprise nos anciens pour ce sang gâché dont on a hérité. Mais, je fais partie de ces impurs, bien malgré moi. Ma main cherche celle de mon mari, mes doigts s'entrelaçant autour des siens alors qu'un vent de panique s'empare de la foule avec cette explosion qui surgit au même moment. Instinctivement, je me réfugie contre lui en entourant sa nuque -une zone bien trop vulnérable avec ces morceaux de mur qui nous arrivent dessus nous forçant même à nous baisser- de mon bras libre. Une pure panique. Les gens courent partout, des cris retentissent. Pas de signes de mes frères.. Mon regard, clairement apeuré, se pose sur Phillip. Je suis couverte de poussière, les jambes tremblantes, sans doute amochée par endroits, mais je suis surtout bien trop sous le choc pour laisser s'échapper le moindre mot autre qu'un tout petit « Ca va ? » Une question bien décalée vu la situation, mais qui doit être posée.
Revenir en haut Aller en bas

Caitriona Walgenwitz
pour un nouveau régime

avatar

‹ MESSAGES : 189
‹ PSEUDO : VOYOU.
‹ FACE & CREDITS : Alycia D-C | avatar @ Ultraviolences
‹ MULTICOMPTES : Queen löwewald & Baby Abdelaziz
‹ COMPÉTENCES : compétence (niv. 1) ; compétence (niv. 1) ; compétence (niv. 1)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   Sam 8 Oct - 9:54


Enregistrement du sang
saison 1 épisode 2
Une vague de murmures s'empare des lieux et les regards se tournent les uns après les autres vers les mots magiques. Ton cœur s'emballe, l'adrénaline s'infiltre dans tes veines, empoisonnant ton sang de terreur. Une aura sombre et obscure s'empare des lieux. Cette ambiance de détresse est soufflée par l'explosion. Le bruit assourdissant résonne. Autour de toi, il ne semble plus y avoir que la destruction et le chaos. Un cri s'extirpe de tes lèvres alors que tes mains viennent se crisper contre tes tempes. Ton chapeau est soufflé par la vague de poussière qui s'élève et recouvre les lieux.Tu sens le corps de Mietek contre le tient. tu es tétanisée, incapable de faire le moindre mouvement, même lorsque les corps autours de toi s'agitent furieusement, même lorsque les voix s'élèvent, des cris, des appelles à l'aide. Tes orbes s'évadent, ici et là, tu es perdue et déstabilisée. Le monde semble intangible et irréelle, les voix te paraissent toutes plus lointaines les unes que les autres, même celle de Mietek qui essaye de te sortir de ta torpeur. Tu ne l'entends pas. Pas réellement. Ton cœur palpite dans ta poitrine, si furieusement que s'en est douloureux. Tu te redresses doucement, alors que ton regard s'évade, il se perd dans cette foule agitée, incapable de te fixer. Tu cherches sans trouvé. Des visages inconnus, d'autres qui le sont moins. Hans est là quelques part. Non, ce n'est pas Hans, c'est Axsel. Ta bouche s'ouvre et se referme alors que les larmes viennent embrumé ton regard. Mietek et là, tu sens sa présence, mais elle ne te rassure en rien. Ce monde, ce chaos, cette terreur. Les fantômes de cette nuit resurgisse, les flammes s'élèvent, invisible chimère, elles n'existent que dans ta tête, que dans ton enfer. Tu en oublies l'anonymat, tu en oublies de dissimulé tes traits. Tu es ailleurs, perdues dans la profondeur de ta détresse.
(c) light of the seven


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang   

Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE ◊ épisode 2 - Enregistrement du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGHT OF THE SEVEN :: Dissendium :: Berlin :: berlin sorcier :: La cour des juges-